AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Ven 3 Aoû - 21:58
L'éveil
Zone Event



Equipe : Rousillon (démolosse), Juby (Pachirisu), Bélial (Drattak), Hypérion (lougaroc), Titan (Lougaroc), Rhinoféros

Osant le pas en direction de la grotte pour en embrasser les ténèbres du bout de ses cils, Vanya avait entamé une première approche lorsque le tremblement de cette terre infernale se fit silencieux. Le drattak scellé au sein de son Hypogée avait-il finit par courber l'échine ou s'était-il vu rendre à la vermine qui le dévorait ? La fée Nawra l'ignorait et pourtant, tout doucement, son palpitant l'avait conduite à l'éboulement qui la séparait de cette malédiction. Et ce fut d'une pupille dilaté par l'adrénaline qu'elle avait doucement glissé ses doigts sur le roc, tapotant doucement ci et là du bout de la pulpe pour finalement arborer ce sourire en coin  qui ne rassura ni Titan, ni véritablement Rousillon. « Rhinoféros, détruit moi tout ceci. On y retourne. » Avait-elle alors intimé d'un sifflement aussi sinistre qu'impitoyable. Et le pokemon tout juste capturé n'eut d'autre choix véritable que de se plier à cet ordre que lui tendait la minuscule rousse car cette iris seule, ferme et sauvage, avait suffit à faire passer tout tentative de rébellion. Et le Rhinoféros s'était attelé à la tâche avec ferveur, menacé du bout des cils par cette harpie rousse et deux chiens docilement étendu à ses pieds.

Dévalant doucement le long des parois pour choir contre les bottes de cette reine sans couronne, l'éboulement s'était vu éventré de tout son long pour finalement laisser un passage à cette fée arraché au plus farouche enchantement Nawra. Et si Rousi et Titan suivirent bien timidement, il fallut véritablement rappeler la perceuse qui refusait corps et âme d'apposer ne serait-ce qu'un pas en direction de ce coeur maudit qui semblait tant séduire celui de la rousse. Mais il y eut ce grondement sourd, ce bond que contra bien difficilement Rousillon et enfin cette morsure sanglante qui eut le mérite de cristalliser en un simple coup l'entière attention de la furie qui passait. Un éclat carmin avait percé les ténèbres pour bondir sur Rousillon, déjoué un instant par les crocs de Titan sans pour autant parvenir à le faire lâcher prise. Alors il avait reprit, encore et encore pour finalement se voir contraindre par cette corde brusquement passé à son cou, le forçant à quelques pas en arrière pour finalement se confronter à cette crinière de feu qui, dès lors qu'il osa chercher à la mordre, se vit à demi-étouffé. « Couché ! » Siffla t-elle sèchement en le contraignant à l'immobilité, rapidement rejoint par les crocs farouche de ses deux chiens. Cependant la bête résistait encore et toujours si bien que la corde ne fut bientôt plus suffisante alors, se saisissant de l'honor ball qui trônait à son flanc, Vanya inspira.
Tu es à moi créature infernale !

