AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡

MessageSujet: Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡ Lun 6 Mar - 20:27


Goélise Nawra
History Maker

Pseudo × Lacie / Scarlet / Adi, il y en a beaucoup, trop T...T
Âge × 21 ans
Pays × France
Avatar × Female Protagonist - Pokemon Soleil et Lune
Petit mot × Paillettes dans ta face ?  8D
Code du règlement ×
YOU



Nom ×  Nawra
Prénoms × Goélise est son nom, néanmoins elle est d'avantage connu sous son nom de scène : Vanya
Âge × 24 ans
Originaire de × Port Pauplie
Groupe × Maître
Bonus × Aucun
Starter × Demolosse
Lord Helix:
 
THEM
Caractère
Un sourire éclatant au bout des lèvres, une gestuelle grandiloquente et l'allure d'une tragédienne en devenir, cette fille, oui, vous la connaissais. Vanya, synonyme même du mot "Diva", est une jeune femme dont l'image et le nom ont sût au fil du temps gagné le cœur de Rigel et ses habitants, jusqu'à leur insufflé un véritable enthousiasme à la vue de cette demoiselle au regard sans cesse camouflé par le verre teinté de ses lunettes de soleil. Prétentieuse, dramaqueen sur les bords, et surtout animé par narcissisme certain, chacun de ses déplacements semble attiser les foules et font, avouons-le, le plus grand bonheur de cette coordinatrice au talent reconnu. Vanya ne vit que pour les le faste d'un monde souvent trop artificiel, pour les lumières des concours, les paillettes des costumes, et surtout, oui, les clameurs du public, si bien que la solitude ou le manque d'attention semble profondément affecter la belle. Jalouse de toute personne osant détourner l'affection ou les regards de son visage et ses prestations, Vanya fait parfois preuve d'une certaine forme d'immaturité en tentant de conquérir de nouveau l'attention des autres sur son discourt ou ses performances. Une immaturité véritable et parfois bien trop gênante pour son entourage...

Cependant, lorsque les rideaux tombent et que les clameurs se taisent, l'Enthousiaste et si rayonnante Vanya disparaît au profit de Goélise, jeune femme de 22 ans, chef d'orchestre minutieuse et bien trop exigeante, de concours pokemons. Oui, vous l'aurez sans doute compris mais si Goélise s'est forgé un nom au sein des plus grands coordinateurs de Riguel, ce n'est pas sans effort. S'entraînant jours et nuits pour parfaire ses enchaînements, présentations, jusqu'aux mimiques pouvant attiser rires, sympathies, ou amours inconditionnels de ses fans, Goélise est une comédienne et s'entraîne comme tel, appliquant ce même principe à son équipe qui par conséquent a sû développer au fil des années une rigueur à toute épreuve. Appliquée et désireuse de progresser, c'est une bosseuse qui ne considère que rien n'est jamais acquit et qu'il faut encore et toujours charmer son public, l'éblouir encore un peu pour lui permettre d'échapper l'espace d'un spectacle ou de quelques secondes à une réalité parfois trop dure. Vive d'esprit, possédant un sens de la communication, du relationnel, et du spectacle tout bonnement transcendant, il n'est pas étonnant qu'elle soit aujourd'hui un Maître dans l'art de la Coordination ; elle est douée, sait conquérir le coeur de Rigel, mais surtout se vendre. Cependant si belle sait faire preuve de pédagogie, les conseils qu'elle est parfois amenée à dispenser aux plus jeunes coordinateurs peuvent sonner comme des claques en plein visage afin de les maintenir dans une réalité de concours. Rares serons les personnes tendre à leurs égard. Aussi ne vous froissez pas si une paroles trop blessante vous heurtes, elle ne pense pas à mal. Elle est juste... Trop exigeante ? Et tente de vous poussez jusqu'à la perfection -ou vous briser pour reigner en maître absolu sur le monde de la coordination, à vous de voir //SBAFF// - après tout, si vous voulez devenir coordinateur la miss juge qu'il faut vous donnez toute les clefs en main pour réussir, même si cela se résume à de virulente remontrances et un coup de pied au fesses. Délicate ? Personne ne la jamais qualifié ainsi :'D. D'un autre côté, Goélise apprécie énormément observer la progression des plus jeunes, la spontanéité de leurs chorégraphie ou enchaînements, l'enthousiasme de leur parcourt, et n'hésite jamais à leur donner un petit coup de pouce lors des rencontres, qu'il soit moral (bah oui, des encouragements c'est toujours cool), matériel (un accessoire en plus, c'est toujours cool), voir de type "bonus" (genre un échantillon de ses poffins miracle). Un poffin quoi ?

