AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Sam 15 Juil - 19:01
Reflets sur l'Eau
 
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★

Concours Reflets Sur l'Eau
Ruban Faisceau
Catégorie Libre

Le parvis du Phare Flambeau s'improvise scène le temps du Concours des Reflets Sur l'Eau. Avec en fond l'imposante tour du Port Miara, un beau soleil de plomb et la mer à proximité, c'est l'endroit idéal pour ce premier concours !
Condition météo : Zénith.


Le jour J est enfin arrivé ! Les coordinateurs se pressent derrière le phare qui leur serre de coulisse pour le premier concours de cette saison. Des gens sont venus des quatre coins de l'archipel pour profiter du spectacle et la journée est parfaite ! Le soleil est à son Zénith, le bruit des vagues est apaisant, le concours des Reflets Sur l'Eau n'aurait pas put tomber à une meilleure époque !

Les règles de ce concours sont simples ! Il se divise en deux manches. La première est une phase de représentation. Chaque coordinateur accompagné d'un seul pokemon devra dévoiler tout le potentiel de son compagnon, et ce en quatre attaques maximum. Les juges décideront alors de la note des participants. Chaque représentation tient en un seul post, et l'ordre de passage est défini par l'ordre dans lequel vous vous êtes inscrits.
Suite à cette manche, un vote du public se tiendra. Chaque spectateur pourra voter pour son coordinateur favori et espérer lui donner une chance en final.
La première manche se tiendra du 15/07/2017 au 29/07/2017, sauf si tous les participants répondent avant le délai. Une absence de réponse sera considérée comme un forfait. Si un membre met plus de 3 jours à répondre, l'inscrit suivant pourra répondre avant lui, et ce afin de ne pas bloquer les participants.
Vous répondez à la suite de ce sujet.

La deuxième est la phase de combat. Elle ne dure pas plus de 5 tours et oppose les deux coordinateurs finalistes. Si mettre K.O son adversaire est une bonne façon de remporter la victoire, vous serez tout de même notés sur vos attaques, celui qui aura le meilleur score a la fin du combat remportera la victoire !

Participants :
Lupin Depiss
Vanya Nawra
Camille Larochard
Yll Saewine


Les récompenses pour ce concours sont les suivantes :
Ruban Faisceau – Oeuf Mystère – Ct de type eau.
 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 44
Points : 185
Date d'inscription : 17/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Mimigal - Funécire - Rattata
× Bonus: Bonus CT

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Dim 16 Juil - 18:55
ft. ... & ...
Votre résumé.

Les Reflets sur l'Eau

Le jour J était enfin arrivé ! Enfin ! Son premier concours ! Ce pourquoi il avait tout quitté ! Ses rêves les plus fous défilaient inlassablement devant ses yeux alors qu'il tentait de se calmer et de repasser sa prestation une dernière fois dans sa tête. Une entrée et un salut magistraux, des acclamations, des attaques menées d'une main de maître ! Ils avaient tant répété pour ça, pour ce jour, pour ce concours-ci ! Ils avaient suivi les conseils de Vanya, s'étaient entraînés avec ou sans elle... Et aujourd'hui, tout allait enfin porter ses fruits. Non, il n'avait pas peur de la défaite, il était même certain de remporter la victoire et ce, même s'il savait que parmi ses concurrents se trouvait la maîtresse coordinatrice en personne.
Il était sûr de lui, ce jour serait son jour... Leur jour ! Il ne fallait pas oublier sa partenaire qui avait tout traversé avec lui. Fanchon, la Mimigal qu'il avait capturé le jour même de son départ, ne l'avait pas quitté depuis, il lui semblait tout à fait logique de participer avec elle à ce tout premier concours !
De loin, on lui fit alors signe que c'était à lui dans peu de temps. L'adrénaline commença à monter et sa respiration s'accéléra. Le moment de vérité, le dénouement ! C'était bientôt l'heure de faire ses preuves, de se prouver qu'il n'avait pas eut tort de tenter sa chance dans cette voix-ci. Commençait-il à sentir une certaine appréhension ? Oui, un peu, il fallait l'avouer. C'était mêlé à l'excitation aussi mais... Il devait avoir l'esprit clair n'est ce pas ? Alors pour se calmer, pour reprendre ses idées, il enfouit sa main dans sa poche pour toucher la pokéball de sa partenaire. Il la fit tourner un instant entre ses doigts avant de jeter un coup d'oeil vers la sortie des coulisses. D'accord, il avait encore un peu de temps... Suffisamment pour faire quelques révisions avec la Mimigal. Alors doucement, il sortit l'appareil bicolore et appuya sur le bouton pour libérer un jet de lumière... Louven ?!
Il ne sut jamais lequel des deux fut le plus surpris. Si lui même parce qu'il ne s'attendait certainement pas à retrouver un autre pokemon à la place de Fanchon, ou si ce fut le Rattata qui ne s'attendait clairement pas à se retrouver dans un lieu inconnu. En revanche, ce qui fut certain, c'est que quand ils échangèrent un regard empli d'incompréhension, ils se paralysèrent. Tous les deux. Aucun ne savait ce que l'autre faisait là et Lupin commença à paniquer. Ce n'était pas normal, ce n'était pas prévu, ce n'était pas possible ! Avait-il échangé sa pokéball avec Vanya ? Non, impossible, il ne pouvait pas être si tête en l'air, n'est ce pas ? Il fallait la retrouver et vite ! Récupérer Fanchon, reprendre sa place et réaliser sa prestation comme prévu. Alors il attrapa le Rattata qui couina dans ses bras, lui dispensa une petite caresse et un « ça va aller » autant pour le rassurer que pour se réconforter lui même et partit à la recherche de son aînée... Du moins tenta t-il de partir à sa recherche. Une main lui agrippa la manche, lui arrachant un glapissement de surprise.
« Que fais tu ?! C'est à toi dans cinq minutes ! Ne bouge pas de là tant qu'on ne t'a pas fait signe ! ». Oh certes, il tenta de protester... En vain. Il passerait sur scène avec Louven, qu'il soit prêt ou pas. Et clairement, il n'était pas prêt. Il paniqua alors encore plus. Des sueurs froides lui parcouraient le dos et il essayait de penser à une manière de retrouver Fanchon avant le début des prestations. En se retournant, il vit quelques coordinateurs, peut être pouvait-il leur demander de prévenir la maîtresse pour qu'elle vienne lui rendre sa pokéball ? Auraient-ils seulement le temps de pratiquer l'échange ? Il entendait le public applaudir aux mots du présentateur de concours, et plus il entendait les clameurs, plus son cœur s'accélérait. Il n'avait pas le temps, pas le temps de retrouver Vanya, récupérer Fanchon, retrouver sa place... Que devait-il faire ? Echanger avec un autre participant ? Déclarer forfait ?! NON ! Jamais !
Hors de question, la mort avant l'abandon ! Il ne pouvait pas renoncer. Un jour, son mentor lui avait dit que les imprévus forgeaient les prestations, que tout ne se passerait certainement pas comme il l'avait prévu ! Aujourd'hui, c'était une épreuve qu'on lui envoyait ! Il devait la relever. Alors seulement quand il se rendit compte de ça, sa respiration se calme. Il prit une longue inspiration et posa le petit pokemon d'Alola au sol avant de s'accroupir à sa hauteur.