Capture de Bb Démise !
Destruction de l'éboulement

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Dim 5 Aoû - 20:14

Et la terre tremble autour de lui. Les entrailles de la grotte abhorrent sa présence contre nature alors qu'il s'acharne à se détruire lui même. Pourtant, il ne s'en rend compte que lorsqu'un massif rocher s'écrase sur son flanc encore sain bien que déchiré. C'est une longue plainte qui lui échappe alors et il s'entend grogner. Cette voix vient vraiment de lui ? Il n'en est plus certain, mais soudain, un éclaire illumine son esprit en sentant la terre prête à détruire l'abomination qu'il est devenu. Alors, un instinct de survie le saisit. Il ne veut pas mourir. Il veut vivre, continuer d'exister, de protéger ses terres et les siens. Dans un sursaut de lucidité, il se redresse, prend un roc de pleins fouets et perd un nouveau croc sur le sol. Peu importe, il ne sent plus la douleur et utilise ce regain d'énergie pour faire une volte face plus vive que sa carcasse ne l'aurait laissé percevoir.
Alors Terástios court. Dans la panique, il laisse entrailles, corruption et lambeaux d'ailes sur son chemin, mais surtout, il exprime son désir de vivre, de continuer à côtoyer cette terre qu'il a tant chéri, tant aimée, tant protégée. Que ne donnerait-il pas pour ressentir à nouveau la chaleur du soleil sur ses écailles ? Mais tout n'est que froid et ténèbres, à tel point que lui même ne s'en rend plus compte.
Sa course semble durer longtemps. Ses pattes décharnées martèlent le sol, dans une boiterie terrible, mais qui s'en soucie ? Pas lui, pas avant qu'il ne heurte une paroi de plein fouet. Un nouveau croc s'envole, et sûrement a t'il bel et bien perdu cet œil pendant dans le choc. Alors seulement il ressent la fatigue qu'il aurait dut percevoir plus tôt. Son flanc labouré par la nécrose et sa propre mâchoire le rappelle à l'ordre, mais il ne sent plus le besoin de le dévorer, il le sent juste brûlant, douloureux.
Alors Terástios se traîne. L'éboulement est loin désormais, et peu importe les bruits qu'il peut entendre en arrière, il se traîne, humant l'air à la recherche d'un parfum plus clément que celui de la pourriture qui l'entoure. Il aurait déployé ses ailes, s'il avait put. Elles ne se heurtent même pas contre les parois tant les membranes ont été déchirées. Qu'est ce qu'il voudrait s'envoler, retrouver l'azur des cieux, la pureté de l'air... Il en est incapable et une plainte roulant le long de sa gorge fait écho à son désespoir.
Terástios sait, Terástios nie. Il est simplement épuisé, voilà tout. Son dernier combat contre le jeune dragon l'a mis plus à mal qu'il ne l'aurait crut, il a simplement besoin de se reposer. Alors, du bout de la queue il devine un endroit suffisamment ample pour l’accueillir, lui et sa masse de titan. Il se laisse choir au sol lourdement, relevant un nuage de poussière qui empeste la pourriture. Quel enfer...
Terástios gît dans son propre cadavre. Son souffle rauque s'apparente plus à un ronflement qu'à autre chose mais témoigne qu'il est toujours éveillé. Prudence, le vieux dragon guette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Mer 8 Aoû - 3:53
L'éveil
Zone Event



Equipe : Rousillon (démolosse), Juby (Pachirisu), Bélial (Drattak), Hypérion (lougaroc), Titan (Lougaroc), Rhinoféros

Le cœur secoué par la peste qui glissait le long de sa langue jusqu'à sa gorge pour en dévorer l'essence même, la pupille rendue sombre par l'adrénaline et la peur, un pas blanc progressait le long de ce magma qui, éclaté, rongeant vices et viscères, écumait abominablement tout près de ses bottes.  Son esprit avait pourtant défié un à un chacun des réflexes les plus instinctifs, primaires, qui pulsaient en elle pour progresser parmi cet enfers omniprésent, un pâle murmure tapis derrière ses crocs. Et si la peur grattait doucement sous l'épiderme, si son regard écarquillé demeurait alerte et vif, rien n'avait su endiguer ce pas devenu nécessaire. Cet appel qui la poussait inexorablement contre cette carcasse mouvante, cette hérésie chaotique qui battait contre le roc. Aussi étrange soit ce constat. Peut être avait-elle aperçu, là, entre les viscères mises à nue de cette créature un miroir renvoyant inexorablement à son propre état, à ce qui la rongeait à son tour, psychiquement. Et elle ne le supportait pas. Cette douleur hurlante, pulsant contre son sein, battant sous son regard plus tôt effrayé, elle refusait son existence. Alors elle avait approché, heurtant son pas contre un crocs brisé qu'elle ramassa avec attention là où pourtant les deux énormes chiens que traînait son aura semblait plus hésitant. Hypérion avait glapit, Rousillon immobilisé, et si l'avance tranquille de sa partenaire le poussa bien malgré lui à faire de même, ce fut teinté d'une méfiance extrême. Il avait peur, Vanya le ressentait jusqu'au plus profond de ses tripes alors, et comme pour lui donner un peu de courage, pour soutenir l'avancée de ce duo plus craintif qu'à l'habitude et renouer avec un charme tantôt instauré, l'enchanteresse Nawra avait reprit son chant, plus confiante, plus forte, auréolé d'un lyrisme que l'on prêtait généralement aux antiques fées.