Passionnée par les plantes, après tout elles font partie intégrante de sa vie d'ancienne herboriste, Goélise a sû au fil du temps les ajouter à la composition de ses pofins pour améliorer le poil de certain pokémon, la vitalité d'autres, et booster par conséquent les performances d'une équipe qu'elle chérie comme un véritable don d'arceus. Après tout la puissance de ses pokémons n'as d'égal que leur beauté, et ça, c'est la classe. Car oui, Goélise juge qu'un coordinateur n'ayant aucune prédisposition pour le combat ne vaut pas grand chose, bien qu'elle n'estime tout de même pas plus un dresseur ne possédant qu'une équipe de brute épaisse... Cependant, si vous misez sur une connaissance parfaite de votre équipe, une stratégie réfléchie et une variété dans le choix des attaques, sachez que vous compterez une Vanya surexcitée dans votre fanclub. Sauf si vous avez une équipe de type insectes. Goélise ne supporte pas les pokemons de type insectes, se cachant derrière un masque de dégoût pour mieux dissimuler une peur fermement ancrée. Mais mettez lui un venipatte entre les bras et vous la verrez disparaitre au quart de tour, et ce en hurlant à plein poumon. Seul Charmillon semble échapper à cette règle, bien que lui présenter une pré-évolution semble profondément perturber notre coordinatrice.  Heureusement, et pour lutter contre cette menace visqueuse qui vient TOUJOURS obscurcir ses étés (parce que oui, la maison de notre coordinatrice à été par quatre fois envahit de chenipan en plein mois d'août), Roussillon veille. Qui ? Bah... Vous voyez le démolosse qui a manqué de vous arracher le bras parce que vous approchiez d'un peu trop près Goélise ? Oui, le même qui l'a limite traîné hors de la pièce parce qu'elle jouait les drama queen suite à sa non nomination au poste de juge de concours. Oui, toujours le même truc qui ne se présente d'ailleurs jamais en concours sous peine d'organiser un barbecue géant et de transformer tous les pokémons présent en brochette ? Ouaaaais. C'est lui Roussillon. Enfin, ça c'est le surnom que vous n'entendez jamais de vive voix parce que bon, Goélise n'en ai pas très fière, après tout c'était le nom de sa peluche d'enfance, maiiiiis c'est son nom, sachez le. Quoi qu'il en soit, ce véritable garde du corps, plus taillé pour la ligue que pour le rôle d'un parfait petit acteur, deviendra votre plus grand cauchemar (surtout lors des repas ._.). Cependant, cette créature à l'allure de Boss final des internet de la ligue fait partie intégrante de la vie de notre Goélise, si bien que s'en prendre à lui équivaut à une attaque personnelle à l'encontre de la coordinatrice, au point même où, lors des combats que mène parfois la belle, il faut lui rappeler que sa cible est le pokemon adverse et non son dresseur. C'est peut-être la raison pour laquelle l'assistant de notre Maitre préféré (parce que oui, c'est votre Maître préféré è..é) semble si anxieux à l'idée de voir sa protéger combattre... Parce que mine de rien, si Rousillon et Goélise sont si proche, c'est sans doute pour leurs méthodes parfois extrêmes...


