AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 165
Points : 345
Date d'inscription : 01/03/2017
❝ champion insecte
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: You're beautiful ▴ Vanya Mar 14 Mar - 0:14
You're beautiful.
Stand alone
Equipe :Pyrax, Galéking, Seleroc, Spectrum, Scobolide, Aspicot.

Le bourg Cadran. Une maison isolée, d'apparence luxueuse. L'immense jardin témoignait de l'aisance financière de sa propriétaire. Après tout, elle n'appartenait pas à n'importe qui. La maîtresse des lieux... était la plus grande coordinatrice de la région. Acclamée, adulée, respectée, admirée. Il connaissait très bien ces lieux. Oui, le champion était venu plusieurs fois toquer à sa porte. Déposer du courrier, des lettres remplis de mots doux. Des mues d'insectes aussi. Avec autant de tendresse qu'un Teddiursa. Un cadeau émouvant pour lui. Pas pour les autres...
Mais il n'y avait jamais été invité. Il n'avait jamais passé la clôture du jardin... ce soir ce serait différent. Oui. Ce soir.

-We're gonna break in.

Mais pourquoi ce soir direz-vous ? Le jeune homme avait bien choisit sa période. Hier. Il avait eut une diffusion en plein live des performances de 'Vanya'. Si seulement il aurait pu y aller. Il aurait tué pour avoir ne serait-ce qu'un ticket... non. Il serait carrément entré par effraction ! Rien que pour la voir. ELLE.
Il avait été captivé devant son téléviseur. Il avait passé la soirée dans le noir, son seul bol de chips. Assit par terre en tailleur à même pas 1 mètre de l'écran. Pour toucher les images. Un filet de bave coulant le long de son menton.

Alors le voilà. Devant chez elle. La lune brillait haut dans le ciel. Judas jeta un coup d’œil à sa montre. 03h33min33sec. L'heure parfaite pour frapper. Il resta un long moment planté devant le portail. Observant les murs, la végétation. Une certaine tension lui nouait la gorge. Une certaine timidité aussi.
Etait-ce vraiment une bonne chose de faire ça ? N'allait-il pas aggraver les choses ? La maîtresse ne semblait pas l'apprécier grandement. Et cela le peinait beaucoup. Son coeur se serrait à chaque fois qu'elle lui tournait le dos. Qu'elle trouvait des prétextes pour le fuir. Qu'elle disparaissait mystérieusement lorsque leurs yeux se croisaient.
Peu à peu, ses dents et ses poings se serrèrent. L'approcherait-elle un jour ? Comme au tout début. Comme si rien ne s'était passée.

Mais voilà. Le destin en avait décidé autrement. Elle avait une peur bleue des insectes. Et lui il vivait dedans. Ses yeux papillonnèrent. Il bailla un peu. Non, il ne fallait pas qu'il fatigue. Pas encore. Son plan n'avait même pas débuté !
Ce soir. Il entrerait dans sa maison. Il voulait juste... prendre une photo. Rien de plus. Prendre une photo d'elle lorsqu'elle dormait. Il en avait déjà une vingtaine, non plus, une quarantaine ! Sur scène, au café, dans la cabine d’essayage d'un magasin... tout un album. Il était son fan le plus hardcore. Le NUMBER ONE.
Il avait TOUT les produits dérivés. Il en portait un à l'instant. Un t-shirt à effigie de son idole. Serait-elle fier de lui ? Hm... elle allait surtout le trouver... bizarre. Encore. Et pourtant. Il ne cessait d'espérer... intérieurement. Comme si tous ses efforts pour la satisfaire ces dernières années n'auraient pas été vains.

Oh, ohhhhhhhhh. Rien que de s'imaginer l'observer... il ne tenait plus en place. Il passa une main devant sa bouche pour essuyer le filet de bave qui commençait à pendre.
Un regard à gauche, un regard à droite. Personne. Pas un Chacripan. Lentement mais sûrement, il passa la palissade. Prenant soin de rabattre sa capuche afin d'être plus discret. Il prit soin de n'abîmer aucunes plantes. Il choisit également la plus belle des fleurs qu'il cueillit avec soin. Il serait dommage de venir sans cadeau n'est-ce-pas ?
Lentement, à pas de Lougaroc, il arriva à la porte. Celle-ci serait évidemment fermée à clé. Il avait tout prévu.
Passant lentement sa main à sa ceinture, il en sortit une pokéball.

Lunaroc apparu silencieusement. Son talent lévitation y aida pour beaucoup. A l'aide de psyko, il fit tourner le verrou. Lentement. Sûrement. Avec autant de précaution qu'il faut manipuler un fossile. Click. C'était fait. Le jeune champion entra. Lunaroc disparu et c'est bientôt un jeune Aspicot qui rampa le long de son cou. Observant les faits et gestes de son dresseur. Apprenant sur le terrain.

-We're in !

Murmura t-'il avant de se diriger dans la maison. Il savait à peu près où aller malgré qu'il n'y soi jamais entrer. Observer de part les fenêtres, ça aide. Sa chambre... il fallait qu'il aille directement à sa chambre.
Près. Plus près. ENCORE PLUS PRES !
Il ouvrit lentement, très lentement la porte, passant sa tête. Un rictus des plus creepy au visage. La fleur dans ses mains. Son Aspicot avait usé de sécrétion dessus pour couvrir les épines. Il serait si regrettable que Vanya se fasse mal en acceptant son cadeau.
Espérant ne faire aucun bruit pour ne pas réveiller l'ange, il s'approcha doucement du lit...
Plus il avançait, plus son cœur battait fort. Son sourire s'étira. Un sourire béa.
Peu de gens avaient eut l'honneur de se tenir ici !!

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Mer 15 Mar - 20:54
Ne panique pas, ne panique pas, ne... JE PANIQUE !

Judas et ses insectes 8D




Equipe : Démolosse, Ohmassacre, Charmillon, rattata, Plumeline, Florges.