Peut être était-il naïf d'espérer qu'une simple berceuse suffirait à panser les plaies d'un être qui n'avait de vivant que le vague apparat. Peut être que tout ceci tenait tout bonnement de la folie et pourtant, pour un cœur qui n'avait aujourd'hui plus rien à perdre, pour une âme fendue et un regard brisé, cet instant de folie sembla nécessaire. Alors elle avait perdu cette divine aria au cœur d'un étouffant enfers, offrant aux murs étroits une douceur dont elle ne soupçonnait plus même l'existence pour finalement retrouver ces notes qui l'avaient gardés en vie cette sombre nuit, cette mélodie qui lui avait assuré que les secours viendrait la chercher, cette mélopée qui, lorsque les démons de l'insomnie guettait son esprit mal en point, promettait de meilleur lendemain. Alors elle avait chanté comme pour assurer à cette âme en peine que tout irait pour le mieux. Parce qu'elle le croyait, elle en était convaincue. Cette douleur, elle se jurait de l'éteindre ne serait-ce qu'un peu. Alors cet enchantement avait forgé un semblant de compagnie contre la peur qui courrait le long de son épiderme, guidant son pas blanc en direction de ce second crocs qu'elle ramassa à son tour pour précieusement le ranger à sa ceinture. Et elle l'aperçu, là, effondré, ce souverain sans couronne.
L'espace d'un instant sa voix avait tremblé, soumis à l'effroi que lui renvoyait cet amas de douleur et peine qui se mouvait dans un souffle rauque. L'espace d'un instant sa voix se fit fébrile, brisé par ces deux sillons salés qui vinrent lacérer ses joues en silence. Et l'espace d'un instant, son chant vint se suspendre au chaos environnant, se dérobant au profit d'une approche plus hésitante, plus lente encore. Cependant, si les propos s'étaient laissé choir le long de ces viscères éclatées, ce fut un fredonnement tranquille qui compléta doucement la chanson, conduisant inexorablement le genoux de la rousse à ployer à quelques mètres à peine de ce titan affaiblit pour oser un nouveau contact.

Son inspiration s'était faite grande, profonde, et s'ouvrit au final sur un regard vivifié d'une lueur nouvelle mais chargé de cette empathie désastreuse qu'elle abhorrait tant. Regard qui tomba inexorablement sur cette masse grouillante, cette nécrose vive et dévorante qui semblait darder sur elle une avidité des plus horrifiante, et pourtant, mue par l'instinct, mue par la folie, ce fut d'un geste dictame que cette âme en peine avait apposé une main sur le museau du drattak, glissant avec une délicatesse toute particulière ses doigts le long des écailles pour au final reprendre ce chant, plus bas, plus doux, soufflé sur le ton d'une confidence. Et son coeur vint se fendre au contact de cette douleur écrasante. Éclaté contre les rocs environnants par ce charnier qui tentait tant bien que mal de vivre. Pourquoi son fichu état la renvoyait-il inexorablement au sien ? A cette âme décadente, hurlante, qui avait autant mutilé son corps que chercher à détruire les murs qui la maintenait pourtant en sécurité ? Ses ailes déchirées, ces plaies béantes... Cette carcasse éventrée... Elle lui trouverait de l'aide. Elle le libérerait de ces chaînes organiques et pourrissantes se promettait-elle, alors pourquoi ses muscles se refusaient-ils à bouger ? Pourquoi sa main pourtant si douce semblait craindre de ne blesser plus que de panser ? Et ce maudit sanglot qui menaçait l’éther de sa voix. Ce regard embrumé. Cette faiblesse du coeur... ! Alors, laissant choir son front trop hardie contre ce museau malmené, Vanya avait reprit doucement ce chant antique, massant du bout des doigts une chaire glaciale. Ce magma nécrosé, il pouvait bien dévorer le nacre de sa peau, annihiler son essence même. Plus rien ne comptait. Plus rien ne pouvait être perdu. Seul demeurait cette souffrance criante. Viscérale. Et Vanya s'y était perdu, engouffré sans un regard pour le chemin qu'elle quittait.
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Mer 8 Aoû - 4:58