-Louven, j'ai besoin de toi, tu es le seul pokemon que j'ai maintenant, il faut que tu m'accompagnes sur la scène.

Et s'il sentit que le rongeur se tendait à l'entente de ses mots, il lui adressa une caresse tremblante pour essayer de le rassurer.

-Je sais, ça fout la trouille, mais j'ai confiance en toi, ok ? On s'est déjà entraîné ensemble, tu te rappelles ? Alors juste... Fais moi confiance et suis mes directives, et tout se passera bien, d'accord ?

De nouvelles caresses plus douces mais plus assurées vinrent accompagner ses propos. Un sourire éthéré vint fleurir sur ses lèvres alors qu'il attrapa doucement le pokemon dans ses bras. Il lui glissa quelques mots de réconforts, et dans le court temps qu'il leur restait, lui donna le scénario de leur représentation et ses directives.

-Tu es un Rattata, tu es une nuisance pour les humains. Ils te voient comme faible, ils veulent que tu disparaisses Louven... Mais tu ne vas pas te laisser faire, parce que tu mérites tout autant qu'eux de vivre !

L'idée de base, l'ordre des attaques, l'excitation montante... Il ne put peaufiner la prestation comme il l'aurait voulut mais il eut le temps de rendre la fourrure de son partenaire plus décoiffée qu'à l'origine, il le mouilla même pour le rendre plus pitoyable. Une prestation vers le bas, voilà ce qu'ils faisaient, mais il n'avait pas mieux à proposer, pas avec aussi peu de temps, pas avec un pokemon encore inexpérimenté. Il avait d'ailleurs dut faire une croix sur la meilleure attaque de Louven parce qu'il le savait encore incapable de la pratiquer... Peu importait ! Ils feraient des étincelles avec ou sans. Alors, on les appela en pleine discussion. Ils n'avaient pas finit, ils firent comme si. Après qu'on les ait présenté d'un merveilleux « Accueillez maintenant Lupin et Fanchon ! » - il ferait passer ça pour une erreur plus tard –, Lupin asséna une nouvelle caresse sur son partenaire, sentit son trouble et tenta de le faire taire. « Passe en premier » qu'il lui murmura en le poussant légèrement. Il réclama un micro qu'on lui prêta sans trop de problème, et une fois qu'il se fut assuré que Louven était bien au centre de la scène, tremblant et troublé, il prit la parole pour prendre le rôle d'une voix Off.

« Ce que vous voyez ici à présent, mesdames et messieurs... C'est un Rattata originaire d'Alola. Ce pokemon, aussi petit soit-il, est une nuisance, un problème à éliminer coûte que coûte. Un voleur, faible et ennuyant, qui doit se réunir en horde s'il veut avoir une chance de survivre ! »

A mesure qu'il parlait, il s'était découvert et avancé sur la scène. D'un pas lent, impérieux et le regard hautain, il ne daigna même pas jeter un regard vers le public. Son attention devait être toute focalisée sur le Rattata roulé en boule au centre de la scène.

« Un pokemon si insignifiant qui, lorsqu'il se retrouve seul, se retrouve désarmé, à la merci de tout prédateur, en proie ) une panique sans nom ! Et pour cause... Il sait que seul, il ne vivra plus longtemps... »