Minuit trente. Goélise observait d'un oeil fatigué les représentations de jeunes et super coordinateurs qui défilaient sur une chaîne dédiée à la discipline, et ce,  tout en caressant d'une main distraite le rattata qui s'était lové tout contre elle et son vieux pull au couleur de négapi. La capuche, dont les oreilles retombaient légèrement, s'était même rabattue sur sur la tête de notre Diva épuisé pour permettre à Echo, le plumeline jaune, d'observer le spectacle coloré, et ce bien au chaud. Cependant, si la détermination de la coordinatrice lui permettait encore d'écrire un peu, et ce malgré les journées plus que chargées qu'elle enchaînait depuis quelques jours, ses paupières se faisaient lourdes. Ses longs cils papillonnèrent alors un instant avant que son poignet ne se détache du lit pour frotter doucement ses yeux cernés de noir. Elle était décidément trop épuisée pour assimiler et détailler tous les enchaînements qu'elle observait, mais bien trop fière pour l'admettre, aussi elle nota un dernier enchaînement et finit par fermer les yeux, pour une pause de cinq minutes, elle la méritait.
Deux heure trois. Goélise se réveilla en sursaut lorsque le grondement mécontenté de Rousillon se heurta à la présence d'un Hoothoot tout près de la fenêtre. Elle lui accorda un regard noir qui fut cependant balayé par le bâillement de son compagnon de toujours qui, d'un pas lourd, revenait trouver place au pied de son lit. Non mais je vous jure... Elle le rappela donc au creux de sa pokeball pour éviter toute nuisance sonore et se sépara doucement de son pull si chaud pour trouver sa chemise de nuit et sa salle de bain. Puis, c'est d'un pas bien lourds qu'elle ramena Echo dans la Serre qui épousait la cuisine, accorda quelques caresses au charmillon endormit tout près, et retourna dans sa chambre pour enfin se glisser sous les couettes. Elle manqua d'écraser Louven, le rattata s'étant réfugié au plus profond des draps pour éviter d'avoir à quitter le nid de sa mère de substitution, et Goélise n'eut pas la force de l'y arracher. Elle se contenta donc de somber entre les bras de Cresselia pour une nuit des plus apaisante. Enfin, le croyez t'elle.

La belle fut tiré de son sommeil par un changement dans son environnement proche. Un sentiment étrange qui semblait vouloir l'alerter du fait que quelqu'un était là, tout près. Trop près. Cependant Goélise, bien trop somnolente pour y préter entièrement attention, jugea qu'il devait s'agir de l'un de ses pokémons et se raccrocha donc un peu plus à sa peluche corayon pour y enfouir son visage. Il était bien trop tôt pour qu'on l'arrache à ses couvertures si chaude, n'est-ce pas ? Pourtant, cette fois-ci ce ne fut ni Démolosse, ni Charmillon qui l'arrachèrent à sa toreur, mais bel et bien un petit cri particulièrement agaçant. Quelque chose venait de se dresser sur sa poitrine, un poids qui ne s'apparentait à aucun réel membre de son équipe, hormis ce Truc à moustache, qui, visiblement, s'était dressé sur ses pattes arrière pour examiner son environnement. Sérieusement ? Tu ne pouvais pas dormir comme tous le monde ?
Alors, et avec le moins de délicatesse du monde que Goélise se saisit de la petite créature et roula sur le côté, piégeant ainsi Louven au creux de ses bras. Elle entrouvrit alors les yeux et se confronta à une masse obscure qui se tenait là, penchée sur elle. Quewa ? C'était quoi ça encore ? ... Ohmassacre ? Comment était-elle sortie de sa pokéball encore ? ... Rha...
La coordinatrice glissa donc sa main sur la tête de son pok... Emon ? Attend ? C'était quoi ce truc gras et ... Hey ! C'était ! C'était !!! Goélise se redressa d'un bond et envoya avec une puissance rare sa peluche corayon sur le visage de cet inconnu comme pour le tenir à l'écart et gagner ainsi quelque secondes de fuite qui se résultat par une main sur interrupteur et un éclairage plus qu'éblouissant de la pièce.
Goélise se tenait là, le regard quelque peu hébété. Son esprit était encore sous l'emprise de la brume somnolente qui lui avait permit de rêver de négapi, posipi, et de victoire par millier. Ses rêves les plus agréables s'étaient-il changé en cauchemard ? Sa main se porta instinctivement à sa brûlure comme pour la tirer de ce mauvais pas mais... Wait. Ca ne marchait que dans les films ça et ... Aïe... Qu'elle idiote, voilà que sa brûlure la lançait... Comme l'éraflure laissée par Vent féérique d'ailleurs, bien que pour celle-ci, la douleur n'était plus qu'à peine perceptible. Cependant, là n'était pas le sujet. Le regard de la belle se posa sur l'intru qui n'était autre que... L'enfoirée. Comment était-il rentré lui ? Sa folie n'avait donc pas de limite ? Les mues d'insectes ne l'avait pas suffisamment traumatisée, non, il fallait qu'il vienne les déposer sur sa couette ? Rha ! Elle allait le détruire et... Aaaaaaah ! C'était quoi cette tête ? Il ne lui avait tout de même pas volé une mèche pour la coller dans un cahier, si ?

Un frissons d'effroi parcouru l'échine de la miss qui, instinctivement, porta sa main sur la poignée de sa fenêtre. Elle lança un rapide regard à son rattata qui, curieux, se dressait régulièrement sur ses pattes arrières pour observer ces deux grands yeux globuleux et ce sourire malsain qui se tournait vers sa maîtresse. Pourtant, Goélise ne bougeait plus. Etait-elle en train d'élaborer une stratégie ou réfléchissait-elle à la plus grande punchline de sa vie ? Non. Elle était tout simplement prisonnière, à la manière d'un laporeille, des phares d'une voiture. Incapable de bouger malgré le besoin plus qu'impérieux de protéger sa vie. Alors, lorsque ce regard effroyable se fit plus insistant, la coordinatrice n'hésita plus. Elle se saisit de la pokéball posé tout près de son lit, bousculant quelque peu le cauchemars qui se tenait là, et fit appel à son garde du corps autoproclamé ; Rousillon. Bon, ok, elle était légèrement trop paniquée pour dire quoi que ce soit, mais la présence de ce pokémon pousserait bien le champion de fuir non ? Non ? Et ! Wait ! Depuis quand Goélise devait-elle avoir peur de ce ficelot ? Rousillon avait un net avantage de type sur ces pokémons, et puis, il avait le niveau...Non ? ... Quoi que si Judas était devenu champion, c'est qu'il devait être un minimum doué mine de rien, aussi aberrant soit son choix de spécialisation... Les insectes, qu'elle idée... Ils brûleraient ! ILS BRÛLERAIENT TOUS !

