AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 85
Points : 325
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

❝ your problematic fave → pietro

MessageSujet: ❝ your problematic fave → pietro Lun 13 Mar - 10:58


pietro r. lester
soit tu nais roi, soit tu n'es rien

Pseudo × Il est de retour !
Âge × Un centenaire
Pays × Insolourdie
Avatar × Lance McClain - Voltron
Petit mot × Let the sinnamon save the world from the leaders !
Code du règlement ×
YOU



Nom × Lester
Prénoms × Ray Pietro
Âge × 22ans
Originaire de × Cousterain
Groupe × Ranger
Bonus × Combat
Starter × Brindibou lvl 10
THEM
Caractère
Pietro. Ce nom sonne pseudonyme de pitre, de clown.. C'est un peu ce qu'il est. Le ranger n'a jamais l'air de prendre les choses au sérieux, toujours caché derrière un sourire joueur. Il flirte, grimpe encore aux arbres avec les enfants, est capable de prendre les paris les plus idiots.. Mais il fait tout ça pour plaire. Il a compris bien vite que les gens préfèrent quelqu'un de souriant, et souriant il l'est ! Il est très, trop porté sur les apparences. Il est de ceux qui sont trop serviables, trop dévoués à la moindre cause qu'ils rencontrent. Et ça lui réussit au bestiau ! Il est sociable à l'excès comme votre cousin qui accumule les demandes d'amis sur Facebook sans bien connaître les gens. Mais il n'y peut rien, Pietro aime être entouré. Pire ! Il ne peut pas vivre seul, il a besoin d'être regardé. S'il sauve la veuve et l'orphelin c'est surtout parce qu'il les sait tout aussi faibles que lui. Sans trop savoir que c'est mal, Pietro sera toujours attiré par les personnes seules car elles s'attachent plus facilement à sa personne.

Manipulateur né et inconscient de l'emprise qu'il a sur les gens, le ranger ne voit dans ses relations qu'une pure affection. Il ne se rend pas compte à quel point il est mal de s'imposer autant dans la vie de tant de personnes, tant qu'ils ont l'air content de sa présence et que la leurs le contente c'est bien pour tout le monde, non ? Malgré qu'il soit un adulte, Pietro est un enfant quand cela touche aux relations. Pour lui tout est simple : il y a la famille et les amis. Et tout le monde est un potentiel ami ! De plus il trouve tous les gens qu'il rencontre beaux, alors en plus de faire dans le social, c'est un peu la SPA des Quasimodo. Oui le narrateur ne respecte rien mais il n'est pas payé pour ça. Mais ne voyez pas Pietro comme un bisounours, rappelons-le, le ranger a quelques soucis entre ses relations et la vie par procuration qu'il s'est inventé. Il a toujours admiré la famille royale, peu importe les tords dont tout le peuple parlait. Oui leurs méthodes pouvaient sembler un peu abusives mais le monde a besoin d'ordre ! Quand Meora a déchiré la famille royale avec ses lois, n'a-t-elle pas signé le début de l'anarchie ?

Depuis qu'il est ranger, Pietro en est certain : les non-aspirants ne sont pas qualifiés pour s'occuper de pokémons, preuves ! Toutes les missions qu'il a dû faire pour ramener un soi-disant animal de compagnie à son propriétaire ! Mais il ne dit rien, jamais un commentaire déplaisant ou une pique, il rend ces teignes à leurs maîtres avec le sourire. Car n'oublions pas que Pietro n'est qu'apparences et qu'il a besoin de se sentir aimé ou admiré. Si le demoiseau est un adulte aussi fonctionnel que débrouillard, la solitude le tuerait. Être important aux yeux des gens calme ses insécurités, lui qui, malgré son nouveau métier, se sent toujours aussi incomplet. Les premières réponses au puzzle lui ont été données mais il n'en n'a pas assez pour s’apaiser.

Pour terminer sachez que le ranger est amoureux des belles tournures de phrases et de tout ce qui brille mais n'est pas étranger à la vulgarité. Rancunier ? Si vous saviez ! Concrètement, Pietro est doté d'une très bonne mémoire et la vengeance arrivera bien assez vite et sera des plus putassières. Car il n'est pas aussi saint qu'il le souhaiterait, ni aussi raffiné. Les blagues grasses auront le don de le faire pouffer et si personne n'est aux alentours, il répondra à la provocation si celle-ci le vexe vraiment.