Le signal ! Le seul qu'ils aient eut le temps de préparer comme il le fallait. Le mot panique était le déclencheur, et à son entente, Louven – bien que mal assuré – dévoila ses crocs puis le fond de sa gorge pour laisser entendre une attaque aussi redoutable que cacophonique ! Brouhaha venait d'être lancé, et si tout se passait bien, la capacité durerait le temps de leur représentation... Il ne leur restait plus qu'à se lancer dans la danse ! Il était désormais inutile de garder le micro, même si le bruit des enceintes couvrirait celui de Brouhaha, cela ne rimerait à rien ! La Panique venait de prendre la scène et leur représentation d'assaut. Vu comment tout avait commencé, c'était le meilleur thème qu'ils pouvaient exploiter !
Alors d'un geste discret de la main, Lupin donna un nouveau signal de départ qui, s'il ne fut pas compris de prime abord, fut vite assimilé lorsque le jeune garçon passa ses cheveux en arrière avant de se jeter sur le petit rongeur. Instinct de survie, effet de surprise ou chorégraphie calculée ? Peu importait car Louven, après avoir hérissé le poil, s'était dérobé aux bras de son poursuivant. Le cœur battant, il lançait des regards furtifs et affolés derrière lui. Le Brouhaha brouillait ses repères, il avait soudainement l'impression d'être poursuivi de côtés. Il sautait, dérapait, freinait et changeait de direction aussi frénétiquement qu'une proie tentant désespérément de fuir un danger qu'elle savait imminent. Lupin, quant à lui, plus grand mais pas moins désorienté par le bruit – il doutait fortement que son audition reste intacte après avoir été au centre d'une telle attaque – avait une meilleure vue d'ensemble que son partenaire, aussi, après avoir glissé une ou deux fois pour le spectacle finit par se retrouver au dessus du pokemon. Alors, près à resserrer sur lui ses griffes, il lui souffla « Maintenant Louven ! », un ordre qui fut étouffé par la cacophonie ambiante aux oreilles du public, mais que le rongeur comprit très vite. Alors, réprimant un petit cri de panique, il força sur ses petites et se propulsa en une Vive-Attaque pour échapper à son poursuivant. Sa vitesse fut telle qu'il se retrouva à l'autre bout de la scène tandis qu'un Lupin désarçonné par le recul – et parce qu'il avait certainement mal calculé la vitesse de l'attaque – se retrouva lourdement au sol... Peu importait ! C'était fait exprès ! C'était le spectacle et ils devaient continuer. Alors mimant un redressement difficile, Lupin rendit son regard plus tranchant, plus acéré et le posa sur le rongeur. Sa posture également se fit plus féline, plus dangereuse, prédatrice, beaucoup plus qu'au début de la représentation. Les choses devenaient sérieuse. Il n'avait pas réussit à attraper le nuisible, celui-ci courait toujours en liberté, le moquait même, les choses ne pouvaient continuer ainsi !
Alors à nouveau il se jeta sur lui, mais l'attaque fut plus calculée. Au lieu de faire mine de trébucher, de glisser comme il le faisait à l'origine, ses gestes se firent plus précis. Il anticipait les mouvements du Rattata qui lui, faisait mine de ralentir, de fatiguer. Il haletait, la langue pendante, les battements de son cœur étaient erratiques, ses yeux roulaient, paniqués, désespérés. Alors, Lupin lui fit un nouveau signe. Du regard, il lui désigna discrètement un côté que le pokemon emprunta. Grave erreur !
Assommé par un bruit venant de partout et nulle part à la fois, la proie se retrouva bien vite acculée ! Entre un précipice et son prédateur. Derrière elle, la foule, le bruit, la peur et la mort. Devant... Le chasseur, le danger et la mort ! Lupin avait alors enlevé sa veste sans pour autant la lâcher. Il la gardait fermement, et pour qui regardait de près, il devenait évident qu'il était tout aussi tendu que son partenaire. Hors, son regard, son attitude global ne laissait rien paraître. Il fronça alors les sourcils et laissa aller un cri sauvage qui lui déchira la gorge autant qu'il se perdit dans la masse du Brouhaha. Rien d'autre que de la mise en scène, un nouveau signal, n'est ce pas ? Pourtant... Louven paniqua ! Au cri de Lupin, il laissa aller un glapissement, recula, manqua de tomber dans le public et paniqua. Alors seulement il agit. Entre le bruit, le danger, il ne distinguait plus le vrai du faux, n'y avait-il qu'un Lupin à sa poursuite ? Ou étaient-ils bien plus nombreux ? En désespoir de cause il sauta...
Prenant appui sur ses pattes arrière, il s'élança, étendit une patte vers l'avant et matérialisa son attaque. Griff'Ombre. Il ne sauta pas vers le public, non. Rien n'est plus dangereux qu'un animal acculé, tous devaient le savoir et il avait décidé de vendre cher sa peau, très cher ! Ses griffes spectrales visèrent un Lupin désarçonné. Il ne l'avait pas vu venir. Il tomba à la renverse. Les rôles avaient été inversés, c'était lui qui se retrouvait acculé, et l'espace d'un instant, la peur passa son voile sur son regard azuré. Il se laissa aller au sol, étendant la main qui tenait sa veste du côté. Ce n'était pas voulu, un spasme, un reflexe plus qu'autre chose... Et la Griff'Ombre s'abattit ! Alors quand il sentit le danger, il roula sur le côté inversa à la veste, l'abandonna à son triste sort et laissa quelques lambeaux de tissus – de peau ? - dans la mêlée. L'attaque n'avait pas fait mouche. Elle avait atteint le sol, une partie du manteau et une partie du bras de Lupin, mais si le prédateur avait été blessé, la proie, elle, était désormais bien trop éreintée. Elle avait courut, bien plus que le chasseur, elle était fatiguée et sans défense. Son dernier sursaut de survie venait de s'évanouir avec cette attaque manquée. Alors Louven sut, Louven comprit. Le Brouhaha résonnait toujours autour d'eux, assourdissant, troublant, mais son esprit n'avait jamais été aussi clair. Il leva ses yeux carmins vers le prédateur qui le dominait de toute sa taille. Lupin aussi était essoufflé, mais son regard, dur et sans pitié ne laissait planer aucun doute... C'était finit...
Pourtant, dans un dernier sursaut, il tenta un dernier mouvement. Il ne parviendrait pas à le faire tomber, mais peut être... Peut être aurait-il sa pitié ? Alors... Tandis que Lupin s'avançait de quelques pas inquisiteurs, Louven recula à pas de souris, avant de se recroqueviller et d'agiter la queue doucement, presque tendrement. Mimi-queue, me mouvement destiné à émouvoir les plus sauvages des pokemons. Il se soumettait, implorait clémence, suppliait pour sa vie... Peine perdue ! Le glaive allait retomber, implacable. D'un geste vif, Lupin s'accroupit devant le pokemon, récupéra des deux mains – une de chaque côté du rongeur – le reste de veste qui traînait derrière et le ramena vers. Tout ça en quelques secondes, il avait improvisé un petit sac dans lequel se trouvait le pokemon. Alors il commença à le secouer. Evidemment, une main avait été soigneusement placée en dessous pour ne pas réellement blesser le Rattata mais... La violence des secousses arracha une clameur outrée au public.
Ce petit manège ne dura que quelques secondes au terme desquelles Lupin fit mine d'ouvrir son sac improvisé pour laisser apparaître une tête ballante, celle d'un Louven... Mort. Le Brouhaha venait de se stopper, net, clair et sans à-coup. Alors le silence tomba sur la scène, froid, glacial même, aussi gelé que le sourire fier et satisfait qu'afficha l'enfant. Alors il brandit à deux mains le petit corps mou du rongeur, laissant retomber le tissus au sol. C'est presque si un rire ne le secoua pas à cette conclusion. Cette position permis également de laisser entrevoir la marque de griffes qui avait mordu son bras gauche. Est ce que ça saignait ? Pas beaucoup, mais c'était rougit.
Ses épaules se secouèrent donc sous l'effet de l'amusement alors qu'il baissa les bras, tout en prenant soin de ne pas trop malmener le corps. Alors seulement son regard se posa sur un public aussi outré que muet. Il devinait l'incompréhension, l'incrédulité même dans le regard de certain. D'autres étaient révulsés, et d'autres encore... Ne croyaient pas la prestation finit. Ils n'avaient pas tort, et après avoir repris son souffle, Lupin agrandit un sourire carnassier et accusateur.

-Ca vous choque ?

Qu'il demanda à haute voix. Il fallait qu'il parle suffisamment fort maintenant qu'il n'avait plus de micro... Mais le silence pesant l'aidait grandement à diffuser ses mots.

-Pourtant c'est ce qu'il s'est passé, vous savez ? On ne compte plus le nombre de pokemons qui ont fuit l'Homme à cause de ce genre de pratique... Et ceux qui ont radicalement changé pour lui survivre...

Son ton était sombre, froid, tranchant. Il avait beau être essoufflé, ça ne l'empêchait pas de parler.

-Vous pensez être différents ? Allons bon ! Je suis pas là pour vous juger, mais je suis presque sûr que vous avez déjà eut du dégoûts pour l'un d'eux. Un petit Rattata, ou un Chenipan peut être ? Ou un Keunotor ? Qui s'est approché de vous, et que vous avez rejeté parce qu'il n'était pas beau, pas fort, pas brillant... Et vous savez quoi ? Les massacres commencent tous par là.