Elle demeura pourtant collé au mur, semblant prié si fort pour ne faire qu'un avec lui que Jirachi même ne pouvait qu'exaucer cet ultime souhait. Cependant, ce souhait se changea bientôt en une alerte destinée aux rangers. Ils n'allaient pas la laisser se faire découper en morceau, si ? Pas elle ! Pas le Maître Coordination ! Pas la grande et sublime Vanya ! Si ? ... Bon. Il fallait réfléchir. Elle pouvait hurler et ainsi éveiller ses voisins les plus proches et... Quoi qu'ils étaient relativement loin en fait. Si elle avait choisit cette maison c'était justement pour la tranquilité qu'elle apportait, et ce, malgré la proximité de la capitale... Rha ! Connerie de... Le pokematos ! ... Bon, il fallait qu'elle mette la main dessus pour supplier les ranger de venir ! Mais il était si loin ... Et cette fois si, une simple bousculade ne lui permettrait pas de mettre la main dessus... Bon...
Goélise se redressa un peu, quittant son cocon de panique pour une allure faussement assurée et ce, malgré le grondement mauvais que poussait Rousillon. Elle savait qu'il n'hésiterais pas une seconde à calciner cet être, et ce au moindre ordre, mais elle refusait d'avoir un meurtre sur les bras non plus ! Son démolosse pouvait être plus extrême que sa dresseuse lorsqu'il s'y mettait...

-Ceci est une propriété privé. Je te laisse cinq seconde pour sortir d'ici, sans quoi je n'hésiterais pas à faire de toi et ton équipe qu'un vulgaire tas de cendre.

Ici votre conseillère survie Mmh. Légèrement farouche le Flamiaou... Vous devriez trouver rapidement un moyen pour la calmer sans quoi son lance flamme géant risquerait de faire de vous un barbecue trop cuit... Quoi qu'elle aussi semble légèrement dangereuse, prise dans un tel état de panique. Qui sait, elle pourrait vous lancer des objets jusqu'à vous mettre K.o ! Avez vous du somnifère ou une excuse en béton à lui servir ? Sans quoi je doute pouvoir exécuter mon travail plus longtemps... Déjà qu'avec les Balignons de la dernière fois j'ai faillie vous perdre ! ... Sauvez notre relation si parfaite Mr Bricot ! ... Et arrêtez de planquer des trucs dans vos cheveux. C'est dérangeant D8

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 165
Points : 345
Date d'inscription : 01/03/2017
❝ champion insecte
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Jeu 16 Mar - 18:33
You're beautiful.
Stand alone
Equipe :Pyrax, Galéking, Seleroc, Spectrum, Scobolide, Aspicot.

Sa main s'approchait. Attirée par cet ange endormit. Non, noooon... il ne devait pas succomber à ce charme irrésistible ! Lui avait-elle lancé une attraction ? Il ne pouvait fuir, son intense regard se perdait dans son visage si fin, si gracieux. Une poupée taillée dans l'ambre. Lorsqu'elle bougea une peu, il voulu tout d'abords ramener la couverture sur elle, délicatement. Puis il se rappela du fait qu'il devait se faire discret et surtout : Prendre des photos d'elle endormit !
Oui. Il ne devait pas perdre son objectif de vu. Avoir ce qu'il voulait, puis repartir. Alors le voilà. Le jeune homme passa une main à l'endroit où était accroché son appareil photo, avant que...

Il sentit une main dans ses cheveux, faisant tomber sa capuche. Le contacte l'électrisa. Non, non, non ! Il ne rêvait pas ?! Elle venait de passer une main dans ses cheveux ! VANYA LA GRANDE COORDINATRICE ! MAIN ! CHEVEUX !!!!!!!! Un geste l'on fait à ses êtres cher ! Oh bordel. Il avait chaud d'un coup. Plus que chaud. Il bouillonnait d-
Elle se redressa d'un coup. Sa main quitta ses cheveux laissant un Judas tout aussi perplexe. Il avait cru l'espèce d'un instant qu'elle l'aimait en retour ! Qu'elle l'invitait à la rejoindre !

AILLE !!

Un peluche corayon vain s'abattre sur son visage à la vitesse d'un elecsprint en pleine course. Pire encore, Judas avait les yeux tellement ouverts en grand que la fourrure du jouet rappa contre ses yeux dans une douleur aiguë. Comme quand on se prend une saleté dans l'oeil. C'est super efficace ! Il fut neutralisé l'espace de quelques instant pour se frotter les yeux en maugréent des choses incompréhensibles.
Lorsqu'il les rouvrit enfin, ce fut pour être complètement aveuglé par l'éclairage de la pièce !! Lui qui avait passé assez de temps ici pour que ses yeux s'habituent à la pénombre eut -encore- une violente douleur dans les yeux.

Il voulu alors la retenir lorsqu'elle se dirigea vers la fenêtre. NON ! Elle de devait pas s'échapper ! Déjà pour pas aller prévenir le voisinage et en plus il ne voulait pas qu'elle parte. Elle était bien mieux là, à rester avec lui.
Le voilà le fautif. C'était ce rattata d'alola qui l'avait prévenu de sa présence. Mais alors... pourquoi lui avait-elle caressé la tête, hm ? Voulait-elle faire passer un message ?? Le brun n'osait approcher. Il ne savait pas quoi faire. Il était complètement perdu, prit sur le fait.

Il allait lui faire peur s'il agit trop brusquement... ce n'est pas ce qu'il voulait. Il voulait qu'elle l'AIME ! Et pas amour, ne pas qu'elle le bouscule comme elle vient de le faire ! Non. WAIT ! Elle prenait une pokéball là ?! Oh non, elle avait dû le prendre pour un voleur ou pire !

Un féroce démolosse apparu alors dans une gerbe de flammes. Le jeune homme recula alors d'un pas suite à ses grognements. Le coeur battant. OH là, ça ne lui plaisait PLUS DU TOUT cette histoire ! Il tentait de faire des signes visant à calmer le démon, mais en vain. Il allait le bouffer tout cru, ça se voyait dans ses yeux.

-Ceci est une propriété privé. Je te laisse cinq seconde pour sortir d'ici, sans quoi je n'hésiterais pas à faire de toi et ton équipe qu'un vulgaire tas de cendre.

Sa dresseur prit alors une position plus assurée. Elle avait certainement décidé de lui ordonner de le carboniser ! SURTOUT PAS UN DEMOLOSSE ! Ces machins fond des brûlures qui mettent des années à partir !! Voir toute une vie !
Le champion de type insecte était certes un couard, mais toute personne normale aurait réagit de la même manière en cet instant. Il recula encore. Encore plus. Jusqu'à ce que le mur et la fenêtre derrière lui l'arrête.

