AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

avatar
Messages : 49
Points : 191
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 21
Data

Feuille de personnage
× Team: Baku - Soporifik ♂ lvl 11
× Bonus: Bonus combat dresseur

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Sam 25 Aoû - 15:25
Out of the trails, there is...

" Achoo ! "

En cet instant, Yuuta avait probablement une tête de polarhume. Il était couvert d'une quantité presque ridicule de vêtement chauds, son sac à dos était rempli d'un nombre également exagéré de mouchoirs et de médocs, et tout ce qui sortait de sa bouche pour le moment était des plaintes, des gémissements, et d'autre couinements pathétiques. C'était plutôt triste à voir, et pourtant, cela ne semblait pas empêcher le jeune homme d'avancer. ...C'était assez laborieux, certes, mais on ne peut pas tout avoir.

Tomber malade au cours des premiers jours de son voyage initiatique de dresseur, c'était plutôt nul quand-même. Et Baku de son côté, semblait prendre un malin plaisir à ce moquer de la situation. Tout son petit visage criait " je t'avais dit qu'on aurait mieux fait de rester à la maison ". Bon, il ne l'avait jamais dit, mais il le laissait sous-entendre, vu la mine blasée qu'il avait tiré lorsqu'ils avaient quitté Kanto.

" Rrraaaaah, j'en beux blus de la neige ! " Il renifle et jette un  coup d’œil à la carte qu'il a récupéré en partant d'Ageuïl. Ça devait être la cinquième fois qu'il le faisait depuis qu'ils étaient partis. " On arrive quaaaaand ? "

Le soporifik souffle doucement du nez avant de courir devant lui pour aller se rouler dans la neige. C'était lui le plus enthousiaste pour une fois. Cet environnement semblait lui plaire, bien que son dresseur avait dut lui acheter quelques trucs pour lui éviter l’hypothermie à lui aussi. Une écharpe, de quoi lui garder les oreilles au chaud et un pull. C'était pas grand-chose, mais il pouvait toujours retourner dans sa pokéball si la température commençait à trop le gêner. ...chanceux.

" T'as fini de be narguer ? "

Le soporifik lui lança un bref regard moqueur avant de reprendre son activité. Yuuta resta planté comme un piquet devant lui en se frottant les bras, attendant qu'il termine sa scène pour reprendre la route. Mais un bruit au loin attira son attention. Y jeter un œil ne lui fera pas de mal... Avec un peu de chance, Baku aura fini de se rouler par terre d'ici là.
GOTHEIM sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Dim 26 Aoû - 14:10
... some stranges fairies
✖️

Yuuta




Equipe : Rousillon (démolosse), Oracle (Solaroc), Nécronomicon (Spiritomb) , Vega (Goupix d'alola)*, Astley (Poussifeu), Titan (Lougaroc diurne)

* En possession de l'Oeuf Chance (+1 niveau)

Une antique aria perdu aux notes d'un ocarina forgé par la mer, une ombre drapée de gris défiait l’effroyable morsure du vent pour en charmer chacune des attaques et, couronnée d'une éthéré noblesse, venait épouser ses gifles avec une ardeur déconcertante. Là, trônant à la manière d'un spectre sur les bas sentiers qui séparait l'éclatante capitale du Mont Flocon, prenait place une fée à la rousse chevelure et son effroyable titan cornu dont l'abominable gueule, balafré de toute part, semblait défier les plus basses abominations de l'Enfer. Et pourtant l'étrange scène qui s'offrait à la caresse solaire trouva un semblant de quiétude au regard du chaos qui glaçait tout autour, tenu par un mysticisme ambiant, à mi chemin entre divin et sauvage.
Venu se recueillir aux pieds du Mont Flocon avant que l'aurore ne sacre un jour naissant, Vanya avait délaissé la couche du Maître Ranger pour épouser un périple dont chacun des muscles abhorraient l'idée même. Il fallait avouer que ses blessures à peine cicatrisées condamnaient un peu plus chaque jours cette ardeur qui la caractérisait tant, lacérant ses flancs jusqu'à l'os pour la contraindre à une immobilité qui l'effrayait au plus haut point. Alors, désespérément accroché à cet appel impérieux qui la maintenait aujourd'hui encore debout, cette dragonne au regard abyssal s'était engagé sur le chemin du Mont Flocon sans pour autant parvenir à le gravir, soumise à ce mal qui la vrillait à chaque pas osé. Alors elle avait finit par délaisser ce mont pour œuvrer à ses pieds, entrouvrant son sac pour en émerger d'étranges artefacts et branchages. Irraisonnée, irraisonnable murmuraient certains, Vanya était l'une de ces créatures mue par l'instinct et l'émotion, chaos hurlant dont la maîtrise semblait n'appartenir qu'aux dieux même si bien que ni le Conseil, ni les Etoiles de Jirachi, ni même les pires démons issue des rivages de Port Pauplie n'auraient été en capacité de l'enchaîner à cette impuissance à laquelle on la vouait.

