AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 45
Points : 230
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Dans l'eau
Data

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Glaglagla, j'ai froid Dim 12 Mar - 0:00
Qu'est-ce que c'était agréable, je volais, bon je volais sur Tropius mais je volais quand même, lui qui était très grand et moi très petit, je pouvais tranquillement me reposer avec Germignon dans mes bras, qui poussait des petits ronronnements trop mignons. Je dormais aussi, on avait à peu près une heure de vol et Tropius avait l'air de savoir où il allait, du coup j'en profitais au maximum, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas endormi aussi vite, je pouvais me reposer tranquillement bercé par les ronronnement de Germignon, pour me faire plaisir, Tropius utilisait doux parfum régulièrement pour diffusait une odeur délicieuse qui me relaxait encore plus. C'était parfait, le moment était génial, j'aurais voulu que ça dure toute la vie, je ne me serais jamais plains de ce moment. Un gros frisson parcourait mon échine, il faisait froid, qu'est-ce que c'était que ce bordel? Il y avait de la neige partout, nous étions déjà arrivé? Germignon se blottissait contre moi, il mourait de froid, Tropius ignorait et voulait faire son grand en faisant semblant de ne pas avoir froid ce qui me faisait rire, il y avait de la neige partout, alors que c'était le printemps. C'était quand même beau une île qui résistait à la puissance des saison et qui n'en faisait qu'à sa tête, un beau modèle de rebbelion de la nature, métaphoriquement c'était magnifique, je me perdais de plus en plus. Je pris un gros pull dans mon sac, qu'est-ce qu'il faisait froid, c'était quand même horrible. J'avais toujours Germignon dans mes bras qui se réchauffait du mieux qu'il pouvait et Tropius tentait d'avoir de la chaleur du mieux qu'il pouvait. Je ne savais pas vraiment comment j'allais devoir me sortir de cet endroit glacial. Je n'étais pas perdu ! Je m'étais juste poser sur de la neige... Que de la neige et du brouillard, mais je n'étais pas perdu ! Je grelottais, Germignon tentait d'avoir le plus de chaleur possible en se serrant au maximum. Je le serrais fort moi aussi, c'était tellement agréable d'avoir une petite source de chaleur. Un vent glacé me traversait le dos, je frissonnais de partout ça par contre, c'était plus que désagréable. J'entendis le bruit d'un pokémon encore un, allait-il m'assassiner lui aussi? Autant aller le voir cette fois, peut-être que si je faisais le premier pas, il allait peut-être m'apprécier. Il fallait d'abord que je le trouve, avec toute cette neige, ça n'allait pas être facile de trouver un pokémon qui avait beaucoup de chance d'être tout blanc et de se camoufler comme un professionnel.

-Où es-tu?

Je réfléchis dans ma tête et je m'approchais du sol, il devait sûrement être petit, c'était mon intuition de coordinateur qui me le disait, et mon intuition ne se trompait jamais, peut-être allais-je avoir tort. Je venais de le trouver et je dis:

-Salut, toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Dim 12 Mar - 21:03
Un Chinchidou sauvage apparaît !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Points : 230
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Dans l'eau
Data

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Mer 15 Mar - 21:10
Je détestais ce grand froid, j'allais tomber malade, mais en voyant l'état du Chinchidou, je ne pouvais m'empêcher de regarder le pauvre petit Chinchidou qui était malade, en me voyant il semblait avoir peur et il se mit en boule et sembla se cacher de moi, comme si il se protégeait avec son dos. Je le pris dans mes bras, il avait besoin d'être réchauffé, je lui caressais le dos tout doucement pour le réchauffer un peu plus. Je pris une voix des plus douces et je pris la parole:

-Tu n'as pas à avoir peur de moi, je ne te ferais jamais de mal.