Dos au mur. L'expression ne prenait tout son sens. Le sourire de Judas avait laissé plac eà une expression complètement paniqué. Son visage brillait tant la sueur était abondante. Quelques gouttes roulaient le long de son menton pour tomber sur ses vêtements et sur le sol. Ses yeux cherchaient à tout prit un échappatoire tandis que ses mains essayaient d'ouvrir la porte.
L'aspicot sur son épaule semblait quant à lui vouloir se cacher du potentiel prédateur en grimpant sur la tête de Judas, ce qui n'arrangeait rien au pauvre jeune homme qui luttait désormais pour voir quelque chose.

Il s'adressa alors à la jeune fille. Bégayant comme pas possible.

-J-JE V-VOUL-LAPS P-PAS F-FARE D-DE M-MAL J-JE L-LE J-JU-JURE !


La peur ? Pas seulement. Il était extrêmement nerveux face au quiproco de la situation et surtout : Il parlait à son idole. Déjà qu'il ne savait pas parler aux filles alors là... Il était à la limite du compréhensible.
Il s'agita d'autant plus. Le grognement du démolosse l'affolait complètement et il n'arrivait plus à réfléchir.
C'est là qu'il se rappela de son cadeau : La plus belle fleur de son jardin entouré de sécrétions d'insectes pour protéger la main de ses épines. Il déglutit. Tentant de se calmer... sans vraiment de résultat, mais la lui tendit tout de même de son bras tremblant, même s'il était à 3 mètres d'elle.

-J-je v-voul-lais t-te t-te d-donner ça...


Pathétique.
Et flippant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Ven 17 Mar - 13:32
Ne panique pas, ne panique pas, ne... JE PANIQUE !

Judas et ses insectes 8D




Equipe : Démolosse, Ohmassacre, Charmillon, rattata, Plumeline, Florges.

Malgré les allures de petit Vivaldaim désormais arraché à sa mère et pris entre le canon d'un chasseur, Goélise s’efforça à contenir tremblements et battement affolé d'un cœur gonflé d'adrénaline. Elle était terrifiée, le nier était un affront à une vérités criante, néanmoins elle se détacha doucement de son mur pour approcher quelque peu de Démolosse. Comme pour demeurer encore un peu sous la protection de ses morsures et flammes. Son regard abyssal vient par conséquent harponner Judas  tandis que sa main, quelque peu fébrile, trouva la force de calmer les ardeur d'un molosse galvanisé par la peur environnante. La bête cessa donc ses aboiement tonitruants mais demeura menaçant dans sa posture, le regard noir et les muscles bandés, prêt à bondir. Aussi, Goélise prit la lourde décision de dépasser de quelques pas la masse si rassurante de son partenaire pour approcher un champion bégayant et visiblement tout aussi terrifié qu'elle. Ok, c'était juste un fan creepy, elle pouvait peut être le gérer en attendant les rangers... Ou alors était-il si fanatique qu'il allait la plonger sous hypnose et la découper en morceau pour qu'elle n'appartienne qu'à lui et lui seul... Mouais, c'était tout à coup moins rassurant. Quoi qu'il en soit elle devait reprendre la situation en main et transcender sa peur, bien que pour le coup, elle ne pouvait que feindre un état se rapprochant d'un calme apparent. C'était déjà ça.

Goélise arbora alors un masque assuré, comme lors de ses premiers concours. Elle devait mener la danse, sans quoi elle finirait enfermée dans une cave humide et emplit de sécrétion. Elle le savait. Vanya fit donc son apparition, un fin sourire aux lèvres, plus engageant que précédemment. Jouer la carte amicale lui permettrait peut être de fuir ? Oui, elle allait faire ça et... NON ! Non ! non ! L'aspicot qu'elle était tous juste parvenue à occultée de sa vue venait encore de bouger, descendant le long du visage de son dresseur ... C'était immonde... Bien trop effrayant... Elle allait... Elle allait... Aaaaaah !
La coordinatrice sentit quelques larmes se former au coin des yeux et lutta profondément pour maîtriser ce qui s'apparentait à un début de crise d'angoisse. Elle les connaissait et savait les prévenir en général, se contentant de crier ou verser un ou deux larmes suite à une peur subite, mais là... elle n'était tout simplement pas en état de gérer autant d'émotions. Décidément pas. Alors, elle sera les dents, si fort que l'une de ses canines semblait vouloir déchirer sa lèvres inférieur, mais elle s'en moquait. Elle ne devait pas craquer.

Vanya approcha donc d'un nouveau pas, hésitant, fébrile, et continua sa progression en direction de Judas, elle attrapa au passage, et aussi discrètement possible son pokématoss avant de se saisir délicatement de la rose que lui tendait ce violeur de domicile. C'était quoi ce truc gluant qui recouvrait la tige et les épines ? ... Non. Elle ne voulait pas le savoir finalement. Son regard vint se clore un instant, comme pour tenter d'apaiser un cœur qui vivait un film d'horreur, et finir par feindre un sourire aussi difficile que crispé. Faire face au Champion Insectes, aussi creepy soit-il de part se spécialisation, puis par les événement qu'elle vivait en ce moment, était difficilement surmontable. Mais observer le truc gluant, rampant, et couvert d'une multitude de patte qui s'agitait devant elle était décidément l'élément qui allait faire défaillir son pauvre petit coeur...

-Je vais mourir... Glissa t'elle dans un souffle lorsqu'elle sentit sa vision se brouiller quelque peu, de part les larmes, et le malaise qui l'envahissait.

Aussi, elle se recula un peu, et finit par allumer son pokématos derrière son dos, comme pour le masqué à la vue de l’intrus. Cependant, lorsqu'elle composa le numéro du centre des ranger de Bourg-cadran, la jeune femme siffla comme pour interpeller son Démolosse. Elle se saisit de Louven, le rattata d'Alola, fonça droit sur la porte, bouscula non sans violence le pauvre petit champion pour accéder à ses escalier et les dévaler à toute vitesse. Démolosse referma la course alors que sa dresseuse récupérait précipitamment ses pokéball de peur que Judas ne tente de s'en prendre à son équipe, et, brusquement, la demoiselle se trouva dos à la porte d'entrée, le regard figé sur sa propre chambre, et le pokematos porté à ses lèvres. Elle tremblait comme une feuille, et ce malgré la présence de ses pokemons :

-Je m'appelle Goélise Nawra, alias Vanya, j'habite en périphérie de Bourg-Cadran et j'aimerais signaler une effraction à mon domicile. Elle a été commise par Judas Bricot, le champion de l'île Gouffre. Venez vite, je vous en supplie, je vais finir en carotte rappées  !

