AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Messages : 122
Points : 5
Date d'inscription : 15/04/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Férosinge - Poichigeon - Tiplouf
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Pause café [Pv : Rangers] Ven 26 Mai - 4:07

A moitié affalé sur l'une des tables du self des rangers, Caleb ressassait péniblement les derniers événements de sa vie. L'aventure avait été pénible, beaucoup trop pour une mission que l'on avait prédit aisée. Si son cœur se sentait soulagé d'avoir ramené le Miaouss à Ingrid, lui même n'était pas certain de quoi faire par la suite. La bouteille de rhum que la femme lui avait offert c'était retrouvée exilée dans le fond de son casier et il espérait sincèrement ne plus jamais avoir à y faire... Surtout après l'humiliation qu'il avait subit.
S'il avait d'abord été félicité d'avoir mené sa mission à bien, raconter le déroulement de celle-ci n'avait pas plut à son boss. Evidemment, ça ne faisait pas partit du protocole habituel, mais il s'était sentit le devoir de partager ce qu'il s'était passé après avoir amené la Poichigeon qu'il avait capturé au Centre Pokémon. Alors il avait tout raconté, du moins avait-il essayé, en commençant par le changement d'atmosphère, les signes qu'il avait vu et l'homme encapuchonné... Seulement, il n'avait pas eut le temps de finir.

« Avedis ! Vous vous moquez de moi ?! Vous vous ramenez au QG avec une bouteille de rhum à moitié vide et vous espérez que je vais vous croire ?! Sortez de mon bureau et estimez vous heureux que je ne vous retire pas votre insigne ! »

C'était à peu près ce qu'il s'était passé après qu'il ait tenté d'insister sur la véracité de ses dires. Une partie de lui aurait voulu insister, ou même demander un test d'alcoolémie pour prouver qu'il était totalement sobre mais... Une boule s'était formé dans sa gorge et des sueurs froides l'avaient paralysé... Alors penaud et honteux – il était certain que la plupart des rangers présents avaient écouté à la porte pour l'entendre se faire taper sur les doigts – il avait salué son supérieur et était partit. Il se maudissait intérieurement de ne pas avoir jeté cette bouteille avant, d'autant plus qu'effectivement, Ingrid n'avait pas jugé bon de lui en offrir une nouvelle... Ceci dit, avant cet incident, il n'avait pas jugé correct de s'en débarrasser, après tout, c'était un cadeau, n'est ce pas ? Même maintenant, la savoir recluse derrière ses affaires, destinée à être oubliée ou à être jetée ne lui faisait pas plaisir...
Un soupir traversa ses lèvres alors qu'il fixait mornement le café qu'il avait demandé. Pourquoi déjà ? Il n'aimait pas le café, c'était juste histoire d'avoir une raison de s'asseoir là et de laisser le temps passer pour lui permettre de souffler un peu. Après cette remontée de bretelles, il avait évidemment jeté un œil à l'état de la poichigeon qu'il avait ramené et l'infirmière lui avait assuré qu'il y avait eut plus de peur que de mal. La foudre lui était tombé dessus à un bien trop haut niveau pour qu'elle puisse l'encaisser, encore moins avec son type vol, mais en fin de compte, elle n'avait été ni plus ni moins que K.O. C'était un soulagement, réellement, mais la dernière preuve de ce qu'il avait vu venait de s'envoler et lui même commença à douter de ce qu'il s'était passé. Pourtant... Il ne pouvait pas avoir imaginé tout ça, n'est ce pas ?
Un nouveau soupir lui échappa et il passa une main nerveuse dans ses cheveux. Non, décidément, il ne pouvait pas l'avoir inventé, c'était impossible. Il devait s'en convaincre et surtout, retourner investiguer les lieux une fois que … Une fois qu'il se serait assuré que la Poichigeon était bel et bien hors de danger, et aussi... Après s'être reposé. Définitivement, il avait passé une journée et une nuit laborieuse à chercher ce Miaouss et il se sentait plus qu'éreinté. Il avait déjà fait son rapport, et l'infirmière s'occupait du pokemon blessé... Après cette « pause café », il rentrerait chez lui, se prendrait une douche et s'effondrerait dans un sommeil profond... Tout ceci lui semblait être un bon plan, et après son repos, il ne lui resterait plus qu'à retourner sur les lieux de sa mission pour investiguer... Mais devait-il y aller seul ?

Ainsi donc, entre ruminage, ressassement et somnolage, Caleb oscillait entre l'envie de se laisser aller et celle de repartir directement en mission... Mais clairement, son corps ne lui en donnerait pas le loisir...
Citation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 51
Points : 245
Date d'inscription : 27/05/2017
Data

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Dim 28 Mai - 18:38
Pause Café

Les rangers




Un sifflement au bout des lèvres, les jambes battant au rythme de la musique qui se jouait dans ses écouteurs et ce, reposées sur l’accoudoir de sa chaise, Maëlenn observait encore et toujours les écrans de la base d'un air bien distrait. Aussi, et semblant se lasser de cette mission confié par ses pairs et ce depuis vingt minutes déjà, la jeune femme avait cédé à la tentation de mettre un peu de musique et prendre ses aises. Aussi, c'est le regard emplit de malice et un petit sourire provocateur aux lèvres qu'elle avait observé son binôme tenté de garder son sérieux face aux déhanchés de cette demoiselle, affalé sur sa chaise. Tu parles, cela faisait des heures que personne n'avait appelé et que les écrans n'indiquaient rien de suspect, alors comment refuser un peu de distraction ? « Pendu ? » Allez ! Mae se saisit donc d'un brouillon, un stylo et vint doucement entamer les prémices de ce qui lui permettrait d'échapper a un Temps décidément trop peu pressé. Cependant, et alors que les erreurs de son collègue étaient sur le point de se voir passées la corde au cou, une ombre passa tout près et, c'est précipitamment que les jambes de la demoiselle retrouvèrent le sol et que le petit Tylton niché au creux de sa chevelure se redressa avec aplomb, histoire de simuler un semblant d'entrain face à une mission qui devenait décidément trop ennuyeuse. Mais comment faire autrement ? Son poignet était toujours entravé par les soins et l'attention de son médecin, bercé par les condamnations d'une quelconque mission au péril de nouvelle semaines alité. Etait-ce pour autant ce qui l'avait fermement maintenue tranquille sur son siège ? Non, vous vous en doutez bien. Mais bon, c'était soit elle demeurait tranquille soit elle se tapait les archives à trier et mine de rien, l'idée de passer une nouvelle fois tapis dans ce débarras aux allures d'apocalypses ne lui plaisait que peu, avouons le. Et puis vous n'aviez aucune idée de ce qu'on pouvait y trouver à part des boîtes entière de pièces à convictions poussiéreuses et dossier éparpillé au sol, vraiment pas. Brrr...