Un bien sombre voile c'était abattu sur l'archipel rigeloise et si Lernaïque semblait se tordre sous le mal, la Maîtresse coordinatrice n'avait aucun doute qu'il ne s'agissait là que d'un prémisse au chaos qui menaçait les pas de ses aimés rivages. Recrudescence de la criminalité, braconnier venu tarir leurs belles contrées, agressivités pokemons et comportements anormaux signalés aux abords de la Forêt Blanche, du Désert, de Bourg Braise et de la Frontière... Et les effectifs qui venaient à manquer, les pertes ranger qui se faisaient trop nombreuses, le manque de cohésion au sein même du Conseil de Rigel, ces maudites rumeurs, ces fichues rumeurs qui la glaçait jusqu'à l'os ... Tout ceci n'aurait dû être que de vulgaires racontars, infondés, risibles, mais n'avait-elle pas fait face à ce drattak rappelé d'entre les morts ? N'avaient-elle pas immortalisé en quelques clichés cet état de fait, ces runes gravés à même la chaire de cet antique empereur draconique ? Ramené un morceau de cette nécrose qui avait semblé le ronger jusqu'à l'âme ? Alors ces histoires à peine chuchotés, c'est rapports que l'on prenait soin de décrédibilisé avaient trouvés un écho tout particulier au regard de l'enchanteresse. Croyaient-elle en ces ombres venu arracher aux terres de Rigel les plus sordides des démons ? Assurément. Depuis qu'elle avait entrevu le cas de Caleb Avedis, tout jeune rangeur discrédité par ses pairs. Mais bon, il fallait avouer que Vanya était d'une nature superstitieuse, cultivée dans le sel de Port Pauplie et les affres de son ésotérisme. Enfin bref, peut-être est-ce qui lui permis, au final, d'aborder le fait avec bien plus de pragmatisme que ses pairs et claquer aussi sec sur la table du conseil un " Je vais à Port Pauplie chercher du sel et des cornes de corayon. Il nous faut des Gracidées, des baies marrons et du houx. " qui lui avait valu un regard assassin d'Erle Crawford, maître ranger. Depuis... Pas grande nouvelle à dire vrai. Le conseil s'évertuait à la tenir à l'écart de toute progression autour du sujet épineux que constituait ce Drattak ramené d'entre les morts et les démons que l'on pensait apercevoir ci et là, et pour tout avouer, Vanya en était venu à croire qu'ils allaient enterrer l'affaire comme trop de dossier claqué sur cette maudite table. Il y avait tant à faire... Peut être était-ce le plus rageant dans l'histoire, ce trop plein, cette détresse omniprésente que son rôle de Maîtresse devaient pouvoir endiguer mais que son état ne parvenait à épouser.