Mais pour vous faire une idée de ses multiples facettes, laissons la parole à différentes personnes :

Sa famille à Bourg Braise
» Le petit Pietro ? Il n'a jamais voulu nous rencontrer. Il était tout jeune quand on lui a envoyé les affaires de sa mère et quelques effectifs de la grand-mère. On pensait que cet héritage lui donnerait envie de nous connaître ! Mais nous n'avons reçu qu'une unique lettre où il s'est appliqué à nous remercier tout en nous faisant comprendre qu'il préférait rester fidèle à ceux qui l'avaient vu grandir. Pauvre gamin, on ne peut pas lui en vouloir.

Sa mère adoptive
» Pietro a toujours été un enfant facile ! Il se portait toujours volontaire pour m'aider ou aider les autres. Un véritable ange ! Mais il avait ses moments de maladresses où sa volonté et sa gaucherie se battaient et où il renversait tout ! On ne lui en a jamais voulu mais il s'est toujours senti très mal après avoir fait une gaffe. Il y a aussi la fois où en apportant le gâteau d'anniversaire recouvert de chantilly, il a chuté et a fini la tête la première dedans ! Ah ! Mon fils est adorable ! Et il est célibataire ! *La suite de l'interview a été coupé par un Pietro embarrassé*

Son père adoptif
» Il ne mange pas assez ! Vous l'avez vu ? Regardez-moi ça ! Le gras ce n'est pas toujours mal ! Quand il était jeune, il mangeait tout ce qu'on lui donnait ! Maintenant quand il vient, il ne prend qu'une toute petite parte de tarte. Moi j'vous l'dis ! Il tiendra pas toute sa vie comme ça ! Un jour il s'écroulera et là ! .. Je vais toucher du bois du bois, finalement.

Un de ses frères adoptifs et ex-colocataire
» Je ne vais pas mettre en doute le fait que mon frère soit un gars sympa mais.. Pour avoir partagé sa chambre il peut se montrer vite obsessionnel ? Je l'ai vu passer toutes ses nuits à écrire, je n'ai jamais lu et ne me suis jamais plaint parce que le bruit m'endormait au bout d'un moment mais généralement s'il écrivait beaucoup, le matin je le retrouvais dans mon lit à me serrer comme si sa vie en dépendait. Ça m'étonne un peu qu'il soit parti de la maison, il a besoin d'être épaulé même s'il fait mine de toujours être celui sur qui on peut compter.

Une de ses sœurs adoptives
» Vous ne lui dites pas hein ? Promis ? Promettez-le ! .. C'est bon ? Quand j'étais petite j'étais.. Peut-être.. Un tout petit peu amoureuse de lui ? On n'a aucun lien de sang, ce n'est pas bizarre ! Mais il était gentil avec moi ! Puis j'ai compris qu'il l'était avec tout le monde. Je n'étais pas la seule à qui il donnait son bol de mousse en chocolat et qu'il portait comme une princesse avant d'aller au lit. Aujourd'hui ça n'a pas changé, il ne semble pas comprendre que des petites attentions comme ça peuvent faire palpiter et d'un côté, je suis rassurée.

Sa supérieure
» Lester ? Sweet Helix. Si vous saviez comment ce gamin me donne du travail en plus ! Il fait son boulot correctement, n'hésite pas à faire des heures supplémentaires si on a besoin de renforts mais ! Parce que oui, il y a un mais : il est trop charmant. Des prétendantes qui ont le quadruple de son âge ? Il en a ! Si on reçoit encore des gâteaux à la caserne, il faudra rouler toute mon équipe ! Et je vais finir par croire que les grands-mères font exprès de se mettre dans de beaux draps pour qu'il vienne les sauver !

Un homme qu'il a arrêté
» On f'sait une p'tite soirée entre potes au Moulin. Vous savez, c'lui qui est hanté ! Bon ok au bout d'un moment ça a dégénéré mais y'avait pas d'flics ou d'plaintes donc on a continué. Puis il s'est pointé avec un pack de bières et personne ne le reconnaissait mais il était cool donc on a pas cherché plus loin. Puis on a tous fini arrêté et réprimandé par sa chef, j'ai pas tout compris. J'lui en veux pas ! On s'parle toujours. Et j'peux vous assurer que tant qu'on emmerde pas les gens, il est des nôtres pour faire le con !