Alors, s'imposant à la manière d'un salut lumineux et plein de promesse, un bien curieux événement attisa toute la curiosité de Miss Lester. Tiens ? Pourquoi Avedis tirait cette tête ? Sa mission avait pourtant été une réussite n'est-ce pas ? Mmh. Suspect ma chère Aura, bien trop suspect. Et bien que le tylton perché sur cette longue crinière chocolat semblait ouvertement douter qu'il y un mystère véritablement tapis sous ces traits flagadas (don't juge me, j'aime ce mot), Maëlenn préféra se complaire dans celui-ci, imaginant des théories les plus farfelue les unes que les autres pour s'occuper ne serait-ce qu'un peu l’esprit. Cependant, lorsque son supérieur émergea également de la pièce pour jeter un œil mauvais à la miss et son collègue, Mae ne put que craindre que le mauvais caractère de celui-ci avait eut raison de notre pauvre petit ranger au férosinge. Il l'avait à coup sûr démoralisé avec des propos trop durs, comme toujours ! Avedis, ramène tes fesses ! Elle allait de faire un câlin pour effacer l'aigreur de cet idiot ! … Hélas ni Mae, ni Caleb ne semblait doué de télépathie, si bien que le brun s'effaça au détour d'un couloir avant même que la demoiselle ne puisse se lever.

-J'reviens ! Lança t'elle alors en bondissant hors de son siège pour pourchasser son collègue jusqu'au self.

Elle déboula donc au creux de la pièce à toute vitesse, se rattrapant maladroitement sur l'encadrement de la porte de la mauvaise main, chose caractérisé par une petite grimace appuyé d'un couinement digne d'un petit chiot, mais ce fut d'un regard emplit de détermination qu'elle essuya la douleur. Elle devait sauver l'agent Avedis ! Et... Sa cible était en vue ! Alors c'est d'un bond rapide qu'elle se jeta sur lui et son pauvre dos avant d'apposer ses lèvres sur sa joue comme pour l'arracher à cet air morose.

-Ne soit pas aussi tristounet Avedis, ta blague n'était pas pourri, c'est juste que les cafés ne rigolent pas ! ♥

Q...Quoi ? C'était quoi cette blague à deux balles ? Sérieusement Mae tu n'avais pas trouvé mieux comme entrée en matière ? Alors, et comme pour échapper à un bide plus que prévisible la demoiselle se hissa jusqu'à la table pour s'y percher et accorder son plus beau sourire à ce collègue aux grands yeux bleus. Les jambes battant le vide avec tranquillité tandis qu'Aura venait se poser sur l'épaule de sa partenaire avec entrain, un gazouillement au bout du chant. Beaucoup trop d’enthousiasme, beaucoup trop...

-Bon alors, cette mission ? Tu as été toi aussi confronté à des sucroquins dans les cheveux ou...?
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 330
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Dim 4 Juin - 21:08


Pause Café


ft. les collègues
Laughin’ at my sister as she’s dazzling the room, then you walked in and my heart went “Boom!”, tryin’ to catch your eye from the side of the ballroom, everybody’s dancin’ and the band’s top volume, grind to the rhythm as we wine and dine, grab my sister, and whisper : “Yo, this one’s mine.”
Pietro n'est pas maniaque, c'est ce qu'il criera haut et fort. Il est juste organisé et peu le sont assez pour comprendre la logique suivante : peu importe la situation, si l'on peut faire d'une pierre deux coups, c'est tant mieux ! Après tout, qui se plaindrait d'avoir moins de choses à faire car il a saisit l'occasion de rayer des tâches de sa liste en ne faisant pas le difficile ? Pas le brun. Tout ça pour dire que comme le calme régnait une fois de plus à la base, le ranger était parti faire un petit jogging. Séance suivie de prêt par Odell qui tout en volant au-dessus de son partenaire, chronomètre son temps. Mais vient le moment où le ranger s'arrête net devant la vitrine bien garnie d'une petite pâtisserie. Si intérieurement monsieur est en larmes de voir toute cette nourriture qu'il s'interdit scintiller devant lui, il prend une grande respiration et pousse la porte de l'échoppe avant de re-sortir une boîte de donuts dans la main. Le Brindibou qui volette toujours l'observe, curieux d'un tel achat si contradictoire avant que l'humain ne disparaisse de nouveau mais dans une boutique plus saine où il sort avec un sachets de graines, et celles-ci ne sont nullement pour l'oiseau.

J'essaye de me faire tolérer par Jessica.

Qu'il bougonne en guise de justifications face à ces actions auxquelles son compagnon quémande des explications. Celles-ci données, l'oiseau peut s'amuser d'une telle réponse. La ranger fait peur et son partenaire devrait un jour comprendre que ce n'est pas si mal s'ils ne sont pas proches. Sans doute une histoire d'apparence, Odell ne creuse pas et le suit sagement jusqu'à la base. Sauf qu'au moment de faire signe qu'il est rentré, pas de Maë. Alors il sait que c'est une grande fille et qu'elle est peut-être simplement partie faire une course, ou aller aux toilettes ou.. Peu importe. Mais Pietro pense tout d'abord au pire et se glisse au comptoir de l’accueil avec un air peu amical pour demander au binôme de sa précieuse petite sœur où cette dernière se trouve, en insistant bien sur les adjectifs pour le faire stresser un peu plus. Partie vers le self ? Tout de suite le ranger retrouve le sourire et remercie vivement son pauvre collègue, non sans lui demander avant s'il ne sent pas trop fort. Il vient de courir après tout ! Il n'aimerait pas que les gens se mettent en apnée quand il fera son entrée !

Oooh, Avedis ? Bon choix.