Rompant sa mélodie au profit d'une inspiration profonde, Vanya avait finit par apposer son regard sur ces quelques amulettes péniblement taillée dans un bois choisit. Le détail n'était pas aussi soigné que celui appliqué par sa grand mère, mais pour un début cela semblait déjà bien. Non ? Doucement, tout doucement, ses grands yeux bleu vienrent se perdre sur les flammes qui dansaient impétueusement devant elle et ses pokemons. C'était tout de même pitoyable, être réduite à tailler du bois en priant pour que ses figurines et amulettes protègent leurs destinataires alors qu'elle était l'une des plus haute autorité de ces terres. Un soupire échappa alors à ses lèvres pourtant pincé avant de plonger son regard là, dans cette terre de feu que composait l'iris de son démolosse. «Pas trop froid ? » Tu parles. Si elle avait jeté sur ses épaules une fausse fourrure aussi épaisse que longue pour couvrir une tenue déjà bien chaude, elle avait sans doute été plus protectrice encore à l'égard de ses compagnons alors, forcément, lorsqu'elle aperçu cette ombre se dessiner au loin, trop pâle, elle cru voir un cadavre dont l'éternuement semblait désespérément goutter à son nez. Et elle se leva la fée aux ailes brisées, grogna un instant de douleur lorsque son flanc et ventre lui rappelèrent avec véhémence que sa froide majestée devait se reposer entre les couettes du conseil mais, impérieuse, comme toujours, elle engagea un pas pressé en direction de ce dresseur qu'elle vint couvrir de sa fourrure sans grande délicatesse. «Par Kyogre et Ho-Oh ! Il faut être inconscient pour franchir ce sentier ainsi vêtu. Venez, vous allez finir congelés toi et ton Soporifik. » Lâcha t'elle en glissant sa main autour de celle du brun pour le guider jusqu'au feu que maintenait Rousillon et un minuscule Poussifeu éternuant à tout vas, pourtant blottit dans un pull et la fourrure qui reposait au sol, tout contre des branchages, minéraux colorés, ébauche de statuette et petits pendentifs que s'évertuait à rassembler Vanya afin de se faire une place.

«Ca fait combien de temps que vous marchez comme ça ? »
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Dim 26 Aoû - 14:19

Nous sommes de retour pour vous jouer un mauvais tour !
Afin de préserver le monde de la dévastation ! Afin de rallier tous les peuples à notre nation ! Afin d'écraser l'Amour et... Wait. C'est simplement deux pokemons venu essayer de piquer la nourriture tenu au centre de votre campement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Points : 191
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 21
Data

Feuille de personnage
× Team: Baku - Soporifik ♂ lvl 11
× Bonus: Bonus combat dresseur

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Lun 27 Aoû - 9:54
Out of the trails, there is...

Il fait quelques pas en avant vers la source du bruit, faisant crisser la neige sous ses bottes. Elles laissent de grandes empreintes striées dans la poudreuse, lesquelles contrastent pas mal avec celles des petits sabots lisses du soporifik. Il avance doucement, soufflant des nuages de buée à chacune de ses expirations, et bientôt le paysage immaculé le laisser entrevoir plusieurs taches colorées au loin. Un mirage ? Il n'était pas en si mauvais état que ça, si ?? Est-ce qu'il fait assez froid ici pour qu'il aille jusqu'à halluciner ??? Il plisse les yeux pour essayer de mieux définir les formes de ces ombres lointaines, avant de siffler Baku à lui. Il put discerner une personne et plusieurs pokémons, dont certains qu'il n'arrivait pas à identifier, et un feu placé au milieu, agitant ses jolies flammes orangées auprès de tout ce petit monde. Rien qu'à regarder, il pouvait presque sentir la chaleur du camp irradier ses joues et le bout de ses doigts gelées. Le mot-clé ici étant "presque", parce que cette illusion ne dura pas très longtemps, et il ressentit très vite le besoin de s'approcher.