Et, lorsqu'elle entendit un bruit, sans doute dû au vent qui soufflait dehors ou à la chute d'un objet, l’irrationalité prit le dessus et la fière et puissante coordinatrice ouvrit la porte dans un cri et prit la fuite au travers de son jardin. Jamais elle n'avait couru aussi vite, mais disons que quelque chose stoppa cette course digne d'un Elecsprint. Moue, gluant... C'était quoi ça ?!! La pénombre ne lui permettant pas d'identifier ce qui lui semblait être une larve, alors la jeune femme céda à la panique. Elle lutta quelque seconde face aux larmes mais ne put totalement les contenir, alors, un afflux sans précédent rougit son regard terrifié, et ce fut dans un hurlement de terreur qu'elle trouva place tout contre la barrière de son jardin, accroupit tout contre les hais, les genoux ramené contre sa poitrine, marmonnant d'un air frénétique une liste digne d'Arya Stark. Judas, 'spicot, insectes. Judas, 'spicot, insectes....  Bonne chance au ranger qui la ramasserai... T..T
Code by AMIANTE


Du coup du coup ! 8D J'ai appelée les rangers, mais si tu veux je peux éditer mon rp et recommencer ce passage en disant que le pokematos ne captent pas etc, c'est rapide à modifier 8D Du coup j'ai l'impression que ça fais ultra court comme rp, par conséquent je te propose une petite vengeance de la part de mon perso :D J'ouvrirais du coup le rp si tu veux bien :D Sinon tu parviens à faire un retournement de situation dans ce rp pour le faire durer l'action (tu as un Séléroc avec Hypnose et un spectrum doué de Regard noir non ? 8D)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Ven 17 Mar - 18:38
Les rangers ont bien reçu votre plainte et arriveront à la fin du prochain tour. (Un message chacun avant leur arrivée)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 165
Points : 345
Date d'inscription : 01/03/2017
❝ champion insecte
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Ven 17 Mar - 23:07
You're beautiful.
Stand alone
Equipe :Pyrax, Galéking, Seleroc, Spectrum, Scobolide, Aspicot.

Alors que le champion de type insecte était quasi terrorisé par le Démolosse, quelque chose se passa en ces lieux. Oui. C'était un signe du divin Arceus... Vanya, Goélise lui avait sourit. Un sourire tellement beau. Tellement raffiné que le cœur du brun manqua un battement. A moins qu'il commençait à défailler à force de battre trop vite... oh god. C'était flippant.
Son bras tremblait encore, malgré tout ses efforts pour le calmer. Et il n'allait certainement pas rester en place alors que la GRANDE Vanya s'approchait de lui. Allait-elle accepter son cadeau ? Il savait que ça lui plairait !

Attendez... serait-ce des larmes qui pointeraient le bout de son nez ? Comment ça... Judas en resta confus. Oh, oh ! Il savait. Elle pleurait devant la magnificence de son cadeau c'était évident. Après tout, il avait cueillit la plus belle fleure de son jardin. Il ne voyait pas ce que cela pouvait être d'autre.
Aspicot s'agitait trop à son goût d'ailleurs. Ce n'est pas qu'il ne l'aimait pas, mais... à trop se pendre devant son nez, il ne pouvait plus observer correctement son idole !

Elle prit alors délicatement la fleur. Sa théorie se confirmait. Son cadeau venait de faire mouche ! Quelle belle attention.


-Je vais mourir...

WHAT ?!... Elle pleurait vraiment là ! Ce n'était plus des petites larmichettes !
Le doute commença à s'installer... Aimait-elle réellement son cadeau ? Il avait peut-être fait une erreur, mais ça partait d'une bonne intention ! Le brun n'était pas sûr de lui. Il n'avait pas confiance en lui.
C'est là qu'il entendit des bruits de touche, comme si l'on tapait sur un pokématos... Il comprit immédiatement de quoi il en retournait. ELLE ALLAIT APPELER LA POLICE !

Alors, il tenta de la retenir lorsqu'elle le bouscula. Mais en vain. Cette fille avait une force monstre ! Sans doute la peur ? Il la vu alors dévaler les escalier en compagnie de son rattata d'alola et de son démolosse...
Il hésita à la suivre, il mourrait d'envie de descendre ces escaliers, de la rattraper et lui arracher son pokématos, mais il ne pouvait pas. Pas en présence de ce Démolosse. Il aurait pu pourtant lui faire comprendre qu'il n'était pas aussi méchant ! Qu'elle pouvait l'aimer lui aussi !
C'est là qu'il entendit l'appel. De là où il était. Ce n'était pas très difficile au vu comment elle était paniquée. Sa voix était forte.

-Je m'appelle Goélise Nawra, alias Vanya, j'habite en périphérie de Bourg-Cadran et j'aimerais signaler une effraction à mon domicile. Elle a été commise par Judas Bricot, le champion de l'île Gouffre. Venez vite, je vous en supplie, je vais finir en carotte rappées  !

Oh god. No, no, no, no ! Il ne voulait pas que ça se termine comme ça ! Bon, certes, il se doutait bien qu'entrée la nuit par effraction chez une jeune fille n'était pas bien. Mais tout ceci n'était qu'un mal entendu.
Il ne pouvait pas rester là. un regard à gauche, un regard à droite. Il DEVAIT trouver une solution ! Se cacher... non, non, non si la police débarque ça va être encore pire. Et OH GOD, il ne va plus dormir, elle a révélé son nom, il va certainement avoir des problèmes à cause de ça !
Ni une, ni deux, il attrapa sa pokéball.
Sortir Pyrax ? Non, fuir en volant ce serait la pire des choses à faire ! Il allait être repéré en deux secondes ! Il lui fallait un pokémon rapide, discret sur lequel il pourrait monter.
Il lança sa pokéball à travers la fenêtre et sauta derrière.