C'est ce qu'il chuchote même pas cinq minute plus tard, au creux de l'oreille de la deuxième Lester. Comment résister à l'envie de la taquiner quand elle est ainsi penchée avec tant d'intérêt pour un de leurs collègues ? Il va devoir surveiller ça, par ailleurs. Mais pour le moment le voilà derrière elle, un sourire encore plus grand sur son visage, ses courses dans les mains et son volatile aussi sur son épaule qui salue vivement le Tylton. Pour s'excuser de cette intrusion dont il n'est absolument pas désolé, Pietro met sur la table la boîte de donuts qui leur ouvre pour les inviter à en manger. Tant pis, il tentera un autre jour de faire ami-ami avec Jess. Et ça pourrait se finir là si au moment de prendre une poignée de graines, il n'avait pas jeté un œil vers Caleb et son aura de dépression post-mortem. .. Il a loupé un épisode ?

Wow. Maëlenn tu lui as fait quelque chose pour qu'il soit dans cet état ?

Et même si c'est dit sur le ton de l'humour, sa mine reflète son inquiétude.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Points : 5
Date d'inscription : 15/04/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Férosinge - Poichigeon - Tiplouf
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Dim 4 Juin - 23:05

Le calme du self ne dura pas longtemps. A peine ut-il le temps de cligner des yeux que le voilà soudainement assiégé par une camarade qu'il ne reconnaît qu'après qu'elle lui ait collé un bisou sur la joues.

-Ne soit pas aussi tristounet Avedis, ta blague n'était pas pourri, c'est juste que les cafés ne rigolent pas ! ♥

D'abord surpris, le ranger fit mine de se redresser pour observer la jeune fille qui se tient devant lui et finit par s'asseoir sur la table. En temps normal, il n'aurait pas hésité à relever la blague et à en rire avec elle. Il aurait peut être put surenchérir, il aurait voulut mais... Rien ne vint, alors il se contenta de se concentrer pour ne pas essuyer sa joue par réflexe... Pas question de vexer la jeune Lester, elle était si gentille et agréable ! Alors pour faire bonne figure, c'est un sourire qui vint répondre à sa camarade ranger.

-Bon alors, cette mission ? Tu as été toi aussi confronté à des sucroquins dans les cheveux ou...?

Sa mission... Un frisson le parcourut lorsque les images de cette dernière lui revinrent en mémoire. Ceci dit, il n'eut pas le temps de s'y perdre plus longtemps qu'un nouvel arrivant les rejoignit. Caleb n'eut pas de mal à reconnaître l’aîné Lester qui avait glissé quelques mots à l'oreille de sa sœur. Un peu honteux, le blondin baissa les yeux quelques instants en s'imaginant le commentaire qu'il venait de lui transmettre. Avait-il parlé de lui ? S'était-il montré moqueur ? Nooon, ce n'était pas le genre de Lester, n'est ce pas ?

▬ Wow. Maëlenn tu lui as fait quelque chose pour qu'il soit dans cet état ?

Piqué au vif, Caleb se rendit compte qu'il devait offrir une bien triste mine, là, affalé sur une table. Honteux, il pinça les lèvres avant de se ragaillardir. Se redressant et affichant un sourire plus confiant, il attrapa son café et le touilla pour se donner consistance.

-Ha, non, qu'il répondit à la place de la jeune fille. Ma mission a été un peu euh... Laborieuse, je ne m'y attendais pas...

Ca, pour ne pas s'y attendre, il ne s'y attendait vraiment pas. Alors son regard s'attarda un instant sur les donuts généreusement disposés... Il hésita un instant puis finit par les délaisser, il n'avait pas l'esprit à manger maintenant et même son café se retrouva posé sur la table, abandonné. Il avait en tête un tout autre problème... Devait-il raconter ce qu'il avait vu ? Etant donné la réaction de leur supérieur, il n'était pas certain que ce soit une bonne idée.
D'un autre côté, ne rien dire par peur de se faire prendre pour un fou serait échapper à ses responsabilités... Et risquer de les mettre en danger s'ils tombaient sur la même chose que lui... Et peut être qu'ils n'auraient pas la même chance que lui... Déglutissant, il se rendit compte que non... Décidément, il ne pouvait pas garder ça pour lui. Alors, il prit une respiration, prêt à faire sa déclaration sans vraiment savoir par où commencer.

-C'est juste que... Quand je suis parti à la recherche de ce Miaouss, j'ai vu quelque chose... Quelque chose de pas normal.

Son sourire disparut et il prit un air bien plus sérieux, baissant de ton comme pour les faire entrer dans la confidence.

-Il y avait en périphérie du sentier 3 d'étranges symboles, et une personne que je n'ai pas réussit à identifier avant qu'elle ne s'enfuie et...

Il prit une pause, hésita un instant sur la meilleure façon de le dire sans pour passer pour un demeuré total et finit par se jeter à l'eau avec une franchise déconcertante.

-Je ne sais pas comment ça s'est passé, ni même d'où venait ce que j'ai vu mais... Il y avait une créature étrange, quelque chose d'énorme ! Ca ne ressemblait à aucun pokemon connus et... Après nous avoir poursuivis et attaqué ça a... Disparut ?

Perplexe, lui même avait du mal à croire ce qu'il racontait. Pourquoi la chose n'avait pas finit le travail, pourquoi ne pas l'avoir tué ? Ce n'était pas comme si la chose aurait été difficile... Alors, les sourcils froncés, pensif, Caleb hésita un instant à confronter le regard de ses pairs. Et lorsqu'il releva le visage vers eux, il ne put s'empêcher de préciser.

-Je l'ai vraiment vu, c'est vrai...

Avec un air à rivaliser avec un Ponchiot battu.
Citation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 51
Points : 245
Date d'inscription : 27/05/2017
Data

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Lun 5 Juin - 1:09
Pause Café

Les rangers



Et c'est un magnifique bide. Veuillez applaudir le jeune agent Lester pour une tentative de blague décidément bien amère et sans grande consistance. Tant pis, elle en trouverait une autre, il fallait simplement qu'elle jette un œil à son pokematoss et qu'elle demande de l'aide à son binôme de l'accueil. Alors, c'est le plus discrètement possible qu'elle se saisit de l'objet mais fut intercepté par quelques mots glissés à son oreille, taquins mais véridique. Avedis était terriblement craquant elle devait l'avouer, mais de là à avoir des vues sur lui... Alors, c'est un regard complice qui suivit ces propos auquel elle aurait sans doute répondu au tac-au-tac dans d'autre circonstances, mais qu'elle fit taire par un sourire amusé. Alors comme ça il était également au goût de son aîné ? Tient, tient, tient. Serait-ce l'appel du ship qui venait de harponner son regard pour lier les deux rangers dans un amour fou et éternel ? Oh que oui ! … Bien, Avedis tu devrais dégainer ton cv pour que la miss juge ou non de tes qualités à jouer le prince charmant pour son aîné. Tu as un galopa ?