" ...On ba faire une pause. "

Sans attendre la réponse de son pokémon, il renifle et accélére le pas, ne laissant pas de choix autre au tapir que de le suivre. Lentement les formes se firent plus distinctes, et sa présence se fit remarquer par la personne en face, qui ne tarda pas à venir à sa rencontre. Et avant qu'il ne le réalise, un long manteau de fourrure était jeté sur ses épaules, et une jolie dame avec des cheveux aussi vifs que les flammes qui dansaient au centre du camp lui hâtait de venir se réchauffer avec elle et ses pokémons. Un démolosse, un goupix entièrement blanc, un poussifeu comme il n'en avait que dans les livres d'images, mais impossible de mettre le doigt sur ce que pouvait être les autres. Il se para tout de même d'un sourire idiot à la vue de toutes ces jolies créatures, et lorsque la chaleur du feu vint lui lécher le bout des mains. Qu'est-ce que ça pouvait faire du bien...

" Je sais plus exactement. Mais on bient de... " Il sortit sa carte brièvement de sa poche pour vérifier, s'appliquant à lire le nom de la dernière ville qu'il avait visitée. " Aaa... Ageuïl. "

Baku approcha prudemment du groupe, avant de venir se coller à la jambe de son dresseur. Il se sentait oppressé au milieu de tant de pokémons plus forts que lui. ...Ce qui ne l’empêcha pas de laisser ses mains trainer près des petites statuettes posées par terre. " Merci de nous laisser faire une bause ici ! Je commençais à saturer. " Trop de neige, trop de froid, et il en avait marre d'être malade. Bon, la chaleur ne va pas le guérir miraculeusement mais ça fait plaisir quand-même.

" Dites, ils sont cool vos pokémons. Vous êtes dresseur vous aussi ? " Il laisse son regard se balader sur chacun d'eux l'un après l'autre à nouveau. " ...Tiens, je n'avais pas vu le farfuret tout à l'heure. Il est mignon aussi. "

Le pokémon en question se fige sur ses mots, ses griffes à quelques centimètres seulement de ce qui semblait être un sac de provisions. Baissant les oreilles, il s’appéta à s'en saisir avant qu'un piafabec sortit de nulle part ne le devance en piaillant bruyamment, volant à ras le sol avec le sac beaucoup trop lourd pour lui. Yuuta se blesse dans sa confusion reste désorienté un instant, avant d'ordonner à son soporifik d'agir. Il a peut-être des doutes pour le farfuret, mais l'oiseau est beaucoup moins subtil dans ses intentions.

Baku grogne avant d'utiliser Choc Mental, ce qui fait tomber le piafabec et finit par le rendre encore plus excité la petite bête. Néanmoins, le nombre de pokémons autour de lui le fait vite déchanter, et il prend la fuite, laissant en plan son camarade farfuret.

---

Baku monte au lvl 11 !
GOTHEIM sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Mar 28 Aoû - 17:42
... some stranges fairies
✖️

Yuuta




Equipe : Rousillon (démolosse), Oracle (Solaroc), Nécronomicon (Spiritomb) , Vega (Goupix d'alola)*, Astley (Poussifeu), Titan (Lougaroc diurne)

* En possession de l'Oeuf Chance (+1 niveau)