Physique
Tout d'abord Pietro est grand : ce n'est pas un géant non plus mais sa taille est assez conséquente pour qu'il puisse se prendre chandeliers et branches en pleine figure s'il ne fait pas attention. Alors oui, il arbore souvent une bosse mais s'il n'y avait que ça ! Ses jambes sont bleutées, ses bras marqués par de nombreuses griffures en tout genre, son nez a connu quelques moments compliqués, et il s'est vu obligé de porter ses cheveux assez courts pour éviter d'autres dégâts. Alors l'on pourrait croire que notre spécimen est négligé mais c'est tout l'inverse. Il en prend soin de sa peau mâte, dorée par le soleil. Maintenant qu'il n'a plus à partager une salle de bains avec une grande famille, le ranger peut y passer des heures. Il a même mis en place un planning pour sa semaine dédié à ses différents soins du corps et il fait toujours en sorte d'avoir des vêtements propres. Depuis peu le jeune adulte s'est aussi passionné pour les parfums qu'il se plaît à changer au moins tous les deux mois.

Mais intéressons-nous une minute au régime alimentaire de notre bestiau, car sans ce dernier, il n'est rien. S'il a gagné du muscle à force de travailler dans les champs, Pietro est le genre de personne qui gagne très vite du poids. Ainsi s'il commande une salade et vous un hamburger, ne vous étonnez pas qu'il dévore ce dernier du regard. Et mine de rien, la nourriture est partout ! Aussi est-il bien content de ne plus être sur Cousterain car s'il se plaisait à aider les grands-mères, ces dernières avaient le don de le remercier avec des gâteaux et autres bonnes choses qui ne sont.. Absolument pas bonnes pour lui. Alors il mange léger et sain, et s'il le faut, prend des compléments. En quoi cela vous regarde ? En rien, juste une envie de parler de gras et de ne pas faire de surprises si un beau jour il craque et se jette sur une barquette de frites.

Maintenant vous voulez sans doute un peu plus de détails sur des choses que vous verrez plus facilement que d'éventuellement poignées d'amour, n'est-ce pas ? Parlons visage, un visage des plus géométriques et dont vous pouvez vous amusez à trouver l'angle, équipez-vous simplement d'une équerre. Ensuite si on s'intéresse à cette partie de son corps, l'on remarque surtout ses yeux bleus qui ressortent beaucoup plus que ses tâches de rousseurs qui semblent s'estomper avec le soleil sur l'arrête de son nez. Question expressions faciales Pietro a la mine toujours souriante, chose que l'on peut constater par la présence de fossettes. Il a le sourire facile après tout et surtout, toute une gamme de rictus différents à offrir selon l'interlocuteur et la situation.

Note qui peut s'avérer utile : si le jeune homme semble sportif, sachez qu'il s'épuise lui-même. A vouloir être partout pour tout le monde, ses journées et nuits sont souvent longues si bien qu'il ne faut pas s'étonner s'il met des lunettes de soleil pour cacher ses cernes ou si, tout simplement, il s'évanouit soudainement pour faire ronflette.

code by Elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 85
Points : 325
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

❝ your problematic fave → pietro

MessageSujet: Re: ❝ your problematic fave → pietro Lun 13 Mar - 10:58



My story
❝ Vous l'ai-je dit belle dame, je suis tombé d'un seul coup sous le charme : vous avez mis le bonheur en mon âme et mon cœur en émoi, et vous ? ❞

Avant de s'intéresser à Pietro, il faut remonter au moins trois générations en arrières, quand il avait encore une famille. Cette dernière résidait à Bourg Braise et se spécialisait dans le tissus. Des marchands qui ne sortaient pas du lot pour leur activité mais pour la beauté de la fille du tisserand. Et le père, malin, l'envoyait donc de bourgades en bourgades voir d'îles en îles pour son commerce, utilisant le minois de son enfant pour palier à la concurrence. Heureusement pour lui sa fille ne s'intéressait nullement aux hommes, aux femmes ou aux autres êtres humains. Elle n'avait de passion que son art et s'était rendu un beau jour à Bourg Cadran pour le présenter à la famille royale et tenter de décrocher ainsi un contrat qui aurait aidé à acheter du nouveau matériel. L'entrevue ne s'est pas passée comme elle l'avait imaginé et un des membres de la famille a commencé à la courtiser. Cependant la demoiselle ne se montrait intéressée dans leur correspondance que lorsque l'homme lui passait commande. Mais il était patient et ses mots étaient toujours plus doux, si bien qu'elle craqua et se laissa embrasser le temps d'une soirée alors qu'elle était venue lui apporter les dernières pièces commandées.