« Wow. Maëlenn tu lui as fait quelque chose pour qu'il soit dans cet état ? »
Mmh ? HEY ! Pourquoi serait-elle à l'origine de cette morosité ? Sa blague n'était effectivement pas la plus géniale qui soit mais elle avait été prise de court, difficile d'improviser un spectacle de deux heures en si peu de temps ! … Et puis comment pouvais-tu douter aussi facilement de ton adorable petite sœur Pie ? Elle, blesser le futur homme de ta vie ? Jamais ! … Oh ? Donnuts ? Tu étais tout pardonné ♥ 
Alors se saisissant un peu trop brusquement du Tylton qui avait délaissé son confrère ailé pour des sucreries qui lui faisait de l'oeil, Mae écouta d'une oreille sans doute trop distraite les propos du blondinet  tout en choisissant du bout des doigts l'objet de ses désirs. Ils y avait tant de couleurs, ils étaient si parfaits... Elle ne pouvait pas chosiiiir ! Alors elle demeura longuement là, le visage tourné presque obsessionnellement vers les pauvres petits donnuts sans pour autant se résoudre à n'en prendre qu'un. Bon, celui avec le glaçage brun ? Non ! Elle le regretterait à coup sûr ! Elle devait prendre.... Ooooh, celui là avait l'air de tirer la tête avec ses décorations colorés !  C'était trop mignon ! Alors ce fut d'un geste déterminé que la brune se saisit de la pâtisserie et l'arbora fièrement en l'agitant un peu comme pour attiser l'attention de son ainé sur ce qui s'apparentait à coup sûr comme le portrait de leur supérieur . Bon, il avait l'air furieux et les décorations en sucre qui jouaient le rôle des sourcils étaient é-normes mais c'était tellement ressemblant ! Il fallait qu'elle prenne une photo !
Nop nop nop. Concentration Mae. Revient sur la conversation et essaye de faire mine d'avoir tout suivit afin de ne pas vexer ton collègue, ça serait sympa pour lui...
« Il y avait une créature étrange »... Attend quoi ? Reviens en arrière Caleb ! Mais... Soit plus explicite ! Détaille ! Détaiiiiiiiille !  

...

Perplexe, quelque peu désarçonnée par une conversation dont elle ne tenait vraisemblablement que la fin, Mae chercha un contact oculaire avec son frère comme pour qui lui vienne en aide, le fameux eye contact qui changeait tout dans les films n'est-ce pas ? Et... Non. Elle ne parvint définitivement pas à le trouver alors que faire ? Avouer qu'elle n'avait pas tout suivit et... Non Caleb, pas le regard de ponchiot ! DD8
Ok, résumons. Un truc bizarre, énorme et inconnu qu'il jurait avoir vu... Peut être un mirage ou une chute ?

-Tu as été confronté à des pokemons de type spectre ? Il pourrait t'avoir joué un mauvais tour et... Entama doucement la brune avant de croiser le regard de son collègue, désespérément trop sincère pour qu'elle ne puisse pas le croire... Tu étais fourbes Avedis. Bien trop fourbe ! Alors c'est tout doucement qu'elle vint se saisir de sa main et lui accorder un sourire qui se voulait appaisant. Je te crois Caleb, mais peut être il y a t'il une réponse plus rationnelle à tout ceci ? Un Zoroark qui se joue de toi, une onde folie, ou même une autre attaque ? Tu crois pouvoir nous décrire cette créature exactement et ce que tu as ressentit ? Voire nous résumer un peu plus profondément tout ceci ? Des détails qui te reviendrait ou... Je ne sais pas ?

Et cette fois-ci tu restes concentré hein ?
... Non mais tu étais sérieuse ? Mae...
La jeune femme venait d'apposer son indexe sur les lèvres du ranger comme pour obtenir un peu de temps afin engloutir son donnut #NonRespect, et ce avant de se saisir de son carnet, le stylo maladroitement saisit par un poignet blessé. Désolée, j'ai vraiment du mal à faire plusieurs chose à la fois... Tu peux y aller ! S'excusa t'elle une moue de chaton au bout du regard, avant croiser les jambes et affronter d'un regard plus que sérieux son collègue. Décidément, elle prenait cette histoire très à coeur. Malgré le fait qu'elle ait ouvertement fait passer un donnuts aux allures de boss avant Caleb et sa dépression...
Quand je disais qu'elle n'était pas une peluche D8
Quoi qu'il en soit le sourire un peu plus timide qu'elle lui accordait était décidément criant de vérité et ne pouvait pas tromper ; elle ne feignait en rien un quelconque altruisme pour sauver les apparences, non, elle avait vraiment envie de l'aider. Et puis, si c'était un pokemon un peu trop farceur il fallait que les gens soient prévenu afin de ne pas se laisser emporter dans un vent de panique ! ... Et si c'était autre chose...
A quoi pensais-tu Mae, sérieusement ? Un démon issue des plus anciens mythes rigélois ? HAHAHAHA... Haha...Ha ?
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Points : 440
Date d'inscription : 12/03/2017
Localisation : Base des Rangers
Data

Feuille de personnage
× Team: Obalie - Tauros - Pharamp - Scalpion - Sonistrelle
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Lun 5 Juin - 16:06
Pause café



Cela faisait déjà quelques heures que Jess' était revenu de sa balade en ville, faut dire qu'il n'y avait pas masse de mission en ce moment et bloquait au palier où elle était ne l'avantageait pas vraiment non plus. Alors, elle restait là, adossé contre un der mur, au fond du self, à attendre que quelque chose se passe pour mouvementer ce moment d'ennuie, en rêvant d'un bon donut. Et son souhait fut exhaussé, Avedis venait d'entrée dans la pièce. Jessica avait entendu dire qu'il s'était fait fortement disputer par le chef, et qu'il était devenu "fou", un esprit malveillant l'aurait attaqué. La ranger n'avait pas vraiment prêté d'intérêt aux rumeurs qui circulent dans la base, surtout que la plupart du temps, c'était n'importe quoi, mais après avoir vu la mine déconfite de Avedis, elle commençait à vraiment penser qu'il devenait fou. Alors qu'elle l'observait s'asseoir devant un café, toujours son dos contre le mur du fond.

