AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 6
Points : 65
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

[Libre/Solo] "Heartbeat without harmony...

MessageSujet: [Libre/Solo] "Heartbeat without harmony... Sam 27 Mai - 19:38
Is moonlight without dark...Les sentiments possèdent-ils un goût ?

Le crépuscule venait tout juste de se noyer dans les bras de la nuit que Zéphyr succombait aux élucubrations tumultueuses.
Logiquement, impossible d’y obtenir une saveur quelconque, les émotions ne sont que des créations de l’esprit face à l’environnement.
Pourtant, un relent désagréable lui emplissait la mâchoire, le parfum âpre qui se diffusait dans son corps ne le trompait pas. Le repas avalé, n’en semblait aucunement la cause, l’ingestion d’un aliment provoquant cet effet l’aurait alerté plus tôt. L’effluve atteignait désormais son estomac, un mélange indistinct avec sa propre bile gastrique formait une douloureuse brulure qui tordait et exaltait de rage le fauve. Les entrailles distordues par la souffrance, ses faibles gémissements ne les sauveraient pas de son sort, à contrario, les ressentis s’amplifiaient à chaque seconde, ses pensées sensées coulèrent pour laisser place à la torture, il connaissait ce goût présent entre ses crocs.
L’amertume. Pas quand vous venez de croquer une graine de café pur ni celle de votre bière préférée, encore moins de l’ignoble baie que vous donnez à votre Pokémon.
On parle de celle qui ronge et pénètre votre être, vous plonge entre haine et déception et vous noie dans votre échec, celle qui parcourait Zéphyr. Fétide à son propre odorat, le goût comme une seconde entité prenait un espace volumineux, avait-il déjà vécu sans finalement ? L’amer ne logeait que silencieusement, présent depuis ce jour, scellé dans un Pokémon aussi sensible, dévoué a sortir de sa torpeur en fracassant son hôte. L’expérience de l’amertume altérait les sens de la jeune bête, sa vision d’abord troublée par les fines larmes qui perlaient se déformait sous le poids des souvenirs accablants, les bruits environnants inexistants le poussèrent dans ce tourbillon d’angoisse. Alors l’envie irrépressible de courir, loin et vite, n’importe où, comme si les tourments resteraient à l’endroit délaissé.
Les grandes foulées n’y changeront rien, harcelé par ce buisson d’épines qui triturait ses tripes, égaré entre vomissements et régurgitations acides. Il secouait sa tête instinctivement dans l’espoir d’y trouver une porte de sortie. Tout cela était-ce réel ?
L’amertume s’enfonçait, il la ressentait dans chaque patte, elle lui trouait l’esprit, plantait ses ongles dans son cœur, lui susurrait des mots acerbes
«Tu l’as abandonné. Tu ne la reverras jamais. Ton entière faute. Ton reflet est hideux... »
Les mots dévoraient sa conscience, ils consumaient son bon sens, penser en devenait un mécanisme infernal où l’absurdité totale rencontrait la logique restante. La voix martelait ses paroles dans un vacarme intérieur, viscéralement ancré, elle s’amusait avec les plaies encore béantes, remuait le pus et le sang à en donner presque le goût infâme de mélange dans sa gorge. Zéphyr hurlait, mais ses cordes vocales ne réagissaient aucunement aux signaux, une main invisible l’asphyxiait tel un poison insidieux qui étoufferait sa proie, rien ne sortait hors de lui il n’émanait qu’un profond vide. Peu à peu, l’entièreté des organes et membres refusaient de répondre, submergé par le flot d’émotions traversé, il n’assistait qu’impuissant au ravage de son être, les racines de ce déboire s’implémentaient au plus profond de sa psyché chaque seconde, si bien que la voix se scindait avec lui-même, son timbre de voix discutait avec une autre personne, seul le goût lancinant de l’amer demeurait encore tangible.
« Un coupable, il faut un coupable, je ne suis pas coupable. Je veux me débarrasser de toi. Laisse-moi tranquille. Si le monde ne fait rien pour moi, je ne ferais rien pour lui.»
Un brouillon chaotique de charabia suivait les paroles. Le feu qu’avaient allumé ces états fit bouillonner celui de la rage profonde, une indescriptible soif d’exploser, de laver ses forces dans de violents efforts. Zéphyr ne comprenait plus, du moins il n’en possédait plus les capacités, le vicieux parasite occupait ses moindres mouvements et idées, il avançait au rythme des insupportables visions psychotiques, elle se moquait de lui, souriait dans les recoins de sa rétine, perchée sur les arbres lugubres son ombre riait.
« Ce n’est pas moi, ce n’est pas ma faute, ce n’est pas ma faute, le coupable, le coupable »
Le coupable allait payer, il devait ressentir les blessures et séquelles encore fraîches. Il bavait de rage, trépignait de défouler ce qu’il gardait en lui, cette tristesse éperdue, le ressentiment cruel, le dégoût puis le goût de l’amertume. Le coupable le libérerait de ses maux, la voix ou sa voix répétait cela, il gambadait dans la nature dans la parure de l’innocence, mais lui savait le repérer, il traînait forcément non loin, pas vrai ? Les nerfs piqués à vif, les globes oculaires au bord de l’implosion, ce qui restait de Zéphyr se dirigeaient vers un sentier, là ou errent des âmes tout inculpées, toutes fautives de son désarroi. En finir le plus rapidement possible, exécuter les ordres de son tortionnaire pour s’en détacher, quel étrange paradoxe. Jouet des émotions, comment lutter contre ses forces immuables autrement qu’obtempérer ?
Le goût de l’amertume vaporisait pernicieusement son libre-arbitre.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

[Libre/Solo] "Heartbeat without harmony...

MessageSujet: Re: [Libre/Solo] "Heartbeat without harmony... Sam 27 Mai - 19:58
Le Kungfouine dominant apparaît !

Si tu affrontes tu gagneras exceptionnellement 4 niveaux.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Buccanie :: × Oyranío :: × Sentier 1-