Physique
De taille moyenne, si ce n'est petite, Goélise n'est est pourtant pas moins une jeune femme auréolé de charisme dont la démarche, féline et assurée, semble être arraché aux plus puissants pokémons. Cette éternelle aisance à l'approche d'Autrui, souligné par de radieux sourire et un langage corporel ouvert, lui accorde cette aura qui sait apaiser les cœurs les plus craintif et instaurer une confiance quasis instinctive entre elle et ses interlocuteurs. Pourtant, et fermement dissimulé derrière des traits juvéniles et un intense regard abyssal, danse une effrayante détermination renforcé lors des combats ou concours. D'ailleurs, si en temps normal Goélise arbore des tenues confortables pour les entraînements, à savoir un T-shirt souvent ample -masquant ainsi ses formes et renforçant au passage l'air enfantin qui ne semble pas quitter son visage- et un short lui permettant de progresser aisément au sein de la végétation, elle investie rapidement pour des robes longues, imposantes, travaillée souvent extravagante pour briller en concours. D'autant plus, elle troque toujours son bonnet caractéristique contre un chapeau mondain, décoré par ses soins, avant de détacher son collier Stari, porte bonheur officiel, et le troquer contre un collier plus adéquat.
Au delà de ça, Vanya ne quitte jamais, au grand jamais ses lunettes de soleil, et ce dans n'importe quelle situation. Pluie diluvienne ? Lunette de soleil ! Nuit ? ... Ouais non, quand même pas. Mais sachez que cette paire de lunette noire est sa marque de fabrique !

Autre caractéristique physique intéressante, Goélise porte régulièrement des gants montant jusqu'aux coudes en concours, ou des bracelet large sur son poignet droit, masquant ainsi une sévère brûlure causé par un pokémon. Elle n'en est pas vraiment fière, mais a tendance à montrer cette blessure franchement pas de la plus grande élégance aux dresseurs et coordinateurs les plus insouciants, comme pour leur rappeler qu'avoir un pokémon est une grande responsabilité.

code by Elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡

MessageSujet: Re: Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡ Lun 6 Mar - 20:27


My story
« Un rôle pour échapper à la réalité... »
Fille de marin. Qui aurait-cru que notre petite princesse aux mille et uns rubans aurait pu naître entre les filets, panses gorgées d'alcool et brouhaha de taverne ? Pas ses fans en tout cas, ni même son entourage, aussi la jeune femme revendique une enfance bercée d'espoir par deux parents dresseurs et une famille loyal envers la royauté de Riguel. Une famille entrant dans les normes instaurées par la bienséance, ne faisant ni vagues, ni d'ombres aux autres. Elle aurait donc éclot sous l'ombre que projetait un destin de dresseuse, mais en aurait bien vite dévié, ne vivant que pour la beauté, les fars et le fastes des concours pokémons. En vérité, le tombé de rideau est un peu plus lourd. Goélise serait la fille d'un marin plutôt louche et d'une dresseuse dont elle ne connait ni le nom, ni le visage, ayant quitté son mari et ses filles lorsque celles-ci était en bas âge. Goélise possède donc une jeune soeur du nom d'Azurill, mais compte un nombre difficilement chiffrable de demi-frère et soeur, observant son père allant et venant au bras de diverses femmes au fil des mois. C'est peut-être là la raison qui a poussé Goélise à entamer ses premiers enchaînement d'attaques destinés à éblouir un public, à travailler sa présentation, son jeu d'acteur, et finalement tout ce petit rôle que deviendrait Vanya au fil du temps. Après tout, qu'il y a t'il de mieux que de s'inventer un personnage pour fuir une réalité devenue trop dure ?