Soudain, elle vit la petite Lester faire son entré à son tour. Elle venait surement voir pourquoi Avedis faisait une tête de mort vivant. Jessica n'était pas particulièrement intéresser par ça, mais elle n'arrivait pas à détourner les yeux. Elle les regardait donc, le regard fixait sur eux. Elle avait vraiment envie de savoir ce qu'il pouvait bien se raconter, elle se releva et commença à se diriger vers eux, avant que le deuxième Lester fit son entrée. Là elle se stoppa et le regarda se joindre aux deux autres une boite de donuts à la main. C'était le destin, elle devait prendre par à cette discussion, même si ce n'était que pour les donuts -et aussi parce qu'elle avait envie de voir à quel point Avedis avait perdu la tête-. Elle continua donc son avancé vers leur emplacement. Plus elle se rapprochait et plus elle distinguait leur parole.

-"Il y avait en périphérie du sentier 3 d'étranges symboles, et une personne que je n'ai pas réussit à identifier avant qu'elle ne s'enfuie et... "

C'était bien de ça qu'ils leur parlaient, de ce qu'il avait vu ou plutôt cru voir. Des étranges symboles, une mystérieuse personne, ça sonnait comme un conte pour enfant. Avedis marqua ensuite une petite pose puis reprit :

-Je ne sais pas comment ça s'est passé, ni même d'où venait ce que j'ai vu mais... Il y avait une créature étrange, quelque chose d'énorme ! Ça ne ressemblait à aucun pokemon connus et... Après nous avoir poursuivis et attaqué ça a... Disparut ?

Ouai, il devenait vraiment fou, c'était la seule conclusion possible à cette histoire. Une créature étrange et énorme qui l'attaque et qui ne ressemble à aucun pokémon connu, ça n'existe pas.

-Je l'ai vraiment vu, c'est vrai...

Jessica ne pouvait s'empêcher de penser que s'en était fini d'Avedis. Il avait complètement pété les plombs. Pourtant, il avait l'air plus équilibré que la plupart des rangers de la caserne, avant ça. C'est bien triste pour lui. Elle continua son avançait avant de s'arrêter nette lorsque la petite Lester prit la parole:
- "Tu as été confronté à des pokemons de type spectre ? Il pourrait t'avoir joué un mauvais tour et... Je te crois Caleb, mais peut être il y a t'il une réponse plus rationnelle à tout ceci ? Un Zoroark qui se joue de toi, une onde folie, ou même une autre attaque ? Tu crois pouvoir nous décrire cette créature exactement et ce que tu as ressentit ? Voire nous résumer un peu plus profondément tout ceci ? Des détails qui te reviendrait ou... Je ne sais pas ? "

Jessica fut surprise que ce soit la gamine Lester la plus raisonnable. Pour elle, Avedis était juste fou. Il n'y avait pas d'onde folie ou quoi que ce soit qui rentrait en jeux, juste de la folie pure et dure. Près tout, avec des habitants tels que les Rigélois il ne fallait pas s'attendre à ce que les rangers ne déconnent pas à un moment. Archipel de taré.

Jessica assista ensuite à une scène plutôt étrange puis la Lester reprit:

- "Désolée, j'ai vraiment du mal à faire plusieurs chose à la fois... Tu peux y aller !"

Alors finalement, elle le croyait ? Enfaite, ils étaient juste tous fous ? Ça ne pouvait plus durer. Lorsqu'elle vit Maëlenn prendre un carnet et un stylo comme pour noter une déposition, elle dit stop. C'était juste n'importe quoi. D'une foulée elle arriva derrière la jeune ranger puis posa sa main sur son carnet en disant.

- " Si tu veux mon avis, ça ne sert à rien de noter ses paroles. Elles n'ont aucun sens."

Et pour le coup, Jess' était sûr qu'elle avait raison. Elle regarda Avedis avec un regard plein de jugement devant la tête qu'il tirait. Puis elle se saisit d'un donut et commença à croquer dedans avant de prendre une chaise à son tour pour s'asseoir avec eux.

- " Je reste pour voir jusqu'où la folie t'as touché."


Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 91
Points : 330
Date d'inscription : 13/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Brindibou, Caninos, Rocabot
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Mar 6 Juin - 20:51


Pause Café


ft. les collègues
Laughin’ at my sister as she’s dazzling the room, then you walked in and my heart went “Boom!”, tryin’ to catch your eye from the side of the ballroom, everybody’s dancin’ and the band’s top volume, grind to the rhythm as we wine and dine, grab my sister, and whisper : “Yo, this one’s mine.”
Outch, il a visiblement fait mal à son collègue qui se cache vite derrière les apparences en touillant un café qui a l'air froid. Ce que le brun aurait pu trouver adorable si le centre d'attraction de la table n'avait plus cette aura morose au-dessus de lui. Heureusement pour les Lester, Avedis est coopératif et il ne faut pas insister plus pour qu'il livre son témoignage d'un ton des plus solennels. Evidemment Pietro l'écoute, absolument pas parce que ça lui donne une excuse pour reluquer sans vergogne son collègue, juste parce que c'est leur travail d'être attentif ! Chose qui s'avère au bout d'un moment compliqué avec Maë qui quémande son attention pour.. Un donut ? Il allait le refuser et lui rappeler son régime avant de voir les traits de la pâtisserie qui en partage beaucoup trop avec leur supérieur. Faible, il tente de ne pas pouffer, son sourire caché derrière sa main. Qu'elle ose écouter seulement à moitié Caleb, pourquoi pas ! Mais l'entraîner dans son inattention ? Il lui tirera les oreilles après, même s'il doit avoué que c'était drôle, il l'accorde.