Si le sac retombe lourdement et se voit réceptionner par la télékinésie d'Oracle, le Solaroc tenu tout près des flammes, c'est Rousillon qui s'engage d'un impérieux mouvement à la suite de l'oiseau pour menacer ses ailes de ses larges crocs et ce, dans un grondement à en faire pâlir Giratina et son enfer. Alors, terrible, la Bête s'élance, arque ses muscles et expose à l'Aurore ces abominable balafres pour finalement se voir couronner de son fébrile baisé. Là, plongé dans cet enfer blanc, le démolosse se fait roi. Tyran.  Et les premières braises semblent crépiter dans son avide gueule, alors résonne ce «Calme. » lâché par la fée au regard d'abysse, éconduisant d'un simple mot ses plus sombres ardeur et ce, sans un regard porté à ses muscles saillants. Drapé d'une bien étrange douceur, la demande se fait loi et le massif démolosse retourne à son poste, menaçant la cible que prend les intenses iris de sa dresseuse. Le Farfuret n'a pas esquissé le moindre mouvement depuis qu'il s'est vu repéré par les dresseurs, et c'est figé là qu'il semble défier le regard de Vanya, sans un mot. Et il ose finalement ce mouvement de retrait qui arrache doucement aux lèvres de la coordinatrice les prémices d'un sourire. Auréolé de cette éthéré noblesse qui est la sienne, Vanya se redresse lentement, repoussant d'un geste dictame le museau de Titan venu la soutenir pour au final perdre son regard sur le goupix blanc qui trône derrière son mollet. La belle n'a rien d'une guerrière, abhorre toute forme de conflit et sa dresseuse le sait aussi bien qu'elle connait l'urgence de la situation qui tient doucement Rigel alors saisit-elle l'occasion pour engager le chemin d'un entraînement. «Vega, tu nous présente ton Voile Aurore s'il te plaît ? » Le Goupix hésite, observe attentivement ce sourire qui lui est offert avant de finalement tourner son museau en direction du Poussifeu niché au chaud avant de finalement s'engager en direction du Farfuret. Son pas, tenu entre éther et grâce, n'arbore aucune forme d'animosité et évolue tout doucement dans une poésie dont les artistes les plus habiles peineraient à retranscrire sans perdre son enchantement. Et elle approche cette divine fée, chasse du bout de son pas blanc les ombres dansante que renvoie les flammes, embrassant avec délice le baisé d'une aurore qui se fait dès lors plus vive.

Ci et là se dessinent sur cette toile blanche des notes plus douces, des touches pastels qui viennent tendrement éclore en rose et or sous une grêle naissante et, si le Farfuret se recule un peu, le goupix lui épouse son contact d'un doux mouvement. Son museau le frôle, son regard le transperce jusqu'à l'âme et c'est un doux jappement que Vega l'invite à approcher du camp sous l'oeil mauvais d'un Rousillon contrarié. Partager la bouffe ? Jamais. Et pourtant Vanya arrache au butin qui trône à ses pattes une sacoche de pokebloc qu'elle présente tour à tour à chacun, sans omettre le petit Soporifik qui accompagne le brun, avant de finalement échouer entre les pattes du Farfuret qui ne comprend désormais plus la situation.  «Va. » Murmure la rousse tout en portant ses doigts gantés sur la gueule de son démon  aux grands crocs, glissant entre ses cornes avant de suivre la balafre qui meurtrissait son abominable gueule comme pour lui intimer un calme dont il abhorrait les contour. Et si le farfuret fuit, si Rousillon gronde sinistrement, la maîtresse coordinatrice se redresse et rappelle trois de ses pokemons. Son poussifeu tout d'abord, qui semble ne trouver en cette balade que l'horreur du froid et un éternuement répété, Titan par la suite, son farouche lougaroc venu lourdement choir contre Rousillon, et pour finir son Spiritomb dont la pokeball scellé par quelques étranges runes se voit parer d'un baisé délicat. La rousse lui murmure quelques propos aux accents étranger, évoluant en un langage ne semblant appartenir ni à Rigel, ni à Kalos pour épouser un ton des plus solennel avant de finalement accrocher la sphère rouge et nacre à sa ceinture.  «Je ne suis pas dresseuse» lâche t-elle alors, retrouvant place auprès de ses amulettes et figurines dont elle reprend le confectionnent du bout de sa dague immaculé. «Je suis coordinatrice, Maîtresse coordinatrice en vérité, et je m'appelle Vanya. Je suis ravie de te rencontrer, jeune dresseur » Si la présentation n'est pas retourné implicitement, c'est d'un regard aussi vif que saisissant que Vanya invite le dresseur à lui confier son identité avant de doucement retourner à son ouvrage. Sans plus de propos. Doucement elle taille dans cette branche de prunellier un aspect lupin, des traits nobles mais emprunt au sauvage, une allure aussi digne qu’ancestrale qui se voit rapidement refléter l'allure d'un Grahyéna sagement assis. Le port de tête est haut, altier, mais le corps demeure trop fin, presque famélique. «La dernière fois que je suis allé à Agueïl, c'était pour saluer son champion et le provoquer en duel. Hélas, la stratégie m'a faite défaut et si mes pokemons ont su prendre l'ascendant à bien des reprises... Je n'ai pas su suivre le rythme. Il faut avouer qu'en matière de combat, je possède la sale manie de privilégier la force brute aux stratégies de base. Mais bon, c'est en travail. N'est-ce pas ma peluche ? » Le démolosse affalé tout contre elle pointe une oreille en sa direction et jappe un premier coup, comme pour saluer l'effort de son indiscipliné dresseuse, cependant c'est animé d'un geste brusque qu'il redresse son imposante carcasse et affronte la gifle d'un vent devenu soudainement plus sévère. Le Solaroc tenu derrière eux, lui, se rapproche et sonde l'immensité blanche comme pour prévenir une attaque que craint à son tour Vega, la charmante Goupix venu se cacher derrière Baku dans un glapissement à peine perceptible. Ses oreilles se plaquent alors doucement en arrière, ses muscles se crispent autour d'une nervosité palpable qu'affronte Vanya dans un doux murmure. Tout ira pour le mieux, après tout, n'étaient-ils pas venu pour ça ? Alors elle se redresse cette fée rousse, ajuste sa longue cape anthracite, replace la fourrure de grahyéna qui complète son manteau avant d'oser un premier pas hors de ce camp gardé par un foyer ardant.