C'est donc sous les acclamations d'Azurill que son aînée a démarrer son entraînements, bien que le regard mi-suspicieux, mi-moqueur de ses voisins semblait être en premier temps un frein à ses représentations en plein air. Cependant la peur et la honte finirent par se changer en détermination, et c'est bientôt armée d'un sourire éclatant et d'un enthousiasme factice que l'enfant affrontait un public ne vivant que pour la pêche et les joies d'une vie simple. Le succès ne fut jamais au rendez vous, et ce malgré toute la bonne volonté distillée par les soeurs Nawra. Alors, c'est le regard bas que Goélise se tourna vers un milieu un peu plus estimé par ses pairs, bien que s'éloignant de la vie maritime : l'herboristerie. Les années passaient, et l'enfant devenue grande ne perdait cependant pas ses rêves d'éclat, son désir de s’extirper de cette boue trop visqueuse pour un plumage immaculé. Elle souhaitait autre chose, et quitte à devenir dresseuse pour battre chacun de ces marins s'étant moqué de ses spectacles minutieusement travaillé malgré son âge juvénile et ses compétences discutables, alors elle deviendrait maître pour les écraser lentement, un par un. Non, elle ne pouvait décidément plus supporter Port Pauplie, c'est pourquoi, âgée de dix-huit ans la belle a tout plaqué pour trouver des villes plus gaie, rencontrer des gens plus ouverts, et surtout des coordinateurs. Elle trouva donc un emploi auprès d'un artisan poffin et fit ses premiers pas en concours quelques mois plus tard, armée de son Malosse. Autant vous dire que le jurée sembla déconcerté lorsqu'un monstre ardant se détacha du groupe d'adorable pokémon qui tentait de le séduire. Pourtant,ce tas de muscle souhaitant faire de ses adversaires un barbecue géant sut conquérir bien des juges, et rafla à une vitesse folle les premiers rubans de Vanya (il fallait avouer qu'avec tout le soin qu'apportait la coordinatrice à la présentation, alimentation, et entraînement de son petit pokemon, passer à côté d'un prix aurait été du troll). Et bientôt, lorsque l'équipe de Vanya fut complète et son expérience un peu plus affirmée, la jeune femme se fit un nom et attisa la curiosité de certain journalistes, juges, et coordinateurs plus expérimentés encore. C'était le moment de se vendre pour ne pas laisser les retomber médiatique la faire à nouveau sombrer dans l'ignorance collective, non, elle se devait de voir son visage affiché sur toute les couvertures, son nom écrit en gros dans les magasines, et... C'est ce qu'il se passa. La rencontre avec Lysandre, l'un des journalistes aux Echos de Riguel, finit cependant par la révéler totalement à l'archipel lorsqu'elle atteignit l'âge de vingt ans et que ses victoires s’entendirent à d'autres continent. Ainsi, elle récolta deux prix à Alola et obtient grâce à eux un splendide Plumeline, pokemon fétiche lors des shootings photo ou représentation en public, mais également... Un Flamiaou ? Non, bien qu'elle aurait rêvé tombé sur lui ou un goupix blanc, vraiment, de tout son coeur. Non, au contraire, l'oeuf qui vint à éclore au creux de ses bras fut un immonde rattata d'alola. Chetif et laid. Il n'avait pas même la prétention d'espérer briller un jour en concours comme en combat, ni de fournir une quelconque compagnie à Vanya tant celle-ci semblait écœuré par la présence de la créature.

Cependant le petit rat ne quittait plus d'une semelle celle qui prenait et prend toujours comme sa mère, semblant plus que terrifiée lorsque celle-ci échappait à son champ de vision ou s'absentait un peu trop longtemps. Aussi, et pour éviter à son entourage de subir les glapissement paniqué d'une immondice que beaucoup prenait en sympathie, -et pour éviter de ternir son image d'Idole quasis parfaite-, Vanya dû apprendre à vivre avec. Et puis, mine de rien, si le dégoût de la belle semblait si virulent, c'est surtout que ce "Truc informe et immonde" lui rappelait bien trop d'où elle venait. Elle non plus n'était pas la fierté de ses parents, au contraire. Son père aurait aimé qu'elle lui prête main forte au sein de ses divers marchés noirs, et sa mère, elle, ne devait avoir aucun grand espoir à l'égard de ses filles pour les avoirs quitté aussi tôt dans leur vie. Et puis, personne ne croyait vraiment qu'elle serait un jour capable de devenir coordinatrice... Elle était donc un petit rattata d'Alola aux yeux de son entourage, et ça, il n'était pas question qu'elle l'accepte.
Cependant, la demoiselle a quand même consentit à lui fournir quelques accessoires pour le rendre plus présentable, le vêtissent à manière d'un loubard, en référence à un coordinateur croisé plus tôt dans sa carrière et arborant fièrement un Miamiasme...