Mais pour en revenir aux confessions sur sa mission, Pietro ne sait pas trop quoi répondre. Il a l'air sérieusement déboussolé et n'est sûrement pas le genre de personne à inventer des histoires mais il y a tellement d'explications possibles que le brun se retrouve bloqué. Et l'air de Ponchiot n'aide à rien sauf si achever intérieurement le ranger compte. Heureusement pour lui, sa petite sœur est nettement plus professionnelle cette fois-ci et on insiste bien sur le cette fois. Puis vint leur bête noire à eux : l'agent Renjā. Ranger efficace mais brutale et.. Outch. Elle ne mâche pas ses mots, si bien que même si les pics ne lui sont pas adressées, monsieur grimace.

Merci Jessica de nous honorer de ta présence !

Finit-il par lancer joyeusement histoire de rattraper le niveau de convivialité de la conversation. Mais malgré son immense sourire et ses bras grands ouverts, il est facile de voir que tout le reste de son langage corporel crie "maintenant on se calme les enfants". Par ailleurs, il ne leur laisse même pas le temps de répondre qu'il encourage Maëlenn à écrire avant d'aller poser sa main sur l'épaule d'Avedis. Si sa sœur a eu sa main, lui a l'épaule, bam !

Mais je pense qu'au contraire il est nécessaire de garder une trace écrite. Chaque phénomène pouvant toucher à l'Archipel et ses habitants doit être reporté après tout. Qu'il enchaîne en donnant une petite pression avant de délaisser son collègue pour sa cadette qu'il étouffe dans ses bras, Et si son récit est toujours aussi peu crédible à tes yeux, je propose qu'on aille le vérifier. Je suis sûr que caser une petite ronde dans le planning pour quatre ne doit pas être si compliqué ?

Sens-toi visée, Maëlenn ! Car oui, il compte effectivement sur la plus jeune pour organiser ça. Sinon ils pourraient toujours le faire en dehors du travail, façon test de courage. Puis après, s'ils sont toujours vivants, soirée pyjama ? Eh, pourquoi pas. Mais avant de proposer ça, il fini de frotter son visage contre celui de sa sœur avant de fixer successivement les deux autres rangers, attendant une sorte d'approbation. Folie ou pas, dans les deux ils devraient tous se sentir concernés.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 122
Points : 5
Date d'inscription : 15/04/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Férosinge - Poichigeon - Tiplouf
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Mar 6 Juin - 22:13

Ce qu'il disait était fou, il le savait, et il voyait bien au regard de ses collègues qu'ils avaient bien du mal à le croire, pourtant la plus jeune vint se saisir d'une de ses mains – il grimaça et pleura intérieurement son poignet - pour lui offrir ses propres théories. Une attaque ? Un pokemon spectre ? Onde Folie ? Bien sûr qu'il y avait pensé mais... Non, il ne pouvait se résoudre à accepter ces suppositions.
Alors elle sortit un carnet et l'invita à reprendre la parole... Chose qu'il aurait fait avec beaucoup de dévotion si elle lui en avait laissé le loisir... Yup, elle venait de lui intimer le silence d'un doigt et engloutit l'un des donuts que l'ainé Lester avait ramené. Oh.. Ok ?
Penaud, il pinça les lèvres et attendit patiemment. Pas capable de faire deux choses à la foi ? Ou trop sceptique pour écouter ses paroles dès maintenant ? Elle avait peut être besoin d'un soutient avec qu'il ne témoigne ? Lui, en tout cas, il en aurait bien eut besoin avec ce qui allait suivre. L'agent Renja vint se mêler à la discussion et ses paroles lui glacèrent l'échine.

-" Si tu veux mon avis, ça ne sert à rien de noter ses paroles. Elles n'ont aucun sens."

Son regard azur se leva pour se poser vers la nouvelle venue. Etait-il outré ? Surpris ? Ou même vexé ? Aucun des trois. Il était juste... Résigné ? Quelque chose comme ça oui. Il ne s'attendait pas à ce qu'on le croit aussi facilement, encore moins après que leur supérieur lui ait remonté les bretelles... Et il ne s'attendait pas non plus à ce que l'agent Renja se montre compréhensive et compatissante. En revanche, le regard qu'elle lui lança le fit déglutir... Misérable qu'il était.

-" Je reste pour voir jusqu'où la folie t'as touché."

Qu'elle déclara après avoir prit place avec un donut. Oh... Au moins... Elle l'écouterait ? C'était déjà ça ? Peut être ? Ceci dit, il fallait bien avouer qu'il se sentait bien refroidit tout à coup. Peut être devait-il prendre la mouche et déclarer que finalement, il garderait cette histoire pour lui en s'en allant avec le peu de dignité qu'il lui restait ? Et ce ne fut pas l'intervention de Pietro qui lui rendit le sourire. Ceci dit, il nota un remerciement mental à l'attention de son collègue pour n'avoir ne serait-ce que pris la parole en présence de la Renja. Il déglutit alors tandis l'aîné des Lester posa sa main sur son épaule pour lui donner une raison de reprendre son récit. Cette tirade eut le mérite de le tirer de son apitoiement personnel : il avait raison, et c'était bien pour cette raison à l'origine qu'il avait voulu leur raconter ses mésaventures. Même s'ils ne le croyaient pas, au moins, ils sauraient, et si la même chose leur arrivait... Pas qu'il souhaitait que ça leur arrive mais, tout de même. Mieux vaut prévenir que guérir, hein ?
Ceci dit, malgré tout ça et la bonne volonté des Lester, il fallait bien avouer qu'il était bien plus réticent désormais à partager son récit. Alors, c'est finalement après quelques minutes de silence et de doute qu'il prit la parole.

-J'ai déjà prévu d'y retourner... Qu'il souffla à l'attention de ses collègues. L'ennui c'est que retrouver le lieu précis risque de prendre quelques heures... Quant à la créature...

Il baisse les yeux, évite le regard de Renja au possible et tente de rassembler ses idées. Il entreprit alors de tous leur raconter, du début, sans omettre de détail, aussi ridicule cela pouvait sembler.