L'énorme mille-patte se réceptionna au sol, suivit de son dresseur. Il s'agissait du pokémon que voulait lui montrer Judas, mais... c'est trop tard... pas dans cet état ! Il s'agissait d'un de ses tout premier pokémon. Son petit Venipatte. Celui sur lequel la star avait signée un autographe ! Il avait bien grandit depuis.
Il passa ses bas autours de son cou pour s'accrocher, prenant garde à ne pas se faire piquer par ses griffes empoisonnées.
Le brutapode fit alors du sur place avant de démarré à une vitesse phénoménale, il mettait le turbo. Il fallait dire que ce pokémon était plus rapide qu'un elecsprint et sa vitesse ne cessait d'augmenter.

Et voilà le drame. Heureusement que Vanya n'était dans le passage, car il ne l'aurait pas vu... Mais une partie de la clôture vola en éclat. Le bois se brisa face à la vitesse et au poids du pokémon.
Un acte de vandalisme en plus pour le jeune homme ! Décidément.

Et il n'aurait pas eut une photo...
Un homme en cavale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Sam 18 Mar - 0:42
Ne panique pas, ne panique pas, ne... JE PANIQUE !

Judas et ses insectes 8D




Equipe : Démolosse, Ohmassacre, Charmillon, rattata, Plumeline, Florges.


Judas, 'spicot, insectes... Judas, 'spicot, insectes... Judas... Judas... Il allait se manger une déflagration en pleine face le Judas ! Non mais comment avait-il osé la... AAAAAAAAAAAH ! C'était quoi ce bruit ! M-mais ! Mais ! Sa clôture se faisait la malle là ! MAIS ! Goélise venait de se jeter sous les broussailles où poussait les premières baie pêcha de la saison et, à la manière d'un tout petit flamiaou effrayée, elle se faufila au plus profond tu taillis, tremblotante. Il allait revenir pour la kidnapper, elle le savait...
Les larmes brûlait ses joues, et ce bien plus encore que toute les flammes de Rousillons, aussi, lorsque la jeune femme se trouva confronté à un plant qu'elle ne put dépasser, elle se roula presque en boule (bon, en vrai elle était plus en PLS qu'en mode "chat trop mignon"). Elle tremblait, comme une enfant terrifiée par un vent trop violent ou le hurlement du tonnerre, cependant cette peur là était bien plus viscérale encore car elle pouvait saisir à la perfection ce à quoi elle venait sans doute d'échapper... Ce champion était décidément bien trop aliéné pour que cela soit un simple comportement malsain poussé à son extrême, non, il avait un véritable problème qui relevait de l'ordre psychiatrique ! Une perversion qui... Attend, elle n'allait pas jouer l'avocat du diable là ! Elle n'allait tout de même pas prendre sa défense ou le dédouaner de ses actions ! Elle allait le retrouver à son arène, empoigner ses cheveux gras et calciner chacune de ses toiles, chacun de ses insectes, et marquer au fer rouge son nom sur les murs de cette bâtisse ! Non mais !

Cependant, et malgré ses plans de vengeance ainsi que l'envie plus qu'évidente d'étrangler cet homme, Goélise demeura immobile sur le sol, tapis dans les herbes fraîchement coupée. Démolosse chercha bien évidemment à l'en déloger, mais rien à faire, la coordinatrice s'était enracinée au plus profond de son jardin, et rien, oh non rien, n'aurait pu l'y arracher. Aussi, ce fut lorsqu'elle fut convaincue que plus personne ne pouvait l'entendre qu'elle s'autorisa un premier sanglot, rapidement sanctionnée par la crainte que Judas ne mette la main sur elle. Louven vint donc la retrouver, séchant les larmes de sa mère de substitution de quelques coups de langue, mais trouva bien vite une place bien au chaud contre son cou. Il poussa quelques cris comme pour la calmer, mais elle demeurait inconsolable. Tremblant de tout son être. Quelle Fière allure Vanya !
La jeune femme jeta donc un coup d'oeil à son pokematoss, priant pour que les secourt mettent rapidement la main sur ce champion au sourire psychopathe, cependant, le chant de Florges mêlé au gazouillement d'Echo, son plumeline, semblèrent appaiser quelque peu la coordinatrice. Au moins son équipe était avec elle... Attend, wait ? Mais c'était tout sauf discret ça ! Vanya tira donc son plumeline à elle, mais se confronta à l’incompréhension du reste de l'équipe qui, posté tout près de sa haie, semblait bien plus tenter de rassurer leur humaine que vraiment craindre l'assaut d'un dangereux criminel...

Cependant, lorsqu'une ombre approcha ce fut dans une valse aérienne qu'elle fut accueillit, menée par Charmillon, puis rapidement rejoint par Florges et sa douceur habituelle. Ils semblaient en tout point prêt à collaborer, et bien plus encore ! Florges semblait placer toute sa confiance en vos mains. Après tout, c'était vous qui allez sauver son petit flamiaou coincé sous la hais ! Néanmoins, le démolosse qui se tenait non loin de là, tout près d'une hais tremblotante, lui, semblait légèrement moins mignon. Pas prêt à mordre, non, mais son regard semblait jeter sur vos épaules le poids du monde tant il était noir. Méfiant ? Tout à fait !
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 330
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Sam 18 Mar - 2:00


Dear, we are in trouble


Mission
You've got those eyes that drive me crazy, and I've got eyes to watch you sleep. I brought a pack lunch and some coffee for my stakeout in your tree... outside your house.. Shhhh. gotta be as quiet as a mouse, or else you'll call the police
Être assigné de nuit ? Ce n'est pas une tâche dans laquelle Pietro s'épanouit. Il ne se passe jamais grand chose ou alors c'est trop loin et il sert plus de secrétaire, devant appeler des rangers dans le périmètre de la zone de danger. Ou parfois il a quelques coups de fils dont il peut s'occuper, essentiellement des personnes qui ont entendu des bruits étranges et craignent une effraction.. Dans la plupart des cas ce n'est rien, mais une inspection s'effectue tout de même afin de rassurer. Autant dire que ce soir n'échappe pas à la règle et lui ainsi que ses collègues nocturnes sont tous un peu affalés. Morphée les appelle tous un par un, même si la justice lutte contre des paupières qui se font bien trop lourdes.

Puis un appel.