«On va avoir la chance de saluer le dominant de la zone. Évitons tout mouvement brusque.»

Si Vanya semble confiante, son regard s'accroche désespérément à la menace que guette son démolosse. Le massif pokemon qui gouverne la zone est reconnu pour son tempérament placide, c'est un fait, cependant et au vu des derniers événements conté par les rangers, des changements de dominants un peu partout à Lernaïque, la rousse se veut prudente. Alors elle guette cette muse rigeloise, observe et songe.

Vega monte au level 8
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Mar 28 Aoû - 17:58

Surgissant de la Forêt des Pins d'Argent, un éclat anthracite attire votre regard. Le pas est lourd, la gueule large et couronné de crocs aussi blanc qu'acérés, et si le flanc traîne, sanctionné par une attaque mal guérit, l'approche demeure effroyable. Les muscles roulent sous son long pelage jais et cendre, arborant sans un mot tout ce passé guerrier qui semble avoir été le sien. Cette ombre au regard nacarat est celle qui hante bien des contes et légendes d'Agueïl, ce gardien intouchable des étendues Sylvestre que vous bordez et pourtant, s'il approche auréolé de cette prestance qui est la sienne, c'est bien péniblement qu'il s'écroule devant vous. Épuisé. S'en suit le cortège quelque peu nerveux de quatre medhyénas et d'un Grahyéna au poil d'or venu le couvrir de glapissement inquiets. Et elle jappe cette meute, hurlent longuement, cherche à soutenir leur leader mais celui-ci demeure faible, couché à quelques mètres de vous.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Points : 191
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 21
Data

Feuille de personnage
× Team: Baku - Soporifik ♂ lvl 11
× Bonus: Bonus combat dresseur

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Jeu 30 Aoû - 15:42
Out of the trails, there is...

Les yeux du dresseur se mirent à luire d'admiration. Le démolosse dégageait une aura qu'il ne pouvait que difficilement décrire, mais il ne parvint pas à détacher son regard de l'animal. Puissant, terrifiant, et pourtant majestueux et docile à la fois. L'idée qu'il pourrait un jour posséder une bête pareil lui fit presque tourner la tête. Cela lui rappelait également ce que lui inspiraient les pokémons de sa mère, pour le peu de fois qu'il a pu les voir. Le papilusion de papa avait été comme ça un jour lui aussi. Mais passer autant d'années en tant que pokémon de compagnie plutôt que de parcourir routes et chemins pour goûter à l'adrénaline du combat l'avait beaucoup adouci d'une certaine manière.