-Tout a commencé quand je cherchais le miaouss d'une habitante de Port Pauplie. J'avais quitté le sentier et capturé un Poichigeon pour m'aider dans mes recherches en plus de Kass... Mon Férosinge – qu'il précisa dans le doute –. Au début, tout se passait sans accroc, mais quand la nuit a commencé à tomber, le climat s'est soudainement dégradé. C'est normal, je veux dire, s'il fait nuit, il fait moins chaud mais.. Là, c'était trop rapide pour être naturel. Et on l'a entendu.. C'était un cri rauque, un peu semblable à celui d'un Brouhabam, en pire, et en plus lointain. A ce moment, Kass et  le Poichigeon ont commencé à paniquer, il y avait quelque chose de pas normal, mais j'ai continué... Alors, on est tombé sur un creux dans la plaine, comme si on y avait creusé un grand fossé, et au centre de ce creux, il y avait... Un symbole... Quelque chose que je n'avais jamais vu, et il était éclairé par une demi douzaine de torches. Et il y avait quelqu'un aussi. Je ne sais ce qu'il, ou elle a dit, mais ça a hurlé quelque chose, et avant que je n'ai put rejoindre cette personne, elle avait disparut et... Je suis tombé.

Qu'il avoua un peu penaud en fixant son poignet et son atèle de fortune.

-C'est.. C'est un Poichigeon qui nous a attaqué, (Honteux ? A peine.) et le froid a augmenté tout à coup... La suite, c'est le plus difficile à croire... Le pokemon a prit de l'altitude, et il a commencé à trembler, comme si quelque chose en lui cherchait à sortir... Je ne sais pas comment ça s'est passé, vraiment pas, mais je jure que ce Poichigeon n'était pas ce qu'il semblait être ! J'ai pas cherché à comprendre et on a commencé à courir quand on a compris que c'était dangereux. Ceci dit, on a pas fait deux pas que le Poichigeon que j'avais capturé est tombé au sol... Je l'ai amené à l'infirmerie, apparemment son état est stable – expliqua t-il pour rassurer l'audience – et c'est là que je l'ai vu. C'était... C'était énorme, et ça rampait. Ca avait comme une grosse gueule, avec quelques dents, un peu comme celles d'un Sharpedo, mais moins nombreuses, et ça avait de looongs bras, très fins, avec de grosses griffes. Ca n'avait pas d'yeux, mais une crinière de poils rouges et secs et ça... Ca gémissait... Enfin je sais pas, ça ressemblait à des grognements, mais on aurait aussi dit des plaintes et aussi... Ca puait, ça puait la mort, et c'était comme... Recouvert de pétrole, ou de bave noir, je sais pas trop.

Sa respiration s'était accélérée alors qu'il se remémorait cette nuit, aussi, il prit un court instant pour prendre une longue inspiration en vu de continuer plus calmement.

-J'avoue que j'étais terrifié... Ca ne ressemblait à aucun pokemon connu, et ça a levé sa patte pour l'abattre sur moi... Je... Ne me souviens pas de la suite. Je crois que je me suis évanoui, et la seul preuve que j'ai de ça ce sont mes propres souvenirs, et le fait que le Poichigeon que j'ai capturé ait été blessé... J'ai l'espoir que l'infirmière puisse m'en apprendre plus par la suite, mais pour l'instant...

Il ne finit pas sa phrase et se contenta de froncer les sourcils et de fixer le sol. Il était contrarié. Croirait-il une telle histoire si on la lui avait raconté à lui ? Il ne savait pas, et il s'attendait carrément à ce que ses collègues le laissent en plan.
Citation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 51
Points : 245
Date d'inscription : 27/05/2017
Data

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Ven 9 Juin - 2:27
Pause Café

Les rangers



Haha ! Elle savait que son frère ne pourrait résister à sa blague. Elle le savait ! Alors, c'était toute fière que Mae avait redressé le dos et bombé la poitrine comme pour signifier son contentement quant à cette réaction tant attendue. Cependant, c'est prise dans les témoignages de Caleb que Mae ne nota hélas que trop tard la progression de Jessica, et ce en leur direction, si bien que celle-ci lui arracha un sursaut lorsque sa main s'apposa sur son carnet comme pour lui intimer le fait de cesser son activité. Alors, c'est quelque peu surprise que la toute jeune demoiselle leva ses grands yeux bleu en direction de son de cette femme et arqua un sourcil sous le poids de ses propos. Et bien... Elle n'y allait pas de main morte, pas étonnant que tout le monde avait une peur bleu de cette demoiselle au poing d'acier. Peut être pas autant que du chef ranger mais... Hey. Vous pensez qu'elle avait une chance de tenir tête au boss lors d'un bras de fer ? Il fallait que la cadette Lester sonde ses collègues pour organiser des paris et s'enrichir sur un combat à venir. Il fallait simplement organiser ça mais cela se ferait aisément, elle en était persuadée. Et puis... « " Je reste pour voir jusqu'où la folie t'as touché." »
… Note a elle-même. Ne jamais courroucer Jessica. Cette femme n'était décidément pas tendre, et encore moins lorsque les situations semblait exiger un minimum de tact. Et, lorsque celle-ci commis le sacrilège ultime, OUI ! Le SACRILEGE ULTIME ! De se saisir d'un pauvre donnut innocent pour l'engloutir à la manière d'un ogre, Mae ramena doucement la boite en sa direction comme pour les protéger de Renja et de son appétit devenu légendaires aux abords de telles pâtisseries. Ses sourcils se froncèrent donc quelques peu, mais ce fut la voix de son aîné qui la rappela à l'ordre. La sollicitait-il pour un quelconque partage ? … Nop nop nop. Alors Mae porta sa main à son carnet, acquiesçant les propos de Pietro presque naturellement, mais fut soudainement étouffée dans une étreinte qu'elle ne refusa évidemment pas, mais qui menaça ouvertement la sécurité des pauvres petits donnuts. Ok, ok, il avait gagné, elle partagerait. Elle déposa par conséquent la boite devant Jess et accorda un sourire rayonnant à son ainé, et ce avant de lancer un «  Je m'occupe de ça ! Et puis, au pire on finira au coin d'un feu, se contant des histoires d'horreur tout en décorant des chamalows ! » plein d'enthousiasme. Approuvait-elle une sortie entre collègue ? Oh que oui ! Ils allaient s'éclater !