Puis il s'en désintéressa : plus un courrier, plus une commande. Tout cessa. Amère, inconsolable, la demoiselle arrêta de livrer et quelques mois plus tard, son ventre s'arrondit du fruit de cette maudite nuit. Elle ne détesta jamais son enfant pour sa propre bêtise mais lui inculqua des valeurs qu'elle n'avait jamais eu auparavant. Et quand elle croisa son ancien amant par hasard alors qu'elle faisait découvrir Bourg Cadran à sa fille, elle passa devant, la tête haute et le regard fier. Un jour la révolution gronderait d'elle-même et ces gens auraient ce qu'ils méritent, elle n'avait pas à vivre dans la rancœur. Mais le sort lui réservait tant de surprises ! La vie lui arracha sa fille après que l'adolescente, plus fleur bleue que sa mère, succomba aux mêmes galanteries. Honteuse de ne pas avoir écouté assez sa mère, elle déposa son enfant à Cousterain chez un couple d'amis qui a défaut de ne pas pouvoir avoir d'enfants, recueillaient ceux des autres et puis elle disparue avec l'espoir qu'en ayant donné vie à un fils, celui-ci ne suivrait pas les pas des deux femmes.

C'est ici que l'histoire de Pietro commence véritablement et plus ou moins indépendamment. Il a donc grandit choyé dans un foyer rempli d'autres enfants qu'il pouvait aisément considéré comme ses frères et ses sœurs. Mais il était difficile pour lui de ne pas vivre dans l'ombre de cet océan d'enfants, alors il se montrait toujours plus gentil, toujours plus poli, toujours plus serviable. Dès qu'il eu l'âge d'aider dans les champs, il s'y précipita. Dès qu'une personne avait besoin de porter des sacs, il accourait. Puis à son dixième anniversaire on lui offrit son héritage : des tissus, des objets de familles, et l'intégralité de la correspondance de sa grand-mère. Il était peut-être trop jeune pour recevoir ce dernier élément et pourtant c'est celui qui l'intéressa le plus. Grandissant de plus en plus nécessiteux question affection, il passait ses journées à aider le plus de personnes possibles pour gagner sa place dans leurs vies et le soir il se confortait dans les souvenirs qui tâchaient d'encre les feuilles jaunies par le temps. Jamais il ne ressentit une once de sympathie pour sa mère, elle qui l'avait abandonné. Étrangement il idéalisait la famille royale, eux qui étaient toujours au cœur des discussions, eux qui ne pouvaient être effacés de l'histoire si facilement. Mais il n'en disait mots car la nouvelle Meora et le peuple grondait de colère, alors il se positionnait avec eux. Au final, malgré tout ce que l'on pouvait lui dire, les gens attachaient et attachent encore de l'importance aux apparences. Et s'il semblait si parfait à leurs yeux, la nuit il pouvait s'évader dans des lettres fictives qu'il rédigeait à ce père dont il ne savait rien et à ce grand-père dont l'écriture l'avait aussi séduit.

Venaient ses dix-sept ans, Meora en avait alors vingt-cinq et elle réussissait à faire passer une loi que Pietro ne comprend pas. Depuis son enfance il consolait des personnes à qui avaient été retiré leurs compagnons parce qu'ils n'étaient pas aspirants et même s'il faisait preuve de compassion, au fond de lui il comprenait la raison. Les pokémons pouvaient se montrer dangereux, jamais ils n'avaient été de dociles animaux de compagnie. Alors que des gens sans la moindre vocation, qui n'allaient jamais avoir la force et la conviction de les maîtriser, puissent en avoir.. ? C'était stupide ! Tout simplement. Mais le temps avançait et les choix qui bougeaient Rigel continuait de creuser son incompréhension. Et avec ça un vide se créait et il avait beau aider, ça ne semblait jamais assez pour qu'il se sente complet. Déboussolé, il s'enfermera plusieurs jours dans sa chambre. Il allait devenir un adulte et n'avait aucun projet. Méritait-il de devenir un dresseur ? Ça ne l'intéressait pas. Retourner à Bourg Braise pour reprendre l'échoppe qui y vieillissait ? Ah ! Jamais !

Puis l'un de ses frères avec qui il avait toujours partagé sa chambre et connaissait son obsession pour les lettres de sa grand-mère et de son amant lui suggéra de retrouver l'homme. L'idée lui sembla.. Étrange. Il l'avait imaginé maintes fois et la seule silhouette qu'il lui connaissait était celle de la courbe de son écriture manuscrite. Alors il quitta un moment Cousterain pour partir à sa recherche, chose difficile quand le peuple ne voulait plus entendre de la famille royale, seule Meora comptait. Il prit son mal patience, la même patience qui avait animé un jour son grand-père, et continua ses recherches. Il y découvrit la vie en dehors de son village et les véritables dangers que les pokémons pouvaient engendrer quand une ranger le sauva. Elle termina par l'escorter jusqu'à Bourg Cadran où ils eurent le temps d'apprécier la compagnie de l'un et de l'autre jusqu'à ce que le moment décisif n'arrive. On lui avait donné rendez-vous de nuit dans une petite ruelle derrière le palais.