Conclusion assénée, il releva Louven près de son cou et lui murmura quelques mots. Alors seulement, celui-ci ouvrit les yeux et glissa sa tête dans le col du coordinateur. Ce dernier le posta donc sur son épaule avant d'accorder un salut maladroit au public. Venait-il de tituber ? Carrément, ça gachait un peu son effet d'avant mais... Tant pis. Son sourire moqueur n'était pas partit et il avait finit par tourner les talons avec fierté. Toutes ces personnes étaient venus voir un spectacle de toute beauté, où les concurrents rivalisaient de paillettes et de grâce. Lui avait offert la mort et une bonne leçon bien puante. Il était finalement assez content de son improvisation... Il venait certainement de se démarquer !
Ce qui ne l'empêcha pas de mettre un pied tremblant dans les coulisses et de se laisser aller au sol avec Louven dans les bras. Fébrile, il lui adressa caresses et félicitations alors qu'une infirmière vint lui tendre quelques bandages avec un sourire bienveillant. Il les accepta avec un petit remerciement et releva les yeux... Vanya avait-elle vu ce qu'il venait de faire ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Dim 16 Juil - 19:07
Reflets sur l'Eau
 
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★

Décompte des points

Brouhaha : Catégorie Grâce - ♥♥♥

Vive-Attaque : Catégorie Sang Froid - ♥♥♥

Griffe Ombre : Catégorie Grâce - ♥♥

Mimi-queue
: Catégorie Grâce - ♥♥

Total des points : ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥ - 10 points.
 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 57
Points : 205
Date d'inscription : 27/03/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Coordinateurs
× Bonus: bonus de shineys

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Dim 16 Juil - 19:39

C'est le  concours !

Un concurrent venais de passer, je sentais mon stress monté, vous savez… Le traque.. le même.. Exactement le même que lorsque tu montes sur scène pour un bon concert, sauf que cette fois-ci, j'allais être jugé.. Avec mon pokémon… Tout dépendais de ce pitre de Glitch… Par chance, ce dernier avait l'air d'aimer l'idée des concours.. Et surtout.. L'idée d'être récompensé par des objets électrique à pouvoir hanté… Le 1er à être passé avait fait un truc… glauque… J'en avais vue pendant les concerts.. mais ça franchement… j'avais eu l'envie d'aller le claquer quand j'avais cru ce pauvre pokémon mort… Je me sentais particulièrement touché par son message.. Parceque mes pokémon… brillaient tous.. Parce-que son message n'étais pas sans me rappeler Opéra qui.. A cause de sa couleur, avait été attaqué par tout les autres pokémons…. Passé après cette démonstration me faisait un peu flippé… Ce que j'avais préparé était nettement moins.. profonds… J'espérais ne pas paraître ridicule. Ravalant mon stress et les quelques larmes qui m'étaient venue en regardant le spectacle du rattata, je regarda une dernière fois ma tenue vestimentaire… Ça me paraissait parfait !

La scène se préparer.. on plaça sur le parvis du phare deux amplis de bonne marque, l'une d'entre elle était déjà relié à une guitare électrique, la deuxième, n'étais pas encore branché, mais le serais très prochainement. On me fis signe que c'était mon tour. C'est seul, que j'avanca vers la « scène ». je brancha ma guitare et me mis soudainement à jouer un air très rock… Mais à la plus grande surprise du publique, je ne sortais aucun pokémon… Ils avaient beau chercher, il n'y avait pas l'ombre d'un pokémon sur scène. Je continua un moment et sentant que le jury risquais fortement de m'éliminer avant que j'ai pu faire quoi ce soit, je lacha ma guitare… La musique continuer à se jouer.. L'autre guitare semblait jouer toute seule, avec un moins joli son certes, mais ça jouer seul… Soudainement… elle se souleva en l'air. La guitare tourna sur elle-même, hanté…

C'est alors que motisma sorti de la guitare, qui tomba par terre… Morte et maintenant inutilisable, l'amphi ne me semblait pas non plus très utilisable maintenant.. Heureusement que j'avais pas pris de la qualité. Glitch, voleta autour de la scène puis de moi, visiblement ravis de l'effet qu'il faisait au publique. Je me remis à jouer en faisant un signe à Glitch… Nous étions prêts pour le spectacle.

Encore un signe de ma part envers mon pokémon, qui compris de suite ce qu'il devait faire, il faut dire.. On s'était pas mal entraîné alors, s'il n'avait pas sût quoi faire… j'aurais été un peu désespéré. Glitch se mis en hauteur, afin que tout le monde puisse bien le voir et lanca l'attaque cage éclaire qui pris la jolie forme d'une clé de sol. Glitch se mis au milieu de la spiral de la clé de sol et tourna sur lui même en lançant un magnifique onde folie qui vins entouré la note de musique. J'étais plutôt content de l'effet que ça donnais maintenant qu'on était en publique.. C'était plutôt gros et ça en jeter pas mal. C'était parfaitement en adéquation avec moi… Bref… Que je gagne ou non ce concours.. J'étais au moins fier de moi.. Glitch semblait lui, s'amuser comme un petit fou.

Glitch n'avait toujours pas bougé de place , mais il était fin prêt pour le « bouquet » final. Le motisma étrangement rouge se mis soudainement à crépité… Et oui.. Il était en train de charger son énergie électrique avec l'attaque chargeur. Quand il eu emmagasiné assez d »électricité, il envoya soudainement un énorme coup de jus qui détruit la clé de sol en lévitation. La sculpture électrique avec l'onde folie sembla implosé.. crépité au-dessus de la foule.. Ce qui eu pour effet de dresser quelques cheveux dans la foule.. Puis ça disparue. Glitch reviens vers moi tendis que j'arrêtais de jouer pour finalement saluer la foule… Mon tour était fini.. J'avais un style particulier, j'étais pas certains que le jury y serait sensible, mais une chose est sûr, on avait donné le meilleur de nous et on s'était éclaté !

Merci à tous !  Vous êtes un super publique !