Il poussa un petit cri, pas un cri de douleur ou de tristesse, mais un cri de joie et Germignon le suivit d'un autre cri, il avait compris qu'un nouveau membre venait de rejoindre mon équipe pour montrer leur beauté, et il était tellement mignon que j'allais bien m'amuser en coordination. Je continuais de le serrer pour qu'il prenne un peu de chaleur, Germignon était aussi dans mes bras, on partageait notre chaleur et Tropius marchait à coté de nous grelottant, le parfum qu'il diffusait régulièrement nous réchauffait. Je vis des empreintes une fois de plus, et j'entendis un rugissement. Le schéma se répétait à nouveau, j'allais découvrir quel était ce pokémon, inspecteur Riku était de nouveau sur une enquête des plus intéressantes. Je caressais mes pokémons tout en suivant les traces et les rugissements, ça allait peut-être être un pokémon des neiges, je donnais un petit quelque chose à manger pour Chinchidou.

-Tu as l'air affamé mon petit.

Je ne savais pas encore ce qu'il avait comme attaques mais bon, j'allais sûrement faire quelques recherches pour être sûr de pouvoir faire quelque chose de beau qui plaira au public. Je lui grattouillais l'oreille, il ronronnait c'était tellement mignon, j'en fondais. Je continuais de grelotter, je n'avais chaud qu'au torse et le reste du corps était complètement congelé. J'avais envie de me poser dans la neige et de m'endormir avec mes pokémons, mais si je faisais ça, nous risquions de mourir. Les traces s’arrêtèrent, qu'est-ce qui se passait? J'entendis un rugissement et je me dirigeais vers sa source.

-Ça fait un moment que je te cherche.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Mer 15 Mar - 22:22
Un Lumivole sauvage apparaît !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Points : 230
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Dans l'eau
Data

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Jeu 16 Mar - 20:32
Chinchidou continuait ses ronronnements plus qu'agréables pour mes oreilles, je soupirais d'aise, le seul problème était ce froid, je regrettais de ne pas avoir de pokémons feu, j'aurais aimé en avoir un mignon, je savais où faire mon prochain voyage sur un volcan, je suis sûr que je me plaindrais qu'il ferait trop chaud et que mon futur pokémon glace pourrait m'aider à supporter la futur chaleur, ça faisait beaucoup de futur, mais bon, il faut être ambitieux. Je voulais un pokémon glace pour avoir une idée de coordination intéressante, j'allais devoir apprendre à mes pokémons beaucoup de choses, j'espérais avoir de la marge avant le prochain concours, sinon, j'allais devoir entraîner mes pokémons jours et nuits, les pauvres. Parfois, j'avais envie de retourner chez moi devant ma cheminée, pour regarder un film ou lire un livre à coté, j'avais pris quelques livres avec moi, mais je n'avais jamais eu le temps de les lire, les entraînements prenait trop de temps et je devais me reposer pour ne jamais être fatigué. J'avais finalement trouvé le second pokémon de la journée, il n'était pas très gracieux, pour ne pas dire moche, il ne fallait jamais juger sur le physique mais si je sortais un pokémon comme lui, j'avais beaucoup moins de chances de gagner, il valait mieux sortir Tropius que lui. Chinchi flaira la menace et lui saute dessus pour l'écraser au sol, il avait fait ça très rapidement et je n'avais pas eu le temps de réagir, que l'insecte était déjà au sol, je hurlais:

-Non !

Mais, il était déjà trop tard, Chinchi avait déjà mis K.O. le pokémon en lui sautant dessus sans s'arrêter, comme un catcheur professionnel, qui ne s'arrêtait jamais, je pris le Lumivole et je le mettais sur une branche d'arbre, cette fois-ci sur ma promesse ne comptait pas, Chinchi s'était battu indépendamment de ma volonté. Je pris Chinchidou dans mes bras et je fronçais les sourcils, je soupirais un grand coup et pris la parole:

-On attaque pas les autres pokémons ! Cela ne se fait pas !