Alors échoué dans ses propres viscères, Terástios redresse le museau. Il sent quelque chose, quelque chose de frais, comme si l'air extérieur avait enfin finit par se frayer un chemin vers sa carcasse putride. Un sifflement rauque roule le long de sa gorge et meurt entre les crocs restants de sa mâchoire, faisant écho à l'appel qu'il ne peut produire. Et comme pour lui répondre, il entend un chant qu'il reconnaît comme sacré. Les paroles lui sont toujours inconnues, mais elles apaisent étrangement son âme meurtrie.
Alors, dans les ténèbres qui l'entourent, il lui semble qu'une lumière s'approche de lui, ou peut être s'en approche t-il lui même, il ne sait plus très bien. Pourtant, son corps n'a pas bougé. Seule sa gueule semble s'être tourné en direction de la mélodie qui se rapproche de lui. Il l'entrouvre alors mollement pour en faire sortie un souffle rauque et fétide. Le contact qu'on lui impose ne le surprend pas comme le dernier. Il ne ne sent pas brûlé, au contraire. La chaleur de la vie l'apaise et il s'abaisse un peu plus. S'il avait put fermer les yeux, nulle doute qu'il l'aurait fait.
Alors Terástios, gardien de le Frontière, dragon titanesque et ancien Dominant se laisse aller mollement. Il rouvre la gueule et cette fois-ci, ce n'est pas une plainte ni un sifflement qui en sort, mais l'esquisse d'un grognement guttural qui semble vouloir se calquer sur la voix. La sienne ne porte plus aussi loin qu'elle le devrait. Enrouée, brisée, elle tente tout de même de répondre à cet appel ancien et sacré qu'il discerne. Il a l'impression que la mélodie lui est dédié, pas uniquement à lui mais à son âme, à ses viscères. Y aperçoit-il la même douleur qui le déchire de l'intérieur ? Sûrement est-ce la raison pour laquelle il reproduit bien maladroitement les notes qu'il arrive à entendre.
Le spectacle est aussi déchirant que saisissant. Le Colosse chante. Voilà son requiem, la mélodie qui guidera ses pas pour le grand départ. Mais le géant ne veut pas partir, pas encore. Alors dans un effort titanesque, il se redresse faiblement sans parvenir à tenir sur ses pattes. Il n'essaie même pas à vrai dire. En revanche, il s'étire comme il peut pour écraser son flanc pourri par la nécrose et laisser son dos à découvert. La corruption n'a pas sut prendre entre les ailes déchiquetées du dragon, c'est en réalité la partie qui a été certainement la mieux conservée si l'on fait abstraction de la marque de morsure qui se trouve à la base de son cou – sûrement celle qui lui a été fatal –. Des écailles en sont tombées, certes, mais il est intact...
Intact ? Si Terástios laisse cette partie vulnérable, c'est pour une bonne raison. Là, au centre de ce massif dos brille quelque chose. Et non seulement quelque chose brille, mais vous pouvez deviner que là, gravé à même les chairs, se trouve l'esquisse d'un symbole aussi vieux de que le monde accompagné d'un poignard scintillant resté coincé entre deux écailles.
Vous pouvez le récupérer ou le laisser là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Jeu 9 Aoû - 1:08
L'éveil
Zone Event



Equipe : Rousillon (démolosse), Juby (Pachirisu), Bélial (Drattak), Hypérion (lougaroc), Titan (Lougaroc), Rhinoféros