La plupart de l'équipe s'éveille, une en particulière se jette sur leur appareil pour y répondre sans oublier de mettre le haut-parleur afin que toute la base entende les informations qu'elle note scrupuleusement d'une écriture endormie avant de vérifier l'identité de cette prétendue Vanya. Et quand ils sont sûrs qu'il s'agit bien de leur Maîtresse Coordinatrice, l'endroit est calme. Ce n'est plus la fatigue qui incombe la police de Rigel mais l'interrogation. Un champion qui s'introduit par effraction..? Dans les yeux de certains c'est le gossip qui s'illumine. Une affaire entre deux hauts placés de l'Archipel qui aurait mal tournée ? Pietro s'en fiche, il a déjà remis son uniforme correctement et valide son nom en face de la mission. De l'action ! Odell son Brindibou aux couleurs vertes et bleues le précède déjà hors de la base, tout content de pouvoir se dégourdir les ailes. C'est donc à dos de Chevroum que le brun fonce vers la périphérie du Bourg afin de se rendre vers la demeure de celle que tous connaissent. Il ne lui faut guère longtemps pour y arriver mais l'intrus semble déjà avoir filé à ce qu'il constate quand Chevroum marche au pas pour que le ranger puisse faire le tour du propriétaire en l'éclairant de sa lampe torche. .. Ou alors il a défoncé la clôture pour entrer ? Ce serait légèrement stupide et Pietro aime à penser que le champion est bien plus intelligent que le monde ne veut bien l'avouer.

M'enfin, maintenant que ces premières observations ont été faites, il remercie sa monture avant d'y descendre et d'aller à la rencontre d'Odell qui le guide dans l'enceinte de la propriété, là où il a vu du monde. Toujours armé de sa lampe, le ranger s'avance vers le regroupement de pokémons, cherchant leur dresseuse des yeux. Mais ces derniers l'aident, tous plus ou moins coopératifs, à comprendre où s'est cachée la maîtresse.. Il ne sait pas si c'est mignon ou ridicule mais la façon dont elle tente de se dissimuler amène un sourire compatissant à se dessiner sur son visage.

Maîtresse Nawra ? Je suis le ranger Pietro Ray Lester, je suis venu aussi vite que possible pour écouter et prendre votre plainte. Pouvez-vous sortir d'ici ? Il n'y a personne d'autre dans les environs, l'intrus a fuit et..

Il se coupe. Ce n'est peut-être pas le moment de l’assommer avec ses questions. Il s'en approche donc, doucement pour ne pas l'effrayer et ses papiers de sortis ainsi que son capstick pour confirmer son identité auprès du Démolosse qu'il ne souhaite surtout pas se mettre à dos. Il déglutit un peu devant ce pokémon qu'il trouve aussi magnifique qu'effrayant et cherche du réconfort vers le Charmillon et le Florges qui font de suite un duo plus sympathique. Alors il s'affaire à devenir plus prévenant, il se veut plus rassurant et pose tout ce qu'il avait présenté au canidé pour s'accroupir avec sa lampe près de la haie, une main avenante tendue et Odell au sol lui aussi, prêt à donner des coups de serres et de becs s'il faut écarter ces viles branches !

On peut aussi remplir la plainte ici mais même si ce sera innovant, vous risquez de vous faire mal ou d'attraper froid.

C'est toujours drôle de parler à des gens parfois plus âgés ou plus importants que lui comme à des enfants. Mais pour le moment c'est ce dont elle se rapproche le plus et il a vraiment besoin de recueilli le plus d'informations avant de retourner à la base pour préparer les sanctions envers le champion.. Si elle est bien sûre et certaine qu'il s'agit de lui. Tout de même ! Elle est bien étrange cette histoire.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Dim 19 Mar - 21:47
Ne panique pas, ne panique pas, ne... JE PANIQUE !

Judas et ses insectes 8D




Equipe : Démolosse, Ohmassacre, Charmillon, rattata, Plumeline, Florges.

Blottit tout contre le feuillage et les baies, Goélise décela un fuseau de lumière qui se braquait sur elle. Elle se colla donc un peu plus à sa pelouse à la manière d'un Flamiaou tapis sur une branche, griffes planté dans l'écorce et qui, malgré toute la bonne volonté dont vous pouviez faire part, semblait refuser votre secourt, et ce même s'il était à deux doigts de glisser et tomber dans un précipice sans fond. Vous visualisez bien le retour de vos missions préférées ? Celle qui consistent à sauver des Miaouss ? Haha, vous pensiez réellement pouvoir enfin obtenir une mission digne d'un film ? Et bien non ! Ah ? Quoi que ?
En effet, votre petit chat effarouché semble approcher à la vue du capstick et, c'est doucement mais surement qu'apparaît celle qui est, mine de rien, sensé assurée l'équilibre de Rigel au côté de ses pairs ; votre maître coordination.
Goélise émergea donc péniblement de son refuge, le visage rougit par les larmes et les bras marqué par cette escapade nocturnes, mais tenta bien assez vite d'accorder un sourire à cette main qui lui était tendue. Bon, ok, elle n'avait pas fière allure mais au moins elle était vivante, c'était déjà ça. Cependant son sourire difficilement maintenu s’effaça au profit d'une moue bien étrange qui, avec un peu plus d'analyse, s'apparentait à une crise de larme qu'on retenait avec difficulté. Elle y parvint quelques seconde mais finit par céder lorsque son démolosse s'approcha d'elle comme pour s'assurer du bien portant de son état. Le monstre de feu fut par conséquent happé par les bras de sa coordinatrice, et c'est le visage enfouit dans son pelage qu'elle balbutia quelques mots à peine perceptible :

-Il est vraiment parti ...? Vous en êtes sûr ...?

La jeune femme leva alors doucement son regard en direction du ranger et s'efforça à balayer les environs comme pour s'assurer qu'effectivement, la menace n'était plus. Quel... Enfoiré ! Il aurait pu au moins avoir la décence de se faire attraper ! C'était quoi ce lâche ? La jeune femme se redressa donc complètement et épousseta sa chemise de nuit qui, mine de rien, ne ressemblait plus à grand chose entourée de feuillage, jus de baies et tache vertes. Bon. Il lui paierait ça aussi, en plus du traumatisme subit, du viol de domicile et surtout, du coup porté ET à son image ET à sa fierté. Elle lui ferait manger les flammes de démolosse, c'était décidé.
Ses bras se croisèrent doucement sur son ventre tandis que son regard se perdait au loin, quelque peu honteux d'affrontait dans un tel état un représentant de l'ordre, cependant elle lui fit signe de le suivre et retourna auprès de sa maison tout en essuyant du mieux qu'elle le pouvait les dernières larmes qui affluaient. Il lui paierait.
La porte s'ouvrit et Goélise alluma la lumière tout en inspectant l'état de sa demeure d'un oeil inquiet. L'idée d'un vol programé semblait à exclure d'une liste de mobile éventuels , bien que pour le coup, cela renforçait l'image des plus effrayantes que se représentait la Maîtresse. Judas était donc venue pour elle et elle seule. Et ça, cela arracha un frisson d'effroi à l'échine de la belle. Qui sait ce qu'il avait fait durant son sommeil ? Lui avait-il coupé une mèche de cheveux pour jouer les sorciers vaudou ? Piqué quelques photos et objets personnels pour les placers sur un hôtel dédié spécifiquement à sa personne ? #YandereSimulator Ou alors... L'avait-il prit en photo pour... Brrr.... Non, elle ne voulait pas savoir.