Il fit une moue triste et sembla s'excuser, je lui fis un câlin, j'espérais qu'il ne recommencerait plus jamais. Le pauvre petit Lumivole avait du souffrir, ce n'allait pas être une raison pour le capturer, je le regardais et un nouveau bruit attira mon attention, un bruit proche, trop proche, et Zut, qu'est-ce que j'allais encore subir?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Ven 17 Mar - 9:54
On n'attaque pas les autres pokémons ?
Ce Piafabec jaune et vert vous fera peut-être changer d'avis !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Points : 230
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Dans l'eau
Data

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Dim 19 Mar - 19:11
Je repensais au pauvre Lumivole, il n'était vraiment pas gâté par la nature, il venait de se faire tabasser par un pokémon alors qu'il n'avait rien demandé à personne. J'entendis un bruit puis une douleur au crâne, mon pauvre crâne se faisait picorer par un Piafabec complètement fou et doré, les couleurs étaient peu harmonieuses, et si il était aussi désagréable, lui et moi n'allons sûrement pas devenir amis. Je fronçais les sourcils et je passais mes mains derrière ma tête pour coiffer mes cheveux en une tresse, avec un joli fil doré, qui les attachait et qui brillait au soleil, je ne voulais pas qu'il les abîme un peu. Il volait et n'arrêtait pas de m'attaquer en attaque piqué, qu'est-ce que ça me faisait mal. Je poussais un cri suraiguë, après tout, j'étais le seul dans cette endroit plus que glacé. Mes yeux étaient fatigués, et je me protégeais la tête avec mes mains. Je dis au méchant pokémon:

-Lâche moi !

Il partit, je n'en croyais pas mes yeux, il fallait simplement lui dire, je défaisais mes tresses et et les attachait avec le même fil au couleur dorée. Je baillais, j'étais fatigué, je regardais autour de moi si il y avait une maison où demander l'hospice juste une nuit mais rien. Je regardais au sol, la neige me semblait si confortable, si agréable que je m'allongeais dans la neige, mes fringues allaient être trempés mais je m'en fichais, j'étais fatigué, Germignon tenta de me faire bouger en vain, il vint se blottir contre moi avec Chinchi et Tropius se mit derrière moi, je m'endormis avec eux, qui étaient une vraie famille pour moi, eux qui m'aimaient et que je les aimais en retour. Le brouillard cachait le soleil, quelques flocons venaient se poser délicatement sur mon visage, elle se posait sur mes paupière se qui donnait l'impression que je pleurais, je préférais dormir que d'enlever les fausses larmes. Pouvait-on mourir sous la neige? Je l'ignorais, mais j’espérais que non, je tenais à ma vie. Je rêvais, j'étais un pirate sur les mers, un magnifique Roucoups était sur mon épaule, j'étais le capitaine du bateau, j'avais un chapeau, un tricorne je crois. Le Roucoups s'était envolé pour repérer un bateau ennemie, j'avais un grand équipage qui m'acclamait sans cesse. J'étais dans un rêve parfait, même si c'était illégal d'être un pirate, le costume m'allait plus que bien. Puis le décor changea, j'avais une jolie blouse blanche avec des lunettes de scientifique, j'avais un tube à essais dans la main, un liquide de couleur violet semblait s'envoler et sortir du récipient et le tout explosait au mon dieu, je ne suis vraiment pas fait pour les sciences.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 330
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Dim 19 Mar - 22:53


White Snow & Sleeping Beauty


Secours
I wonder if the snow loves the trees and fields, that it kisses them so gently ? And then it covers them up snug, you know, with a white quilt; and perhaps it says, "Go to sleep, darlings, till the summer comes again"
Non, pour l'instant il n'y a rien à signaler. Les dresseurs que j'ai croisé n'ont pas chuté et n'ont pas été embêté par les pokémons. Je refais un dernier tour et je rentre à la base.