Quand l'horloge sonna, c'est un vieil homme drapé dans ses divers manteaux de soie qui s'avança, soutenu parce ce qui semblait être sa petite-fille. L'homme libéra son bras de la poigne de la demoiselle pour poser ses deux mains ridées par les années de chaque côté du visage de Pietro. Malgré la pénombre, il réussit à lui sortir une seule et unique phrase, lente et d'un souffle témoignant de sa fatigue.

Tu as ses yeux, des yeux qu'on aimerait voir remplis de larmes.

Immobilisé par le geste et la voix, son petit-fils de loin reprit une respiration qu'il n'avait même pas remarqué avoir arrêté. L'homme lui caressa tendrement la joue avant de rire et de partir, laissant derrière lui sa petite-fille légitime devant cet enfant qu'il n'avait jamais connu. La demoiselle le regarda partir un instant avant de confier au bâtard une pokéball, une lettre et un carnet avant de disparaître elle aussi. Il rentra sans toucher à ces présents empoisonnés et attendit d'être chez lui pour le faire. Et peu importe le contenu qu'il dévora des yeux le soir venu, ce dernier le fit finalement partir de chez lui pour retrouver la ranger. Il savait ce qu'il devait faire et contrairement au narrateur qui aurait été traumatisé par le vieux bonhomme, il ne comptait ni porter plainte ni se laver la joue au vinaigre blanc.

M'enfin. Il était désormais ranger ! Aisément héro de la population au moindre petit geste accompli ! .. Il n'avait juste jamais imaginé que ce travail consisterait surtout à alimenter son mépris à la fois pour les non-aspirants et les champions qui étaient tout aussi agaçants..
code by Elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 274
Points : 605
Date d'inscription : 26/02/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Eleveur
× Bonus: bonus de capture

❝ your problematic fave → pietro

MessageSujet: Re: ❝ your problematic fave → pietro Lun 13 Mar - 11:38
Rebienvenue a toi 83 Sont ou les tatouages que tu m'avais montré !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 236
Points : 516
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

❝ your problematic fave → pietro

MessageSujet: Re: ❝ your problematic fave → pietro Lun 13 Mar - 12:58
Re bienvenue Yll n_n J'ai hâte de découvrir ce personnage en jeu ! (Ps ; j'ai aimé le témoignage de ses proches, surtout celui de sa supérieure x'D)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 83
Points : 460
Date d'inscription : 01/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team:
× Bonus:

❝ your problematic fave → pietro

MessageSujet: Re: ❝ your problematic fave → pietro Mar 14 Mar - 10:44
Rebienvenueee~! Et un deuxième ranger...why are you doing this to me?! en plus il est populaire, nu-uh, no way je resterais loiiiin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 108
Points : 490
Date d'inscription : 19/02/2017
Data

❝ your problematic fave → pietro

MessageSujet: Re: ❝ your problematic fave → pietro Mar 14 Mar - 16:44
Congrats !
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★
Comment ça "Et peu importe le contenu qu'il dévora des yeux le soir venu" ? Je suis pas d'accord ! Je te valide pas si je sais pas ! ... En fait si parce que Pietro quoi... Pietro est un piètre non-validé hué hué hué. Non, plus sérieusement o/

Tu es donc validé(e) ! Tu obtiens 50points pour ta validation et tu peux rajouter avec la pokéball de ton starter, trois autres pokéballs vides qui te seront précieuses pour commencer ton aventure !

Mais la paperasse n'est pas encore terminée : n'oublies pas de recenser ta bouille, de faire ta fiche de liens, celle de tes pokémons avec la t-card et ensuite tu pourras faire un tour du côté des demandes de rp où se trouvent les attributions !

Et maintenant, va sauver les gens et embêter Alex et Judas parce qu'ils sont irresponsables être populaire pour devenir reine du bal de Rigel 8D
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pietro Maximoff (Vif Argent - Quicksilver)
» Utopia
» Pietro Maximoff et ses liens
» Pietro ~ you did not see coming?
» Une seconde durant, j'ai cru que tu m'avais abandonnée... [Pietro ღ ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ Paperasse et Diversion :: × fiches :: × validées-