Je salua la foule et  parti de la scène.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Dim 16 Juil - 19:48
Reflets sur l'Eau
 
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★

Décompte des points

Cage-éclair : Catégorie Sang Froid - ♥♥

Onde-folie : Catégorie Intelligence - ♥♥♥

Chargeur : Catégorie Intelligence - ♥♥

Coup d'jus
: Catégorie Sang Froid - ♥♥

Total des points : ♥♥♥♥♥♥♥♥♥ - 9 points.
 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 237
Points : 521
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Mar 18 Juil - 23:14
Bitch please

I'm an artist



Un fredonnement pendu aux lèvres, un pas éthéré valsant au gré de ses envies, une jeune femme se mouvait là, au sein d'un phare dont l'exploration lui avait soudainement semblé nécessaire tant l'excitation qui courrait sur sa peau se faisait vive et viscérale. Alors, prenant pour seul guide l'inspiration que lui soufflait le vent et l'azur du ciel, une coordinatrice à la crinière de feu s'était penché sur cette fenêtre donnant sur l'océan pour se délecter de ce parfum si cher à son cœur. Son regard abyssal s'était donc détaché des mystères célestes pour se plonger sous les vagues emprunt de superbe qui, passant une langue avide sur une la terre et ces maux, semblait conter mille et une histoire à qui savait écouter. Ainsi, bercée par ce chant maritime auquel elle était trop souvent restée sourde, la dame aux rubans laissa le voile de ses cils tomber sur l'anxiété et la passion qui courrait sur son cœur pour paisiblement glisser dans une quiétude des plus particulière, loin de l'habituelle tension que la compétition entraînait. Sous-estimait-elle ses adversaires ? Loin de là. Elle avait eu loisir d'observer l'enfante Saewine lors des festivités de Cousterain, éprise d'une grâce quasis mystique qu'elle s'était surprise à travailler quelques jours plus tard, à la manière de la gestuelle de Meora dont elle s'était sans doute servilement inspirée pour développer la sienne,  fascinée par la noblesse qui s'en dégageait. Elle s'était également penchée sur les mèches blonde de Lupin qu'elle avait finit par couvrir de ses ailes blanches pour lui enseigner l'art et la rigueur de la coordination, charmée par le potentiel qui se tapissait derrière un regard aussi arrogant qu'avait été le sien au même age. Enfin, il y avait Camille qui demeurait sans doute sujet à toute les interrogations de la belle, car de tout ses compagnons de scène, il était celui dont elle connaissait le moins de chose et ignorait par la même occasion à quoi s'attendre. Etait-ce pour autant un mal ? Pas si sûr. L'Inconnu avait depuis quelques jours vêtu une robe bien trop attrayante là où il se contentait de haillon terrifiant à l'habitude. A croire que les mots d'Amos avaiten trouvé écho en l'esprit de cette douce créature perchée aux fenêtres de sa tour, et ce pour la pousser à une réflexion qui ne pouvait que lui faire du bien. Ainsi la jeune femme songea encore quelques instants avant que les clameurs ne viennent lui éveiller les palpitements passionné de son cœur. Lupin était le premier à passer, il n'était donc pas question de se perdre en contemplation et jouer les sapereau blancs, entamant une course contre le Temps en maudissant son retard.

Dame Nawra se laissa donc doucement glisser le long des escaliers pour rejoindre la scène et observer la progression de son protégé à la blonde chevelure mais... Que faisait Louven sur scène, à ses côtés ? Alors, et comme pressentant le drame se profiler sur ses épaules à la manière d'un jeu du destin, Vanya porta la main sur la pokeball qui demeurait à ses côtés et compris sans grand mal que le pokemon qui l'accompagnait n'était nul autre que Fanchon, le pokemon de Lupin. Alors quelque chose glissa au fond de ce regard abyssal et habituellement si tranquille. De l’appréhension ? Un sentiment d'impuissance ? De la peur tout simplement ? Si elle faillait maintenant, en concours débutant, elle deviendrait la risée de ses confrères super-coordinateur. Et que dirait le conseil ? Meora la disgracierait sans daigner lui jeter le moindre regard, elle le savait ! Alors l'idée de fuir à toute allure frôla un instant son esprit, et pourtant la fierté demeurait là, stoïque face à cet imprévu qui porterait à coup sur un coup fatal à sa réputation d'impeccable coordinatrice. Pas qu'elle n'ait jamais été confronté à pareille crise, elle était passé maîtresse dans l'art de l'adaptation mais... Là... Il s'agissait de tout son numéro qui volait en éclat. Il avait été orienté autour de son rattata, avait pris naissance entre ses points forts et faibles, ses capacités à user d'attaque et... Pouvait-elle réellement espérer plaquer cet exercice sur un autre pokemon, en si peu de temps ?


Peut être était-elle trop extrême, mais Vanya finit par balayer cet représentation d'un sourire tranquille mais feint comme pour fermer son esprit à tout regard trop curieux. Elle devait tout recommencer, là, maintenant, et c'est d'un mouvement rapide que cette coordinatrice trop souvent drapée de faste et superbe se vit niché derrière la scène, gardant un œil sur son protégé tout en déversant tant bien que mal le contenu de son sac au sol. Elle observa un instant la robe avec laquelle elle s'était présentée à cette ville, long spectre de jais dont l'aspect bien trop puritain n'avait laissé à nulle âme loisir de contempler ses courbes, pour finalement dégager de sa trousse de couture, nécessaire à cette coordinatrice adepte du « non mais je ferais ça au dernier moment », un grand ciseau aux lames acérés. Attendez, elle faisait quoi là ?
Cette robe, splendide créature à la traîne travaillée n'était plus, si bien que c'est entouré d'Amarante, Charme, Saphir, Juby et Fanchon que Vanya retravaillait ce spectre avec soin pour lui accorder une toute autre allure, plus adéquate à ce qui allait suivre. Et, alors que Fanchon et le Charmillon si bienveillant à son égard s'attelaient aux finitions de ce qui n'avait pourtant rien d'une robe de princesse -après tout, n'était-ce pas là que le cadavre ouvert d'une robe autrefois si belle?-, c'est dans une inspiration lourde de sens que Vanya s'attela à farder le visage de poupée docile et parfaite que tous lui connaissait. Hélas la prestation de Lupin se termina bien trop tôt au goût d'une Vanya qui avait perdu le fil de son art, pendue aux propos de son disciple, un frisson au bout des bras. Etait-ce des étoiles tapis derrière les profondeurs de son regard maritime ? Sans aucun doute, et elle ne tarda nullement à le lui faire savoir car, émergeant tout juste de scène pour retrouver les coulisses, l'adolescent fut soudainement aux prises de cette rousse à l'enthousiasme sincère et aux bras tendus. Fière ? Oh que oui, et il n'était pas question de taire les félicitations qu'elle centra tout d'abord sur Lupin, puis, et avec un regard qu'elle n'avait jamais eu pour lui, ce petit rattata d'Alola qu'elle n'avait jamais su sublimer. Lupin l'avait fait avec toute la justesse qu'avait permis ce court et terrible imprévu, mais avec une ingéniosité qu'admira soudainement la demoiselle. Alors, c'est après un tendre baisé apposé sur la joue du blondinet et le crâne du petit pokemon que le Maître s’éclipsa pour préparer son propre passage, non sans lâcher un « Par contre, la prochaine fois je t'apprend à te relever d'une chute, parce que là Lupin, c''était foireux. Amarante, on va se préparer princesse.» Quoi ? Qui avait dit qu'elle était tendre avec lui ? Et puis après l'avoir autant couvert d'éloge, il fallait bien qu'elle trouve quelque chose à redire, bien qu'il était certain qu'elle décortiquerait sa prestation une fois de retour à Bourg Cadran , et ce avec bien plus de justesse. Alors elle s'effaça le temps d'une prestation.