Puis vint ce fameux concours l'opposant à Flare Ibris, l'un des plus grand coordinateur ayant croisé la route de Vanya, son rival. Un combat complexe et dont l'issue n'aurait jamais pu être déterminer à l'avance, et ce même par la famille Sæwine, s'annonçait donc. Un combat qui déterminait l'issue ou le commencement d'une vie qu'était celle de Vanya. Après tout cette dernière n'aurait sû essuyer un échec, non, pas après tant de larmes et nuit passée à l'entraînement. Son corps tout entier s'était mis au service de cette prestation ! Costume fait main, chorégraphie millimétrée, lumières, musique, si bien que même le souffle de ses pokemons semblait attendre le signal de la coordinatrice. Hélas les spectacles comporte toujours une part d'improvisation, ne pouvant deviner les actions de l'Autre, et celle-ci fut de longue haleine. Pour la première fois de sa carrière, Vanya se retrouva dans une telle difficulté qu'elle manqua de briser son masque rayonnant au profit de larmes nerveuses. Pour la première fois, elle vit son équipe pourtant si bien préparé courber l’échine face à l'adversaire et ce, alors que des notables peuplait les gradins. Elle ne pouvait se briser à la manière d'une poupée de porcelaine, non, pas devant un homme qui n'avait connu que la facilité et les pokémon pré-entraîné. Jamais.
Flare Ibris ? C'était l'une de ses personnes haut placé qui n'avait jamais vu la misère de leur propre yeux, qui n'avait toujours eut qu'à claquer des doigts pour obtenir ce qu'il voulait, et pire que tout, il était apparenté à la famille royale.

Vanya s'était toujours proclamée fidèle à la royauté de Rigel, et ce, pour ne pas ternir son image auprès de haute personnalités. Cependant, il fallait bien avouer que la suprématie de cette monarchie parfois trop autoritaire ne lui plaisait guère, mais elle n'avait jamais réellement eut le courage de lutter contre, étant de toute façon coordinatrice et ne risquant donc pas de perdre ses pokémons. Cependant, l'idée d'écraser un membre de la famille royale était une motivation suffisante pour la booster au plus haut, et par conséquent la guider sur les traces de plus grande coordinatrice de Rigel. Flare connu sa première défaite, et Vanya fut convoquée auprès de Meora qui semblait vouloir changer les choses. Plus encore, elle ne se contentait pas de simplement imaginer un monde sans dictât, non, elle s'était lancée corps et âme dans une politique qui visait à rétablir une certaine équité. Une égalité entre classes. Aussi idyllique soit ses réformes, aussi puissant fut ses soutient, Goélise ne put cependant garder à l'esprit que cette jeune princesse était bien utopiste pour espérer balayer d'un revers de la main des mentalités bien ancrée et des siècles de conditionnement. Son Conseil représentant le peuple ne pourrait qu'instaurer qu'un semblant de liberté et ne pouvait changer durablement les choses : la famille royale ne se laisserait jamais faire aussi longtemps... Cependant, et à la surprise de tous, Vanya accepta l'offre que lui fit ce jour là Meora. Elle devint donc Maître coordinateur, comme pour enfin tenter de changer les choses, auréolée par cette femme au charisme révolutionnaire, mais ne put arraché à son esprit que tout cela demeurait une Idylle qui ne durerait qu'un temps. Jamais ce processus ne s'inscrirait dans une quelconque durabilité... Mais qui sait, l'espoir portait des projets parfois insensé au plus haut, alors peut être que cette jeune princesse parviendrait à qui sait, changer les choses ?
code by Elle






Représentation
« Touche à ma robe et je te bouffe. »
Flare Ibris. Un frissons avait parcourt l'héchine découverte d'une coordinatrice à l'écoute de ce nom qui, pour tout artiste pokémon, sonnait comme le glas de leur carrière. Il était jusqu'à présent considéré comme l'un des meilleurs coordinateur de Rigel, si ce n'est le meilleur, et ne pouvait que par conséquent effrayer que les esprits les plus pragmatiques, ou agiter avec virulences les flammes des plus rêveurs.