-Vous êtes vous déjà retrouvé dans pareille situation, Monsieur Lester ? ... Je veux dire, le métier de Ranger n'est pas facile et je suppose que vous aussi devez vous heurté à des situations délicates, voire dérangeantes, mais... Vous êtes vous déjà éveillé avec un homme penché sur votre lit, un sourire plus qu'effrayant gravé sur le visage...? Je sais que Judas est un homme quelque peu... Étrange ? Voir effrayant par moment au vue des sordides présents qu'il me laisse plus que régulièrement mais... Je ne pouvais imaginer qu'il viendrait jusqu'à m'observer dormir... Qui sait si c'est la première fois ? La porte était fermée à double tour, les fenêtres également, alors... Je ne comprend pas... Désolé, je suis encore toute perturbée par cette nuit et j'ai l'impression de ne pas parvenir à réfléchir correctement... Haha. J'espère ne pas vous retenir ici trop longtemps...

Un soupire échappa à ses lèvres tandis que son regard se baissait doucement sur la table à laquelle elle s'était accoudé. La nuit semblait s'annoncer longue et malgré ça, il n'était plus question de fermer l'oeil sans savoir ce pervers derrière les barreaux. Bon, ok, il n'avait commis qu'une violation de domicile, mais elle n'allait pas le laisser la couper en morceau pour qu'il finisse en prison, si ? Alors Goélise se leva, se saisit de deux tasses et fit chauffer de l'eau.

-Thé ou café ?
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 330
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

You're beautiful ▴ Vanya

MessageSujet: Re: You're beautiful ▴ Vanya Mar 21 Mar - 19:09


Dear, we are in trouble


Mission
You've got those eyes that drive me crazy, and I've got eyes to watch you sleep. I brought a pack lunch and some coffee for my stakeout in your tree... outside your house.. Shhhh. gotta be as quiet as a mouse, or else you'll call the police
Le ranger attend patiemment que la maîtresse sorte par elle-même de son refuge, ne souhaitant pas faire de gestes brusques qui pourraient l'effrayer vu l'état dans lequel elle se présente. Il tente de lui rendre son sourire malgré l'inquiétude qui marque son visage. Il se sent maladroit devant cette personne qu'il ne sait pas comment calmer et échange un regard avec son partenaire pour avoir une idée mais heureusement, Vanya trouve du réconfort du côté de son Démolosse. Cependant le brun reste à l’affût et ne quitte pas la demoiselle des yeux. Il peine par contre à l'entendre entre ses sanglots et sa tête immergée dans le pelage de son pokémon. L'officier de la justice peut néanmoins comprendre les grandes lignes et il aimerait s'excuser, même si ce n'est pas sa faute si le champion insectes a l'air légèrement.. Perturbé ?

Enfin ! La maîtresse se fait droite et récupère une allure un peu plus fière en s’affairant à enlever les saletés de son habit de nuit. Il en profite donc pour se redresser lui aussi, tapotant sa cuisse pour interpeller Odell qui, à ce signal, vient se poser sur son épaule. A défaut de savoir comment agir, ils sont au moins fonctionnels ? C'est ce qu'il tente de se dire pour se rassurer alors qu'il suit la maîtresse jusqu'à son domicile où elle prend le soin de tout allumer, une agression à leurs rétines à laquelle ils ne font aucun commentaire. Après tout, Vanya leur fait une tirade sur ce qu'il s'est passé, demandant au passage au ranger s'il a déjà été à sa place. Le duo déglutit donc, compatissant envers celle qui ne pourra sûrement pas dormir pour les semaines à venir.

Café s'il vous plaît et.. Non. Je n'ai jamais été dans cette position mais je peux compatir. Ne vous inquiétez pas du temps que je vais passer ici, il faut s'assurer qu'il ne viendra plus vous gêner, c'est notre priorité.

Et il la voit, exténuée mais effrayée, tentant de s'occuper l'esprit en préparant des boissons. Alors il reprend un visage plus souriant, un air plus avenant et il sort de quoi commencer à noter tout ce que la demoiselle a pu décrire. Le nom et le prénom du suspect, ses cadeaux sordides, le fait que tout était bel et bien fermé avant, l'endroit où il s'est faufilé. Mais pour tout vérifier, c'est Odell qui est amené à présenter aux pokémons de Vanya sa tâche et de les inviter à le laisser aller dans toutes les pièces pour tester les serrures. Et sans attendre de réponses, l'oiseau s'envole de l'épaule de son dresseur pour pouvoir être ensuite apte à lui confirmer ses notes. Ça laisse à Pietro la tâche la plus difficile : reprendre le récit des événements. Un moment qui ne sera pas très plaisant ni pour lui, ni pour elle mais qui est impératif.

Je suis désolé mais il va falloir que l'on reprenne tout depuis le début pour que je puisse vraiment établir un rapport qui permettra de sanctionner le champion. Prenez tout votre temps pour répondre aux questions, n'hésitez pas à dire si vous souhaitez en passer une, je note tout ça, vérifie qu'il est vraiment parti, appelle éventuellement une collègue pour rester à votre disposition et je partirai. D'accord ?

Le ranger parle lentement, prenant soin à chaque fin de phrases de relever la tête pour la regarder dans les yeux avant de reporter son attention sur le calepin qu'il tâche des catégories sur lesquelles il va l'interroger. Ainsi monsieur énonce les choses suivantes : est-elle sûre de l'identité de la personne ? Quelle est la nature des cadeaux qu'elle a évoqué et depuis combien de temps est-ce que ces offrandes ont duré ? A-t-elle une caméra de sécurité ? Est-ce qu'il lui faut une surveillance rapprochée pour les jours à venir ? .. Et ça devrait être suffisant pour aller remonter les bretelles du champion insecte.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Lernaïaque :: × Bourg Cadran-