Levant doucement le voile de ses cils sur les écailles éparses d'un titan antique et oublié, Vanya s'était un instant perdu sur ces excroissances palpitantes qu'elle n'osait approcher, cherchant cependant à annihiler d'une dictame caresse toute la douleur qu'elles portaient en leur sein pour offrir à ce corps épuisé un semblant de quiétude trop longtemps refusé. Et elle avait doucement resserré son étreinte autour de cette gueule meurtrit, vacillant un instant lorsque son souffle vicié, plus mort que vif, répondit à sa berceuse. Alors l'éther de cette mélopée s'était cristallisé, se brisant brusquement au sol dans un sanglot sonore qui, de nouveau chassé par un élans pourtant déterminé, ne trouva finalement écho que dans un tremblement particulier. Cette réponse. Cette déchirure de l'âme, non, Vanya ne pouvait y être insensible. Arceus, qui avait pu lui faire endurer pareille souffrance ? Comment pouvait-il encore endurer pareil maléfice sans se voir aliéner par la rage, la peine, la douleur et l'injustice qui aurait pu marquer ses flancs nécrosé jusqu'au plus basses chaires ? Alors elle s'était désespérément accroché à lui, aidant au mieux se colosse à se redresser sans pour autant influencer l'état de ses muscles pour finalement choir doucement là, contre lui. Il avait écrasé son flanc contre le roc et la poussière, arrachant au cœur de cette nymphe à la peau d'ivoire un sursaut d'horreur lorsque son regard chercha à s'accrocher aux ailes déchirée de ce roi d'autrefois. Pareille aux voiles d'un navire éventré, malmené par les tempêtes et typhon, prit entre les griffes d'une nature impérieuse et sauvage, elles semblaient n'être aujourd'hui que les pâles spectres de glorieuse année. Et pourtant un éclat avait attiré l'oeil fuyant de la belle, celui-là même qui évitait de trop se perdre sur les plaies béantes et nodules éclatés : un … Poignard ?

Redressant difficilement ses muscles malmenés, Vanya s'était penché sur ce dos pour observer l'arme et les runes qui l'accompagnait, cherchant un sens à cette abomination avant de brusquement se saisir de son pokematos pour braquer son objectif sur ces symboles ésotérique en quête de réponse. Il lui fallait s'armer de preuve, d'informations, et ce pour plaquer sur les bureaux du conseil toute les craintes que portait la situation. Si elle avait un instant hésité à retracer du bout des doigts ces étranges runes, ce fut autour du poignard que se cristallisa son entière attention. Et elle avait apposé ses doigts sur cette arme, mettant ainsi fin à son aria au profit d'un geste qui hésitait pourtant trop. Devait-elle véritablement l'arracher ? N'eveillerait-elle pas la fureur d'un dragon désormais tranquillisé ?

"Tout ira bien." Avait-elle murmuré, autant pour elle que pour ce dragon qu'elle craignait ouvertement de blessé plus qu'il ne l'était. Alors elle avait inspiré, chassé le doute, balayé la peur pour finalement apposer de nouveau son front là, entre ces ailes brisées, atrophiée. Allez. Un peu de courage Goélise. "J'aimerai faire plus... Tellement plus... Je suis désolé." Sa poigne s'était alors faite plus forte autour de la lame qu'elle observa longuement, inspirant un premier coup avant de finalement arracher aux chairs, dans un glapissement plaintif et à peine retenu, ce métal des plus stupéfiants. Par reflex sans doute, elle avait fermé les yeux, une main désespérément accroché à l'arme et l'autre venu caresser cette mâchoire comme pour soutenir cette nouvelle douleur venu piquer ce monticule de souffrance.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Jeu 9 Aoû - 22:39