Assise sur un banc où reposait multitude d'accessoire, Goélise demeurait silencieuse à l'écoute d'un brouhaha caractéristique d'une foule hystérique, d'une masse informe et coloré qui s'apprêtait à la dévorer toute entière, elle et son équipe... Son regard abyssal, finement souligné de noir et travaillé avec soin par le pinceau et les paillettes se tourna donc vers l'artificielle lumière qui éblouissait sa loge, comme pour s'adresser à Arceus. Puis, c'est doucement que sa main se porta à son pendentif Stari pour le décrocher et le ranger précieusement avec ses affaires. Il était temps que Goélise prenne son envol et laisse la place à Vanya.
Alors la jeune femme vint se saisir de cette longue robe couleur cerise qui, surmonté d'un chapeau mondain et fleurit semblait du plus bel effet, et retoucha une énième fois à ce chignon travaillé, comme pour ordonner une dernière fois des mèches décidément bien dissidentes.  Elle était nerveuse, et c'est sans doute pourquoi la jeune femme répétait les mêmes opération depuis déjà dix minutes. Ajustage de robe, de chignon, dernier coup d'oeil dans le miroir, puis, inexorablement elle retournait à ses pokémons et reprenait les coup de brosses, s'appliquait à lisser toute imperfection jusqu'à ce que Darkrai même puisse ne rêver que d'eux. Ils étaient magnifiques, tout simplement. Tout bon éleveur aurait put déceler une alimentation saine, variée, et surtout adaptée au besoin de chacun, un rythme de sommeil n'entachant en rien leurs capacités, et surtout un bonheur irradiant la scène. C'est peut être la raison pour laquelle Vanya avait prit la décision de ne les couvrir d'aucuns accessoires, jugeant que sa chorégraphie se devait de les sublimer, et que quelques accessoires n'aurait fait que gêner la prestation. De plus elle savait pertinemment que son adversaire surchargerait son équipe de breloque de tout genre, jouant toujours plus sur l'excès et le tape-à-l'oeil.

Une musique s’éleva doucement, annonçant aux participants que l'heure était venue, et doucement, les noms furent scandés au sein des gradins sous les clameurs incessantes d'un public déjà subjugué. La pression était grande et tous attendaient déjà que cet affrontement s'inscrivent dans l'Histoire de la coordination. Vanya croisa donc le regard de Flare qui, emplit de fierté et détermination, eut le don d'irriter des nerfs mis à rude épreuve par la nervosité. Pourtant elle demeura là, rayonnante, les gestes amples et d'une grâce quasis divine. Elle prenait soin de s'inscrire dans l'espace, de ne pas se laisser écraser par l'immensité de la scène mais au contraire, d'en faire son trône. Aussi, lorsque le chrono démarra pour une prestation à deux pokémons, la jeune femme fit appel à Charmillon et Ceriflor. La plante apparu donc dans un torrent fleurit qui, mit en exergue par le Vent argenté du papillon, fut guidé tout autour de ce duo transcendant avant de s'évanouir à la manière d'un tombé de rideau, souple et élégant.
Cependant, et malgré la beauté de cette mise en scène, la rareté de l'adversaire ne pouvait qu'éblouir de plus belle. Deux Millobelus, l'un chromatique, l'autre superbe,firent leur entrée dans un chant des plus enchanteurs. Voix Enjôleuse et Séduction venait de capter toute les attentions...
Comment cet idiot avait-il pu se procurer pareil pokemon ? Mais, avant même que Vanya ne puisse sublimer le sourire éclipsé et désormais tendu qu'elle arborait, l'adversaire lança une Danse-pluie doublé d'un Anneau Hydro qui la prirent de vitesse. Elle devait réagir. Alors, elle ordonna à son Charmillon de foncer sur ce duo quasis mystique et de prendre place au coeur de l'anneau Hydro pour y lancer une Aurore qui, reflété par l'onde tout autour d'eux, prenait des teintes sublimes. Des clameurs se firent entendre de plus belle, éblouie par ce spectacle naturel s'inscrivait sous leurs yeux. Et, excentré de ce tableau aux allures de Maître, Ceriflor se voyait auréolé d'une douce lumière. Un éclat chaleureux qui se fit bientôt éclatant au point d'illuminer la scène toute entière et faire de l'ombre au projecteurs même. Un lance soleil d'une puissance rare fut donc dirigé sur les deux pokémons aquatiques alors que Charmillon revenait virevoltant, léger et aérien auprès de son partenaire. Enfin, lorsque l'éclatante attaque se dissipa, ce fut au profit d'un arc en ciel transcendant la scène, et ce, au dessus d'un Charmillon doucement perché sur un Ceriflor.