Le pas animé d'une langueur calculé, oscillant dangereusement entre une nonchalance des plus provocatrice et l'assurance d'un fauve chassant sur des plaine dont il était maître, une ombre s'était détaché des ténèbres mères pour se voir baigné par le zénith et les clameurs lointaine. Alors, et comme répondant à cette invocation farouche qui charmait chacun de ses sens, cette enchanteresse au visage voilé s'était offerte au regard du public pour prendre place au cœur de la scène, à genoux et tout de noir vêtu. Elle demeura là quelques instant, le dos droit, la gorge offerte et le regard  porté à un ciel dénué d'étoile mais, lorsqu'un immaculé évoli passa le pas de la scène pour approcher d'un pas éthéré, la créature finit par glisser sa main au sein de ce chignon défait pour en libérer une cascade de boucle ardente et ainsi faire tomber le voile qui  fardait ce regard charbonneux jusqu'à ses épaules mises à nue. Alors, c'est animée d'une aisance déconcertante que le corps de la créature retomba souplement en arrière pour finalement épouser le sol et se voir approcher du petit évoli blanc au grand yeux bleu. Le pokemon, anxieux semblait-il, vint tendre son cou pour en humer le parfum suave, approcha de quelque pas comme pour s'assurer de son bien être mais, c'est brusquement que la poitrine de cette créature se gorgea de vie, se redressa et projeta son ombre sur un pokemon à l'allure si délicate que la comparaison avec une ballerine s'imposait aux esprits avec une force des plus étonnante. Amarante dont la posture emprunt de noblesse s'était soudainement faite plus craintive fila, esquiva cette première étreinte jusqu'à bondir sur l'ampli laissé là et, enroulant sagement sa queue autour des pattes, contempla le sinistre spectacle qui prenait place sous ses yeux.

La créature s'était dressé de toute sa hauteur, tendant vers elle ses longs bras, serpent à cinq langues pour tenter de la piéger au sein d'une étreinte qui se voulait rassurée par une voix doucereuse à souhait. Sa démarche se fit alors plus voluptueuse, marquée par cette robe fendu sur le coté dont la traîne, vraisemblablement tissée par une certaine araignée  et ornée d'une fine couche de particule pailleté appartenant à l'attaque vent argenté, lui accordait un air de fée des plus mauvaise. La douce princesse s'était-elle métamorphosée en vile sorcière jouant sur l'un des mythes fondateur de Rigel pour prendre l'allure d'un danger menaçant l'écosystème là où Amarante représentait l'espoir et la faune à protéger ? Qui sait. Une main vint donc lentement se tendre en direction du pokemon qui, se reculant de quelque pas armée d'un savant Regard touchant au bout des yeux. Il contempla cette menace sans nom s'immobiliser, se voir agité d'un spasme et doucement décomposer ses actions pour lui accorder la démarche d'une infirmière de Silent Hill. Oui, son aisance féline et sauvage avait prit une allure des plus dérangeante pour finalement éclore dans une chaotique disharmonie, mue par un aspect tenant plus du démon que de la merveille. Alors sa voix s'était faite plus rauque, plus sombre, au point où certains regards s'échangeaient pour tenter de percer à jour un quelconque doubleur mais, il fallait croire que le corps au sourire carnassier présenté sur scène n'avait plus rien d'humain et se voulait, au contraire, rattaché au domaine de l'objet : il s'agissait là d'un instrument, d'une œuvre, d'une extension de l'Art qui venait au servir au mieux la prestation de sa compagne de scène et ainsi souligner toute la pureté de son être misant sur un bien sombre contraste. Oui, cet aspect sauvage, chaotique, ésotérique même étaient tellement mis en exergue qu'il sembla l'espace d'un instant éclipser cette adorable et lumineuse boule de poil perchée non loin de là, et ce pour attirer tout les regards sur cette silhouette qui tournait à présent un sourire bien dérangeant en direction du publique. Sa main s'était tendue, avait effleuré l'épiderme frissonnant de ses plus proche observateur pour les conduire à un rire plus nerveux qu'autre chose et, c'est avec l'assurance d'une reine de sabbat qu'elle délaissa la scène pour roder autour du public. Venait-elle d'accorder un clin d'oeil malicieux à Judas Bricot, le champion de type insecte et ce pour voir naître en lui un certain trouble ? Oh que oui. A croire qu'elle se plaisait à jouer le rôle de démon ! Et pourtant, rompant le charme dérangeant qui la liait cette créature au public, une ombre blanche s'avança en bordure de scène pour se voir auréolé d'une douce et bienveillante atmosphère. Quelque chose de doux et apaisant était enfin parvenu à percer les ténèbres instaurée pour finalement éclater sur la scène et envelopper l'assistance. Une attaque Voeu ? Et, alors que la créature s'était lancée dans une progression visant à corrompre le public à coup de charmants sourires bien que terriblement dérangeants tant ils semblaient carnassier, de main tendu et démarche sensuelle dont le balancement tranquille mais impérieux avait nourrit l'avidité de quelques regards, la Bête stoppa un peu trop brusquement sans doute chacun de ses mouvements, confronté à des liens invisibles qui l'étreignait avec force. Ses gestes demeurèrent donc en suspend pour finalement lui accorder cet air de pantin désarticulé qui lui sied à merveille, il fallait l'avouer et, c'est avec une lenteur semblant calculé que le visage de ce démon aux courbes marqués s'apposa sur l'évoli dressé non loin de là, l'allure noble et le regard franc.

« Prier ne te sauvera pas » Souffla alors la créature d'une voix si rauque, si basse qu'elle aurait aisément appartenu aux créatures folkloriques qui se tapissaient sous les terres de Rigel. Et pourtant, malgré l'assurance de cette Bete qui retrouvait la scène d'une démarche aussi conquérante que provocatrice, quelque chose laissait présager l'issue d'un combat à venir. Cette chose n'était plus en position dominante comme le laissait suggérait la mise en scène, mais au contraire en contre-bas là où Amarante, auréolé de lumière et de puissance, s'était soudainement vu auréolé d'étoile. Que...
La Bête s’était soudainement effondrée et, si son bras sembla un instant chercher à s'accrocher à la scène pour échapper à cette attaque météore qui dansait tout autour d'un corps diaphane dont quelques lourdes cicatrices se voyait mis à jour par un tissus négligemment jeté là, les étoiles scintillantes finirent par éclipser l'obscure desseins qui s'était un instant profilé sur l'assistance, comme bénie par Jirachi même. Alors cette scène prit l'allure d'un tableau dichotomique où le Bien livrait une guerre contre le Mal, glorifié et superbe.