Alors si Terástios met à découvert son dos, l'arrêt du chant le dérange plus que l'activité entre ses écailles et il laisse aller un soupir épuisé rouler le long de sa gorge pour retentir dans la caverne puante. Une voix lui parvient, et s'il ignore le sens des mots qu'il entend, il se laisse faire, n'émettant qu'un faible râle quand il sent sa peau s'arracher avec le poignard. Bien sûr, lui n'a pas vu la lame plantée entre ses chaires, ni même les symboles qui commencent à briller alors même que l'arme a été retiré. Il sent une brûlure, un picotement et commence à remuer. Ca le gratte, pourtant, il a l'impression que ce simple geste lui fait l'effet d'une libération. Il se rend compte qu'il se sentait enfermé, pris au piège d'une cage trop petite et que la liberté lui tend les bras. Alors, si son corps massif n'a fait que rouler à nouveau sur son ventre, si son état est incurable car témoin d'un destin tragique, lui a l'impression d'avoir déployé ses ailes, prêt à s'envoler vers de nouveaux cieux.
Terástios se libère, Terástios est libre de partir. Faiblement, avec les dernières forces qu'il lui reste, il tourne sa massive mâchoire vers la présence qu'il sent à ses côtés. D'abord faible, sa voix finit par résonner avec peine entre les parois de la cavité. Il chante, du moins il essaie. Il passe comme un appel à cette âme qu'il devine comme jumelle à la sienne. Si elle a sut le calmer, c'est qu'elle a vécu ce qu'il a souffert, la sincérité du chant l'en a convaincu. Alors maladroitement, il tente de lui rendre la pareille. Cependant, s'il veut mêler leurs voix, peu à peu, il faiblit et c'est avec lourdeur qu'il tente d'établir un nouveau contact du bout du museau. Alors la chaleur revient, il sent cette âme sœur d'un instant contre lui, la peine qui l'agite, la douleur qui la tourmente. Entre ses crocs brisés, il laisse échapper un sifflement, et dans son dernier souffle, Terástios tente de communiquer.
Alors, son âme enfin libérée, avant de prendre son ultime envol reste encore un instant parmi les vivants, elle qui a déjà trop erré sur cette terre. L'essence même du colosse cherche le contact avec cette vie encore toute jeune qui a sut apaiser la nécrose qui lui pourrissait le cœur. La tête de Terástios s'échoue lourdement au sol dans un dernier râle, mais son âme transperce dans un dernier sursaut l'être qui lui a apporté la Lumière. L'espace d'un instant, tout ce qu'il est, tout ce qu'il a été se transmet à la jeune femme. L'espace d'un instant, elle peut frôler la majesté et la magnificence du dragon, des combats qu'il a mené. Le colosse qu'il a été, la férocité des combats qu'il a mené, la sagesse dont il a fait preuve pour protéger son domaine. Tout défile si vite, mais c'est une force qui a longtemps été sienne qu'il tente de transmettre car l'échange n'est pas à sens unique. Si elle peut ressentir son passé, il peut apercevoir le sien et le chaos qui la poursuit.
Alors, des ailes spectrales viennent l'espace d'un instant entourer la jeune coordinatrice dans une étreinte chaleureuse d'une terrible puissance et quelques mots peuvent résonner dans ce simple geste N'ai crainte Petite Soeur... Bientôt ils apprendront à craindre tes crocs autant qu'ils ont craint les miens.... Et une bourrasque vient balayer la putréfaction qui règne en ses lieux et puis... Plus rien.

Là, dans une caverne sombre, gît le cadavre d'un Titan des temps anciens. Terástios a foulé l'archipel de Rigel et y a vécu bien plus longtemps qu'une vie humaine. Terástios s'est éteint lors du règne d'une nouvelle Meora, dans une époque de grands changements qu'il craignait de voir. Son dernier envol laisse derrière lui un chaos latent à La Frontière, mais également une gratitude énorme pour la frêle créature l'ayant apaisé. La corruption qui rongeait son corps a étrangement cessé de respirer au moment où la dague a été retirée.


Vous recevez donc :
-Une dague à la blancheur immaculée
-Un croc fendu mais étrangement solide
-La bénédiction de Terástios


Vous pouvez continuer à examiner le corps qui gît désormais sans vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Sam 11 Aoû - 13:21
L'éveil
Zone Event



Equipe : Rousillon (démolosse), Juby (Pachirisu), Bélial (Drattak), Hypérion (lougaroc), Titan (Lougaroc), Rhinoféros