Pietro soupire avant d'éteindre l'appareil pour couper la communication avant de remettre son écharpe en place. Leurs uniformes ne sont décemment pas assez chauds pour la Forêt des Pins d'Argents et les lieux aux alentours. Mais ils se doivent d'être visibles et facilement reconnaissables pour la population. Alors il prend son mal en patience et offre une caresse affectueuse à Odell, le Brindibou shiney se réchauffant en se tenant sur son épaule pour partager l'écharpe en laine. Peut-être devrait-il se trouver un compagnon de type feu ? Ce serait nettement plus simple pour traverser en long et en large ce sentier qui semble toujours parsemé de plaques de verglas. Ou il aurait dû prendre Chevroum ou Mastouff, histoire d'avoir une monture en cas de difficulté même si aujourd'hui le calme semble régner. Généralement les dresseurs glissent et les pokémons sauvages en profitent pour les attaquer et les voler, c'est un peu pour ça qu'ils ont désormais l'obligation d'y patrouiller.

Alors le duo termine son inspection quand le Brindibou se met soudainement à piailler après avoir tourné sa tête dans tous les sens. Alerté, le ranger s'arrête pour regarder les alentours mais les flocons obstruent sa vision. Est-ce que c'est la neige qui agace autant son compagnon ? Visiblement non puisqu'il s'échappe de leur habit en commun pour l'entraîner sur le bas côté où un quatuor dort paisiblement dans la neige. Dormir tiens ! A rester ici, c'est plus l'hypothermie qu'ils risquent ! Il s'élance donc en sautant par-dessus le verglas pour rejoindre son pokémon qui s'affaire déjà à réveiller la troupe tandis que Pietro sort de sa besace les couvertures de secours. Il se presse d'envelopper le Germignon, le Chinchidou et avec l'aide d'Odell, en pose une sur le Tropius. Les pokémons réveillés et vaguement réchauffés, il n'y a plus qu'à s'occuper du dresseur. Il s'accroupit donc à côté de lui, le soulève avec douceur avant de s'assurer de son pouls et de coller ses mains gantées sur ses joues.

Monsieur ? Réveillez-vous, vous ne pouvez pas dormir là, nous allons vous conduire à un centre pokémon si vous êtes vraiment fatigués mais il faut vous réveiller.

Les sourcils froncés accentuent sa moue déjà inquiète alors qu'il laisse Odell déposer une couverture sur les épaules de celui que Pietro s'efforce de mettre en position assise et de réveiller en enlevant les flocons dans ses cheveux et la neige fondue sur ses joues. .. Il ne va tout de même devoir se montrer plus violent, si ?
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Points : 230
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Dans l'eau
Data

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Ven 31 Mar - 21:15
Le monde des rêves, un endroit magnifique, vous savez le moment où vous prenez un total contrôle sur vos et que vous avez tout les droits, je pensais tout de suite à repasser un dernier moment Kasai, pour que Germignon, Tropius et Chinchi puisse le connaître. Je le fis apparaître et lui fit des tas de caresses, j'imaginais toutes sortes de choses, danser avec des Altaria avec des ailes en barbe-à-papa... Je pouvais faire ce que je voulais, mais je n'avais plus aucune idée, et je n'arrivais pas à me réveiller, comme si j'étais prisonnier de mon propre esprit et cette pensée me fit voyager dans mon esprit, je voyais des vieux souvenirs de vacances, d'amours d'été... Je me mis à pleurer intérieurement sur des faits passés émouvants ou tristes. Il y avait des choses vachement belles, j'avais passé des heures à faire un magnifique cœur en vois décoré avec de la peinture rose, j'y avais mis beaucoup temps et d'argent pour le matériel, le garçon à qui je l'avais donné, l'a brisé et a craché sur mon cadeau, j'avais beaucoup pleuré.

Je sentais qu'on me soulevait, j'ouvris vaguement les yeux, je vois flou, je ferme mes yeux et je les ouvre une nouvelle, on me met en position assise, c'était le prince charmant qui venait me délivrer du froid éternel ? Je fondais, quelqu'un venait de faire attention à moi, touts ces Disney et ces comédies romantiques m'ont tellement captivé que je le regarde avec amour imaginant plein de projets avec lui, je souris un peu, j'allais le remercier, il venait de me sauver la vie tout de même. Je ne vois pas son visage avec la neige dans mes yeux et je lui fais un câlinn ce câlin avait 2 très bonnes raisons, je voulais le remercier pour m'avoir sauvé la vie et j'avais un peu froid même avec la couverture. Je dis doucement et avec une voix assez faible:

-Vous êtes mon prince charmant ?