Flare, qui semblait vouloir privilégier une exposition d'attaque plus sublime les unes que les autres venait de comprendre qu'il s'était engagé dans un combat véritable et que son adversaire avait bel et bien décidé de mettre K.o ses pokémons. Il esquissa donc une révérence à l'égard de sa rivale et posa à ses côtés son immense chapeau haute-forme, presque grotesque tant il semblait disproportionné en comparaison de son crâne. Cependant ce geste symbolique laissait présager qu'il n'allait plus naviguer entre Sublime et Délicat, non. Ses Millobelus essuyèrent donc cette première gifle et firent face via un Soin et un Anneau hydro. Encore ? Mais ils ne pouvaient pas connaître uniquement des attaques défensives, si ? Vanya serra quelque peu les dents, préférant l'action à la passivité, et lança donc une seconde Tempête florale qui fut renforcée par le cyclone de Charmillon, détournant au passage les dégâts destinés au papillon, comme précédemment fait avec Vent Argenté, pour former ce cyclone coloré, sauvage et grandiose, qui vint brutalement étouffer les deux fleures aquatiques qui lui faisait face. Le Millobelus Chromatique sembla se dérober sous le poids de cette couronne fleurit qui l'écrasait à présent au sol alors que son homologue, droit malgré la puissance exercé, balaya d'un revers de la queue l'attaque. Pourtant, et malgré cette défense semblait-il aisément conduite, le pokemon semblait tout autant souffrir que frère chromatique. Alors, Vanya compris qu'ils ne possédaient que peu d'expérience en combat véritable et ne semblait trouver d'existence qu'en objet d'ornement... Triste était la vie des pokemons rares, cristallisés entre les doigts de la royauté, et ce au gré de leurs lubies. Car mine de rien, si Flare était aussi célèbre ce n'était ni pour son talent d’éleveur, ni pour son talent de coordinateur. Non, c'était pour ses pokemons plus magnifique les uns des autres.

-Charmillon, enchaîne avec...
-Hydrocanons !

Hein ? Quoi ? Un puissant jet d"eau vint balayer brutalement le papillon et le renvoya avec violence dans les bras de sa coordinatrice qui, instinctivement, tourna le dos à l'attaque comme pour préserver quelque peu les ailes de son pokémon. Cependant, et sans doute motivé par la défense de sa dresseuse, ce fut ceriflor qui stoppa ce déluge via une Danse-fleur des plus efficaces. Alors, doucement Vanya se retourna, trempée, les bras fermement resserré autour d'un charmillon qui, immobile, semblait furieux. Ce fut peut être l'erreur qui sonna le glas de cette prestation. Ruiner la robe de Vanya, éveiller la nature d'un Charmillon loin d'être doux et câlin, s'en prendre directement à la coordinatrice d'un Ceriflor au niveau non négligeable, mais surtout, faire appel a la dresseuse qui sommeillait en notre petite Goélise. Ce jour là, le public sembla déceler que leur petite idole au regard abyssal n'était pas seulement cette adorable skitty, mignon et surexcité, qu'il connaissait. Non. Elle n'était pas seulement une artiste utilisant son équipe afin de divertir les autres, elle était avant tout une experte en pokemon car comment manier leurs attaques, jongler entre les divers types, et accorder au mieux les différences pour en libérer toute la beauté sans connaitre sur le bout des doigts chacune des qualités et faille de son équipe ? Elle possédait toute les qualités requise pour devenir une dresseuse accomplit, comme bien des coordinateurs les plus efficaces d'ailleurs...