Il secoua la tête pour se sortir de ses pensées, se concentrant à nouveau sur ce qu'il se passait devant lui. La scène dépeinte par les gestes graciles du goupix, la pluie de couleurs qui les enveloppent doucement, puis le don de la demoiselle aux cheveux roux, envoyèrent une autre vague de chaleur jusqu'à sa poitrine, émeut par la beauté et la bienveillance provenant de ces simples petites actions cette fois.
" Maitresse coordinatrice ? " répète-il en s'asseyant à nouveau, la tête encore un peu dans les nuages. " Attends, LA maitresse coordinatrice du conseil 4 local ?! " Il est beaucoup plus réveillé d'un coup. " Woah, je- c'est- Je suis content de vous rencontrer ! Si on m'avait dit que je croiserais quelqu'un comme vous ici, je- "

Il prend une longue inspiration pour se calmer, le sourire jusqu'aux joues, sautillant un peu sur ses pieds. Ah, il devrait se faire un peu tranquille, ce n'est pas une manière de se comporter devant un membre de l'élite de Rigel. Mais c'est difficile de contenir son excitation dans une situation pareil. Il en oublierait presque qu'il est malade et qu'il était encore en train de s'en plaindre il y a peu. " Mon nom est Yuuta. " Il fait ensuite un bref geste vers son soporifik, lequel lève les yeux vers eux le temps des présentations. " Et voici Baku, mon tout premier pokémon. On ne fait que commencer, mais... " Il hausse les épaules, ses yeux rêveurs trahissant ses aspirations à parvenir probablement aussi loin que la coordinatrice était actuellement.

Il repose ensuite sa tête contre ses paumes l'écoutant religieusement parler. Il pourrait apprendre beaucoup d'elle, bien qu'ils ne suivent pas tout à fait la même vocation. Les dresseurs n'étaient pas si différents des coordinateurs si on prenait le temps d'y réfléchir. Que ce soit pour vaincre ou pour impressionner, il y avait une certaine stratégie à travailler des deux côtés. Du moins c'est comme ça qu'il aimait l'imaginer.

La détérioration du temps le prends par surprise, et la morsure du vent glacé lui arrache un frisson. Baku lâche une sorte de glapissement avant de se serrer auprès de la petite Goupix, peu rassuré lui aussi. " Le dominant ? " Le jeune homme se relève, confus, ses sens ne lui permettant pas de déceler ce qui semble tant troubler les créatures autour de lui. Il poursuit la jolie coordinatrice, porté par sa curiosité, et bientôt, les silhouettes sombres de la meute croisent ses rétines, lui faisant lâcher un petit sifflement étonné. C'était les mêmes traits canins que la demoiselle avait taillés avec soin sur sa statuette de bois. Mais parmi ceux faits de chair et d'os, le plus grand, le plus en avant s'écroule dans la neige, entrainant son cortège en une cacophonie d'hurlements inquiets.

" ...Est-ce qu'ils nous demandent de l'aide ? " Sans attendre la réponse de son interlocutrice, il s'avance un peu plus, tend une main vers l'animal blessé, avant d'être rapidement dissuadé de le faire en évitant de justesse la gueule d'un medhyèna voulant se refermer sur ses doigts. Le petit pokémon aboie et gronde, les oreilles plaquées contre son crâne, suivit par deux de ses congénères tandis que les autres semblent plus occupés à surveiller d'un œil Vanya et leurs pokémons. " Tout doux... " Il essaie tant bien que mal de calmer le chiot, mais celui-ci ne semble pas tout à fait enclin à lui accorder sa confiance.