Et elle tremble, cette fée au regard abyssale. Ses muscles cèdes au rythme de sa froide majesté qui, chassé par le sel qui roule sur ses joues, vient doucement lui intimer un genoux à terre. Alors elle s'écroule cette reine sans couronne, resserrant avec un plus de force son étreinte autour d'un museau inerte pour au final l'embrasser, un sanglot aux bout des lèvres. Elle a mal, et si son esprit s'accroche désespérément aux souvenirs que rejoue inlassablement son imaginaire, s'il rattrape et répète cette voix qui transperce de nouveau son âme, ces mots qui l'ont ainsi porté, Vanya ne peut définitivement pas se détacher de l'impuissance qui découle de cette mort. De l'atroce sort jeté sur ce souverain d'autrefois. Alors sa voix retentit une dernière fois, brisée par le spectre de celui fredonné plus tôt, mue par une émotion qu'elle ne parvient à expliquer. Alors son chant emplit de nouveau ce charnier pour en chasser l'horrible aura, ultime réponse à cette voix qui ne résonnera pourtant plus, fébrile, brisé par l'émotion. Arceus ! La frontière l'appelait depuis plusieurs jours déjà ! … Pourquoi n'avait-elle pas osé poser son pied ici, un peu plus tôt ? Peut être aurait-elle pu le sauver. Peut être aurai-elle pu trouver une solution. Assurément, elle aurait forcément pu l'arracher aux ténèbres pour le ramener là, en pleine lumière et.. Et... Non. Un jour, une semaine, un mois n'aurait rien changé. Son corps n'auraient jamais tenu le rythme d'un sauvetage esquissé par Arceus même. L'aria de cette de fée faiblit donc, désespéré, et si cette voix le hante, si cette promesse de puissance a su un instant gonfler son cœur d'espoir, Vanya ne parvient à se projeter dans un futur glorieux, fermement piégé par l'absence d'une présence qui l'avait apaisé quelques instant dans le chaos qu'était sa vie. Égoïstement, elle aurait souhaité pouvoir partager cet instant plus longuement, retrouver ce sentiment de sécurité paradoxale que lui avait offert ce fantôme aux crocs brisé. Ainsi, et alors que son chant s’effondre sur cette carcasse autrefois superbe, un hurlement sonore la rattrape, la soulève et l'arrache au final à cette carcasse qu'elle refusait tant de lâcher. Et il se presse contre elle ce titan jusqu'alors tenu en retrait par l’immondice que refermait cette grotte, par cette vision d'horreur qu'incarnait sa précieuse fée contre la personnification d'une mort aussi monstrueuse que déchirante. Si Rousillon hurle à l'entrée de cette cavité, sombre et auréolé d'une noblesse toute particulière, Hypérion lui s'élance, se presse contre les flancs de sa furie rousse pour chercher son contact, ses mains, son regard pour y confier toute l'inquiétude qui marque ses muscles. Ce sang. Tout ce sang. Il macule tout autour, et le marbre de cet épiderme contre lequel le chien azuré se presse longuement. Alors Vanya semble enfin prendre conscience de son état, de ses mains désormais pourpre, tremblantes et malmené par l'escalade impétueuse qui l'avait guidé jusqu'à ce roi, des blessures qui sanctionne ses bras, de l'état de ses jambes qui, mises à nue par son short, se sont vu drapé de l'horreur de la scène. Si le sang règne tout autour, il drape également cette fée aux boucles ardente avec une ferveur toute particulière. Vanya se dresse alors, offrant quelques caresse à un Hypérion trop anxieux avant de retourner au cadavre et détailler ces maudites runes.