Les étoiles finirent par doucement décliner pour s'éteindre dans une poussière d'argent tout autour de la créature qui demeurait pourtant immobile, lascivement jeté au sol et, si la consigne avait été d'attendre le signal, une dernière attaque visant à souligner la superbe de la scène, ce fut un jappement qui arracha l'actrice au sol. Oui, la grande Vanya venait de brusquement se redresser à demi pour tourner un regard anxieux en direction de l'assistance, et ce pour la balayer du regard, l'agiter, et en extirper une vision qui la gonfla soudainement d'espoir. Alors, c'est délaissant tout sens du levé tragique et artistiquement travaillé que la Belle se redressa et abandonna le dernier tour de spectacle pour entamer une course folle en direction de cette ombre qui la chargeait avec la puissance d'une Chasse Infernale. Et s'il on vit en cet instant là le démon retrouver ses pairs, quelques regards avertit eurent le loisir de contempler le retour d'un chevalier tout de noir vêtu dont la trop longue absence avait semble t'il blessé au plus haut point la reine qu'il protégeait. Alors la grande Vanya s'effondra au cou de ce démolosse aux muscles saillants, vit ses doigts s'accrocher à son pelage avec toute la force qu'une enfant prise dans la détresse pouvait faire preuve, si bien que son visage fut rapidement happé tout contre l'encolure de ce chien dont la réputation n'était plus à faire, et ce pour lui murmurer quelques douces paroles qu'eux seuls semblaient en mesure de comprendre. Alors l'espace d'un instant, le fantasme consistant en la croyance des vœux exaucé par Jirachi illumina quelques cœur pour les animer d'espoir autour du tableau pourtant si simple que composait ces deux partenaires aux retrouvailles silencieuses. Ce fut pourtant à contre cœur que le Maître coordinateur dû finalement se défaire de cette étreinte, motivée par des regards insistants qu'elle exécra soudainement, mise à nue lors d'un moment bien trop intime semblait-il pour être décemment partagé. Ses grands yeux abyssaux délaissèrent alors le pelage noir et feu de ce chien infernal pour s'accrocher un peu maladroitement à l'ombre qui se profilait au loin et, c'est le cœur gonflé d'espoir qu'elle finit par lui accorder un timide sourire là où ses abysses, criantes de vérité, juraient qu'elle avait souhaité se jeter à son cou pour lui hurler son bonheur. A croire que le contrôle et les apparences étaient plus fortes, alors cette princesses aux rubans demeura tranquille malgré le sourire qui la piquait, dissident et impossible à réprimer, et c'est dans un sens de la mesure des plus admirable, guidé par l'élégance et sa position de Maître qu'elle finit par se dresser et saluer cet homme de foi sobrement, prisonnière de regard qui ne la lâchait désormais plus. Et pourtant, si tout semblait miser sur une cordialité des plus polies, Vanya ne su faire taire cette main sans doute trop heureuse qui s'était saisit de celle d'Amos et qu'elle serrait doucement, mue par une gratitude et un bonheur qu'elle ne connaissait pas.

On vit alors se dessiner dans l'abysse de son regard travaillé par les ténèbres d'un maquillage savamment pensé, une première étoile danser là, puis une seconde, et si la mesure semblait de mise, cette jolie rousse aux boucles ardente ne su maintenir ce bref cri de joie, étouffé en bordure de lèvres lorsque Rousillon, le grand Rousillon, vint se coller à sa jambe pour quémander plus ample attention. Arceus qu'il lui avait manqué ! Vanya s'accroupit donc avec souplesse pour apposer de douces caresses sur ce crâne qu'elle n'avait eu loisir d'embrasser depuis trop longtemps et, c'est avec la plus grande des délicatesse que son visage s'abaissa pour nicher son front contre celui de ce titan infernal pour lui murmurer quelques mots.

- « Je me suis vu mourir sans toi.... » Avant de lever vers Amos de grand yeux bleu, emplit d'espoir et bienveillance. « Je vous dois la vie et l'éternité ne suffirait vraisemblablement pas à témoigner de mon entière gratitude, aussi permettait moi de subtiliser un peu de votre temps et allons profiter de cette radieuse journée ! »
- « Et votre prestation ? » Souffla t'il dans un sourire des plus bienveillants

Vanya vint accueillir Amarante qui cherchait à se hisser sur ses épaules, une paire de lunette de soleil entre les crocs et vit ce sourire si radieux arboré plus tôt s'estomper jusqu'à s'éteindre au commissure de ses lèvres. Etait-elle si égoïste au point de laisser en suspend cette œuvre au profit d'une journée des plus exquises ? Au point de risquer l'estime de ses pairs ? De Meora ? …
Alors, sentant le point des regards sur ses épaules, des premiers jugements ne saisissant vraisemblablement pas les tenants et aboutissements de l'affaire, Vanya se saisit de ses lunettes de soleils et les passa sur son regard dans un sourire presque amusé. La loyauté d'un Nawra allait aux Nawra, et Rousillon faisait parti intégrante de ce clan, il devenait dès lors inconcevable de faire passer un simple rubans par delà le besoin impérieux de retrouver son partenaire et profiter d'une vie qui lui avait semblé cauchemardesque un mois durant. A demi-vivante, incapable de mourir. Suffoquant derrière des sourires forcés et un cœur meurtrit.

« - Je me donne corps et âme à Rigel depuis mon accession au conseil et ils savaient à quoi s'attendre en faisant de moi le Maître de cette discipline. De plus, quelle coordinatrice serai-je si je laissait un ruban passer avant le bonheur de mes partenaires et ma passion ? Alors laissons tout ceci passer sur le compte d'un caprice de Diva que je suis et profitions de la beauté de ce monde ensemble. Port Miara est une ville des plus superbe et je veux réapprendre à observer cette beauté à vos côté ! » Lança t'elle en tendant sa main en direction de l'homme de foi, rayonnante.