Je n'ai plus rien dans mes yeux, rien n'avait changé, tout mes pokémon avaient des couvertures, je n'avais même pas pensé à eux. Je me mis à pleurer sur l'épaule du ranger.

-Je suis un Topdresseur horrible, ils auraient pu mourir de ma faute.

C'était partit pour une nouvelle crise de sanglots à évacuer, j'étais un monstre.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 330
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

Glaglagla, j'ai froid

MessageSujet: Re: Glaglagla, j'ai froid Ven 7 Avr - 15:56


White Snow & Sleeping Beauty


Secours
I wonder if the snow loves the trees and fields, that it kisses them so gently ? And then it covers them up snug, you know, with a white quilt; and perhaps it says, "Go to sleep, darlings, till the summer comes again"
Quand l'autre se réveille enfin pour attirer le ranger dans une embrassade, celui-ci se laisse faire en lui tapotant le dos tandis qu'un soupir de soulagement lui échappe. Il n'aura pas besoin d'user de la force, tout va bien. La personne, gelée il faut l'avouer, lui sort aussi quelque chose sur laquelle il aurait de base rebondit pour flirter un peu.. Mais Pietro connaît son devoir et ses responsabilités, ce n'est absolument pas le moment de se faire passer pour un prince charmant surtout quand notre princesse se met à pleurer bruyamment en prenant conscience du sort que son erreur aurait pu coûter à lui et ses pokémons. Ceci dit l’appellation topdresseur interpelle le brun.. Quelqu'un d'aussi haut gradé aurait fait une faute de débutant ? A en observer son équipe, il est impossible qu'il ai dans ses bras un dresseur assez compétent pour récolter les badges avant de venir mourir dans la neige.

Shh. Tout le monde va bien et c'est l'essentiel, ne vous acharnez pas trop sur vous-même.

Et ça, même si vous le devriez. Mais le ranger ne rajoute pas cette phrase cinglante, elle ne fait pas partie de sa formation. Ils sont censés les sauver et remonter un peu leurs bretelles, ne pas leur balancer leur amertume. Pourtant derrière son petit sourire réconfortant et ses caresses pour réchauffer le dresseur dans ses bras, la situation rend Pietro malade. Si seulement le conseil pouvait prendre conscience du véritable danger qu'est de confier des pokémons à un humain.. Bien sûr, il s'entend avec son Brindibou, mais qui ne lui dit pas qu'un jour, il sera amené à l'affronter car ce dernier sera lassé de le servir même s'il pense lui apporter une relation d'égalité ? Alors le ranger se libère de l'étreinte du demoiseau pour sortir de sa besace l'alcool fort qui leur est mis à disposition pour réchauffer les humains croisés et porte le verre au bout des lèvres de l'autre tandis qu'Odell a réussit à faire rentrer tout le monde dans leurs pokéballs respectives en leur indiquant bien que c'était là le seul moyen d'aider leur dresseur.

Buvez ça d'une traite et je vous accompagnerai jusqu'à la prochaine ville. Vous pouvez vous lever ou il faut vous porter ?

Pour lui montrer qu'il n'a aucune animosité envers le dresseur, le ranger se penche pour lui écarter quelques mèches de cheveux et lui embrasser le front avant que le Brindibou ne vienne l'habiller avec les autres couvertures qu'ils peuvent désormais récupérer.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Monture sang-froid et homme lézard
» J'ai jeté un froid !!!
» ϟ Garde ton sang froid ϟ GROUPE II ϟ Event 2 ϟ
» Trop froid pour être dehors. [Autumn ]
» L'enfer, c'est le froid. [Alban]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Lernaïaque :: × Forêt des Pins d'Argent :: × Sentier 4-