Le contact avec Teràstios se fait alors plus difficile, chaque mouvement semble profaner un peu plus cette masse éventré et pourtant, c'est mue par un besoin soudainement fait impérieux qu'elle s’attelle à la lourde tâche qu'est de détailler son cadavre. Toutes les rumeurs soufflé autour de démons, de faits et propos dont raillaient allègrement civils et notables prirent soudainement sens aux yeux d'une fée trop superstitieuse. Ce dragon, s'il avait bougé, rugit, parlé, n'avait cependant pu appartenir au monde des vivants. Alors les doigts de la belle se font plus vif autour de son corps, recherche inlassablement des marques, un je-ne-sais-quoi qui aurait pu compléter les runes et la dague qu'elle range précieusement à sa ceinture. Mais rien. Seul les entrailles de ce titan épouse son absence de réponse, alors la rousse se recule dans un murmure. Elle ne peut décemment laisser ce corps pourrir là, mais le déplacer serait chose invraisemblable tant sa masse semble colossale. Alors elle songe la jolie fée, et c'est un regard porté à ses deux chiens qui la décide. Sa main vint doucement défaire la rune qui trônait là, sur ce médaillon à sa cheville, pour au final l'apposer entre les crocs du titan en égrainant au fil de ses pas une invocation propre aux Nawra, une prière qu'elle avait bien trop de fois entendu mais qui prit cette fois pour déités Arceus et Ho-OH afin de veiller sur cette âme et bercer son repos.
Puis, doucement, son regard s'était porté sur Hypérion pour lui demander un lame de roc destiné à s'ériger là, en ultime tombeau, pour protéger ce corps avant qu'un éboulement ne l'enterre.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Sam 11 Aoû - 20:32

Si Teràstios s'incline une dernière fois, un confrère t'accueille à la sortie de la grotte à grand coup de Dracochoc.
Si tu l'affrontes tu gagneras exceptionnellement 4 niveaux. Si au contraire tu le captures, sache que ce pokémon a d'office 7 niveaux de plus que le pokémon qu'il affronte.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Sam 11 Aoû - 21:14
L'éveil
Trop de drattak dans ma vie



Equipe : Rousillon (démolosse), Juby (Pachirisu), Bélial (Drattak), Hypérion (lougaroc), Titan (Lougaroc), Rhinoféros

Le pas est lourd, l’ascension complexe, et si l'éboulement provoqué par Hypérion semble clore une porte sur les événements tout juste rencontrer, le coeur demeure vif et douloureux alors, silencieusement, Vanya s'accroche comme elle le peu à ce chemin et aux pâles rayons qui lui promette une sortie rapide. Et elle la sent, cette brise pure et nécessaire. Cet air dénué de putréfaction, vivifiant, mais pourtant soudainement rendu brûlant par les crocs qui font brutalement face. Q-Quoi ? Et elle se recule la jolie fée, trébuchant un instant sur Rousillon, se rattrapant du mieux qu'elle le peu aux parois lorsque Hypérion s'élance pour faire face. Non mais c'est une blague. Arceus joue sa survie aux dès, entre huit pinte. C'est impossible. Alors c'est quelque peu incrédule que Vanya observe son Lougaroc s'abriter du dracochoc, s'élançant soudainement à la gorge de ce drattak émeraude pour le lacérer, rapidement épaulé par les flammes d'un Rousillon tout aussi déterminé. Ainsi avait démarré le combat sans que Vanya ne parvienne véritablement à réaliser ce qu'il se passait, observant sans un mot cet échange hargneux qui prenait place là, aux portes de la Vie, de la Mort.  Cependant, lorsque Roussilon lâcha un premier glapissement, sanctionné dans ses ardeurs par une mâchoire trop sévère, la voix de la rousse avait soudainement fait éclater le silence qui l'entourait. « Hypérion, lame de roc ! Rousillon, dégage toi ! »

Hypérion avait condamné le dragon à esquisser quelques pas en arrière afin d'échapper aux lames de roc, libérant ainsi Rousillon de son emprise pour lui offrir une nouvelle chance d'attaquer auquel répondit avec hargne le lougaroc crépusculaire. A force d'échange, de grondement sourd, coup de crocs, attaques impérieuses, le majestueux dragon finit par se laisser choir là, au sol, dans un râle aussi sourd que l'avait été ses grondements.

Hypérion gagne 5 niveau (4 + oeuf chance) et passe donc lvl 88

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event Sam 11 Aoû - 21:20

Inclinez vous, voici un joli petit Solaroc qui lévite en votre direction. Il semble inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Data

L'eveil | Pex & Event

MessageSujet: Re: L'eveil | Pex & Event
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Sujets similaires

-
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Event 5 : Ecriture & Dessin
» Halloween event !!!
» L'event d'halloween sur FR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Lernaïaque :: × La Frontière-