Elle finit cependant par dégager sa longue chevelure d'un revers de la main et entama une marche conquérante en direction de la scène pour récupérer le voile noir laissé là et s'en drapait comme soumise soudainement au contre-coup d'une pudeur un peu trop extrême, et ce avant de récupérer d'un mouvement tranquille ses affaires par delà les coulisses. Ses lèvres s'apposèrent brusquement sur la joue de Lupin tout en lui soufflant qu'elle serait dans le public pour son deuxième tour car comment imaginer une défaite de son protégé ? Et, après un clin d'oeil desservit à cette douce créature à la chevelure azurée et démarche anoblie par les déités de Rigel qui s'apprêtait à passer, notre tempête à la crinière de feu retrouva la scène d'un mouvement conquérant, sauta finalement à terre pour retrouver un démolosse paisiblement assit là et finit par disparaître au loin dans un nonchalance des plus stupéfiante. Se battait-elle ouvertement les ovaires du qu'en dira-t'on ? Oh que oui, et jamais elle ne se sentit autant reine parmi la foule qu'à ce moment précis.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Mer 19 Juil - 17:28
Reflets sur l'Eau
 
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★

Décompte des points

Regard Touchant : Catégorie Grâce - ♥♥♥

Voeu : Catégorie Grâce - ♥♥♥

Météore : Catégorie Sang Froid - ♥♥

Total des points : ♥♥♥♥♥♥♥♥ - 8 points.
 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 123
Points : 465
Date d'inscription : 20/02/2017
Data

Feuille de personnage
× Team: Goupix d'Alola • Goupix • Tarsal • Evoli
× Bonus: CT-CS

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Ven 21 Juil - 23:10


❝❝❝ If I die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song ❞❞❞
EdelweissTout commence dans les coulisses pour le duo bleuté, arrivé un peu tard pour peaufiner leur prestation, l'humaine et le pokémon sont recroquevillés. Il est dur de savoir s'ils cherchent à disparaître en se faisant le plus petit possible ou s'ils se cajolent désespérément pour trouver une forme de soutien chez l'autre. Pour le moment ils sont juste deux corps laissés à l'abandon qui écoutent méticuleusement les sons des autres prestations et les murmures qui rythment l'envers du décor. Même si aucun ne l'avoue, le trac monte à chaque fin de représentation quand le public offre un premier avis clef sur ce qui a bien pu se passer.


La prophétesse entre seule sur scène : ses pas sont aussi délicats que la nuisette blanche qu'elle porte, car avec le voile transparent sur ses épaules, il s'agit bel et bien de sa seule tenue. La poitrine en avant et le visage dégagé par sa coiffure haute, Yll est droite et aspire à paraître confiante dans les regards dans lesquels elle bloque le sien. Elle ne se défilera pas timidement, pas cette fois. Puis quand elle juge être assez visible sans tout de fois dépasser un quart du terrain dont ils disposent, ses doigts s'emparent de la sphère de son compagnon qui était cachée dans son chignon et qui, puisqu'il tenait ce dernier, libère la chevelure de la demoiselle qui ne bouge plus après avoir appuyé sur l'objet. Désormais, Yll est réduite à l'état de statue humaine.

Un prémisse du véritable spectacle.

Quand le faisceau bleu de la pokéball fait apparaître le vulpin, celui-ci est allongé, le museau caché par ses queues. Doucement il se réveille, ses bâillements rythmés aux notes de la chanson qui passe en fond alors que le temps se gâte. Le soleil qui illuminait le Phare Flambeau n'est plus, désormais dissimulé sous d'épais nuages gris, presque noirs, desquels tombent une fine grêle du fait d'Alerte Neige. Le Concours des Reflets sur l'Eau ne se passera décidément pas comme les organisateurs l'avait souhaité. Aussi le renardeau prend ses aises, utilisant ses queues comme d'un long éventail fait en feuille de palmier afin de se rafraîchir, laissant au passage quelques flocons se former sous l'agitation de ses poils. Cependant Weiss n'est pas là pour prétendre à un degré de délicatesse, il suffit de se laisser entraîner par la musique qui résonne dans l'enceinte accompagné par le sanglot des grêlons qui viennent terminer leur course sur le sol qu'ils décoreront avant de fondre. Il y a toute une tempête qui se prépare à frapper le Phare et dès que les notes montent en crescendo, c'est un Hurlement en fortissimo qui l'annonce.

De là tout se presse toujours dans une certaine légèreté à l'image du type du vulpin et de l'habit de sa dresseuse. Pour maintenir cette impression de rapidité c'est Vent Glace, laissant une bourrasque de vent froid prendre place. L'attaque est intense malgré la petite gueule du vulpin dont les yeux sont fermés, car lui ne se gêne pas pour faire passer ça comme un léger détail. Détail qui s'abat aussi bien sur sa maîtresse que sur les personnes du public un peu trop proches de la scène. Une fois que le froid règne au Phare, faisant sûrement regretter à l'assistance leurs tenues d'été, le goupil ouvre un œil et se lève avec précaution. Sur ses pattes, il emploie une démarche féline mais saccadée pour arpenter le lieu avant de s'approcher du corps toujours aussi droit de la prophétesse. Il l'observe sous tous les angles avant de se lover contre ses jambes avec une certaine tendresse qui ne réussit nullement à animer l'humaine. Sa peau est plus pâle que d'ordinaire et ses lèvres sont aussi bleutés que ses mèches de cheveux qui habillent ses épaules quasi-dénudées, seules ses orbes dorées semblent vivre, bercées par des larmes qui coulent le long de son visage.

Le pokémon est un peu plus agité, sa vivacité nouvelle palliant au manque d'activité de celle qu'il observe. Vient alors une vaine tentative de réveiller la belle endormie : Weiss s'écarte pour bondir la gueule grande ouverte devant laquelle des lumières bleues viennent quémander de l'aide à une lune tout aussi ensommeillée pour créer une boule de lumière rosée qu'il lance dans les nuages pour percer un trou vers le ciel via Pouvoir Lunaire. Il retombe plus ou moins sur ses pattes, sa chute est peu maîtrisée et tout le monde peut le deviner à la façon dont son corps termine plus en avant. Malgré cela, le vulpin ne perd pas de vue son objectif et il avance entre les grêlons pour se mettre sous ce petit espace qui laisse la lumière du soleil passer qu'ils sont seuls à partager. Mais la chaleur de l'étoile ne fait rien et la musique touche à sa fin.

En guise de conclusion, le goupil baisse les oreilles et s'assoit devant celle qui ne respire désormais plus. Il l'emprisonne dans sa Poudreuse, préservant ainsi ses larmes dans sa glace et déposant une fine pellicule de neige sur son voile avant de lui aussi se figer comme pour l'éternité, à ses côtés.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

[CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche

MessageSujet: Re: [CONCOURS] Reflets Sur l'Eau - Première Manche Sam 22 Juil - 6:19
Reflets sur l'Eau
 
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★

Décompte des points

Hurlement : Catégorie Sang Froid - ♥♥♥

Vent Glace : Catégorie Beauté -

Pouvoir Lunaire : Catégorie Beauté -

Poudreuse
: Catégorie Beauté - ♥♥♥♥

Total des points : ♥♥♥♥♥♥♥♥♥ - 9 points.
 
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Lernaïaque :: × Port Mĭaria :: Phare Flambeau-