Alors, doucement, Goélise libéra son charmillon de cette emprise protectrice qui lui avait valut cet état d'ondine émergeant des flots et le contempla voleter difficilement autour d'elle. Hydrocanon avait imbibé les ailes de son partenaire d'une eau qui ne lui réussissait visiblement pas. Il était bien trop lourd, et cet état anormal ne lui permettait donc plus de conduire une danse aérienne comme il se le devait. Il se posa donc sur le chapeau de sa dresseuse qui s'avança de quelque pas, arrachant un hoquet de surprise à son adversaire. Il y avait quelque chose d'effrayant dans le regard de cette fille, vraiment. Alors, doucement le regard de Flare se posa sur les grondement menaçant qui émergeait de sa loge et sur la main qui maintenait difficilement un Démolosse enragée, mais ce fut la voix claire et posée de sa rivale qui le ramena à l'action :

-Charmillon, Giga-sangsue. Ceriflor utilise Tempête florale une dernière fois.

Les acclamations s'élevèrent en direction de la scène lorsque les deux Millobelus s'inclinèrent, épuisée, face au duo insecte et plante qui jubilait devant eux. Goélise s'arma donc de son plus beau sourire et accorda une révérence aux jurés avant de se saisirent de ses deux pokémons et les ramener tout contre elle, les félicitant tout bas de cette performance certes éprouvante, mais des plus magistrales, qu'ils venaient de signer. Et, ce fut d'un pas léger qu'elle retourna en direction de sa loge, saluer un Lysandre qui contenait difficilement l'excitation du starter de son amie. Elle demeura donc là, accroupie face à la gueule brûlante de ce monstre de feu, comme pour l’apaiser quelque peu en attendant la délibération du juré.
[...]

-Nous vous félicitons Vanya, voici pour vous le ruban Lazuli, ainsi qu'un coffre renfermant quelques accessoires pour pokémons.
code by Elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 287
Points : 1265
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 27
Data

Feuille de personnage
× Team: Eleveur
× Bonus: bonus de capture

Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡

MessageSujet: Re: Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡ Lun 6 Mar - 22:01
Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 116
Points : 520
Date d'inscription : 19/02/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Flabébé - Grainipiot - Paras - Spododo
× Bonus: Lvl combat sauvage

Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡

MessageSujet: Re: Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡ Ven 10 Mar - 17:33
Congrats !
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★
Notre princesse est arrivée ! Praise the princess ! On aime Vanya ! Et on aime Goélise aussi !

Tu es donc validé(e) ! Tu obtiens 50points pour ta validation et tu peux rajouter avec la pokéball de ton starter, trois autres pokéballs vides qui te seront précieuses pour commencer ton aventure !

Mais la paperasse n'est pas encore terminée : n'oublies pas de recenser ta bouille, de faire ta fiche de liens, celle de tes pokémons avec la t-card et ensuite tu pourras faire un tour du côté des demandes de rp où se trouvent les attributions !

Et après, il sera temps de pailleter le monde ! Et de l'ultralaser...-er ? Meh, ce mot n'existe pas 8D On a hâte de te voir en jeu !
black pumpkin


P.S : tu bénéficies d'un bonus de 3 pokéballs en plus ! Va nous faire de belles captures !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Data

Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡

MessageSujet: Re: Goélise Nawra dite Vanya x Paillettes, coeurs, et Ultralaser sur ta face ♡
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lise Snore [Abeille]
» Les morts prennent parfois plus de place que les vivant dans nos coeurs /Anti/
» [Fini] Sois sage, ô ma douleur, avec Lise
» Double nationalité: le cas de Me Lise Pierre Pierre
» COPAIN BICHON MALTAIS 4 ANS 1/2 PETITS CHIENS GRANDS COEURS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ Paperasse et Diversion :: × fiches :: × validées-