Mouais. Là n'était pas le but premier de la ronde, mais bon, au moins elle apportait un peu de soutient à Avedis et son frère, c'était déjà ça. Où était-ce l'appel d'une soirée autour de chamalow grillé qui motivait cet élant emplit d’excitation ? Nul ne semblait pouvoir le déterminer. Alors, et pour toute récompense la brune vit sa joue se coller à celle de son ainé et jouer les doux petits miaouss en manque d'attention. Très clairement, si elle avait pu ronronner elle l'aurait fait mais... Une mission bien plus urgente que jouer les chats l'attendait, et bon, elle impliquait et la santé mental d'un collègue qu'elle appréciait mine de rien pas mal, et son image au sein de la base. Elle ne pouvait donc pas décemment le laisser chuter dans l'estimes de ses autres collègues ! Alors elle se contenta d'un baisé sur la joue de Pietro comme pour lui témoigner de son affection avant de rependre ses notes.

Bon, elle devait avouer que c'était un peu tiré par les cheveux mais... Ca pouvait être défendu par une attaque ou la présence d'un pokemon ! … Un Feuforêve ou même un Zoroark ? Et puis même, c'était à Port Pauplie, c'était forcément un mauvais coup des brigants qui peuplaient ses rues ! Ils n'appréciaient que peu les rangers et pouvaient parfaitement se jouer d'eux de cette manière ! … Mais pouvait-elle réellement proférer pareilles accusations devants ses collègues ? …  Mouais, on allait garder ça pour soit. Et puis...

Cette fois ci, Mae cessa sa prise de note, clairement surprise par la description du monstre que faisait Caleb. Il était vraiment sérieux là ? Mais... C'était inconcevable... Ou alors il s'agissait bel et bien d'une illusion ! … Ou d'un mauvais rêve ? Ou... Avédis n'avait-il pas été surprit avec une bouteille d'alcool ? … Nooooon. Ce n'était pas son genre, elle devait lui faire un minimum confiance non ?
Cependant, c'est très discrètement que la jeune femme se pencha en avant comme pour s'assurer que son colègue n’empestait pas l'alcool, et ce, avant de dessiner la créature comme pour s'accorder un visuel Mouais... Ca ne ressemblait à rien deconnu et... ATTENDEZ ! … Ca ressemblait très vaguement à un monstre issue de son jeu vidéo préféré !

-... Dis moi... Tu joues à « End of Rigel » ? Osa t'elle finalement par demander, presque timidement de peur que Jessica n'ajoute une nouvelle couche destinée à accablé le pauvre Caleb. Cependant la demoiselle se ressaisit et finit par lui accorder un grand sourire : Oublie ça. Je suis sûre qu'on trouvera des preuve de ce que tu avances ! Et puis, dis toi que dans le cas contraire tu auras une excuse pour prendre des vacances, ne plus supporter le bosss et échapper aux corvée consistant à sauver des mamies en lingerie plus que douteuse ! N'est-ce pas Pie ? Haha. Mais quoi qu'il en soit je vais organiser une ronde, Jess tu viens avec nous ? On aura des supers chamalow et donuts !

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 102
Points : 440
Date d'inscription : 12/03/2017
Localisation : Base des Rangers
Data

Feuille de personnage
× Team: Obalie - Tauros - Pharamp - Scalpion - Sonistrelle
× Bonus: Ranger

Pause café [Pv : Rangers]

MessageSujet: Re: Pause café [Pv : Rangers] Dim 2 Juil - 22:26
Pause café

Elle s'attendait à ce que Avedis réponde quelque chose, mais à la place ce fut Lester qui essaya de calmer la tension qui monté légèrement. Devant ses mots Jessica ne put s’empêcher de rouler des yeux avant de se mettre fixer Avedis avec un regard insistant. Elle avait vraiment envie de savoir le fond de cette histoire qui lui paraissait tout droit sorti d'un roman. Enfin, lorsque les Lester se lancèrent dans l'idée d'une ronde à quatre pour voir si ce que Caleb avançait été vrai, elle trouva que cette idée n'était pas mauvaise. Sauf que avec les Lester, elle était sur que ça partirait en soiré pyjama à la fin et c'est très clairement ça que Maëlenn proposa. A ce moment, elle ne put s’empêcher de lâcher un petit ricanement, mais elle ne dit rien. Après tout, elle s'y attendait. Ce qui l'intéressait c'était ce que Avedis avait à dire plus que leur soirée d'adolescente. Et elle n'eut pas attendre très longtemps. Avedis leur expliqua tous ce qu'il avait vu et c'est bien ce qu'elle pensait. Il était fou où alors, c'était juste un gros trouillard qui c'est fait des films sur du vent qui souffle. Les deux était possibles mais quelque choses en elle voulait croire que ce qu'Avedis disait été vrai. Même si son cerveau lui répétait que c'était impossible. C'était surement ce qu'on appelle le bénéfice du doute. Enfin tous cela semblait bien mystérieux. Un température qui chute brutalement, des cris étranges,sans parler du symbole et de l'homme qui disparait sans laisser de trace. On aurait dit le début d'une histoire d'horreur. Et bien sur le pokémon inconnu qui l'a attaqué. Rien ne manquait au tableau. Pas étonnant que le Chef l'avait prit pour un fou. N'importe qu'elle personne l'aurait fait. Enfin, tout cela avait attisé la curiosité de la ranger qui était maintenant totalement partant pour une ronde dans le but de découvrir le fin fond de cette histoire. Elle en profiterait pour évaluer ses collèges. Sauf que, il fallait bien que les Lester remettent sur le tapis leur soirée chamallow au coin du feu. Maëlenn avait même prévu les donuts. Jessica avait l'impression que cela lui était adresser, mais elle ne put se retenir de leur demander:

- " Vous êtes sérieux là ? Vous avez prévu quoi ? Que l'on devienne les meilleurs amis du monde ?"

Puis elle attrapa sa casquette à une main avant de se relever, l'autre main sur le dossier de sa chaise, en disant:

- " Je viendrais pour votre ronde, mais il est hors de questions que je participe à votre petite réunion au coin du feu. C'est clair ? "

Elle se tourna ensuite et partit en direction de la sortie. Maintenant c'était clair, la base des rangers était enfaite une garderie pour enfant.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Pause café avant une journée bien remplie. [ PV : Keira A. Stevens ]
» Pause café entre collègues [Alexis - Terminé]
» ryan + rien ne vaut une pause café
» [TERMINÉ] [Event]Pause café... qui tourne bien, pour une fois! [PV Evelyne Salt]
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Lernaïaque :: × Bourg Cadran :: × Base Ranger-