Il lance un regard impuissant à la coordinatrice puis son pokémon. Même si il avait quelques objets de soins dans son sac, difficile de faire quoi que ce soit dans ces conditions. " Baku, hyp- " Le soporifik réplique immédiatement d'un petit cri contrarié. C'était du suicide de tenter n'importe quoi face à une meute, même si il ne voulait qu'aider le Grayhyèna blessé. Il était bien et en sécurité là auprès du feu avec Vega. Il n'avait pas de raison de bouger.
GOTHEIM sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 563
Points : 705
Date d'inscription : 06/03/2017
Data

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Mer 5 Sep - 16:52
... some stranges fairies
✖️

Yuuta




Equipe : Rousillon (démolosse), Oracle (Solaroc), Nécronomicon (Spiritomb) , Vega (Goupix d'alola)*, Astley (Poussifeu), Titan (Lougaroc diurne)

* En possession de l'Oeuf Chance (+1 niveau)

Si les grondements se font plus sourd à l'approche de Rousillon, si celui-ci réplique d'un air si sombre qu'il en ferait pâlir les plus bas enfers, Vanya se meut parmi le chaos engendré pour finalement porter un genoux à terre et affronter de ses bleus iris l'état du massif Grayhèna tenu à un mètre. Son sourire tranquille se meurt au contact des plaies et c'est d'une dictame adresse qu'elle tente le contact. Contact que défit du bout des crocs l'un des chiots avant de se raviser timidement lorsque Titan, le hardie lougaroc diurne, approche à son tour comme pour assurer les arrières d'une dresseuse inconsciente. Et voilà qu'elle ose une nouvelle approche ce roux goupix, esquisse dans un murmure étranger aux rivages de Rigel un geste qui échoue à quelques centimètres de la gueule de l'alpha qui, abattu sur la neige, tente désespérément de se redresser. Son flanc est lacéré, ses pattes semblent avoir subit les affres d'attaques répétés et, si son corps trahit un épuisement intense, il demeure surtout le terreau d'un effroi tangible. Une poudre noirâtre macule ci et là les plaies du chien sauvage, se mêlant aux traînées vermeilles qui souille doucement l’anthracite de son poil pour au final épouser une scène que l'imaginaire dépeint sans grand mal. C'est une arme à feu qui a sanctionné la course du gris animal. Une arme silencieuse qui rappelle sans grand mal celles des braconniers alors, un froncement aux sourcils, la fée approche un peu plus, toujours plus, trop près car la morsure de l'un des chiots sanctionne brusquement son manque de prudence dans un grondement farouche. La meute est attaché à son alpha et le défendra jusqu'au bout, cela ne fait nul doute. Alors Vanya accuse le coup dans un glapissement qui se veut à peine audible, darde un regard sévère sur ses deux chiens venu répondre à l'outrage à grand coup de crocs et les condamnes sans un mot au recul. Stresser plus encore la meute serait dangereux et elle le sait alors, si le chiot ne relâche pas son bras trop hardi, quelque peu hébété par le manque de réaction de sa part, Vanya tente le dialogue. «Doux, tout va bien se passer. Yuuta, fouille dans mon sac s'il te plaît. Il y a des hyper potion et des bandages. » Bon, de base c'était pour prévenir la chute de Rousillon ou la sienne mais l'urgence de la situation de fait aucun doute alors, doucement, son regard retrouve le chemin de ce sang qui macule la poudreuse, épouse avec douleur les plaies qui couche de nouveau à terre l'alpha avant de finalement glisser sa main libre sur le crâne du chiot arraché à son bras, comme pour l'inviter à desserrer. «Si tu ne me relâche pas, il sera difficile pour moi de vous aider. » Mais le chiot résiste, grogne de plus belle, menace d'une iris désespéré la gueule balafré qui borde l'épaule de Vanya avant que cette dernière ne vienne incliner son visage en direction d'un Rousillon trop têtue. Le colosse demeure ferme, là, tenu aux côtés de sa dresseuse, prêt à contre attaquer et défier les dieux en cas d'assaut. Alors elle lui parle à voix basse, reprend ces accents étrangers, ces propos inconnus comme pour bercer de doux secrets ce démon belliqueux et le coucher un peu plus loin, près de Vega et Baku. Bien. Méthodiquement, les iris d'outre-mer se porte sur la suite de l'équipe, chasse un Titan trop nerveux aux côtés de Rousillon d'un battement de cil et invite sans un mot Oracle, le Solaroc en retrait à approcher. C'est le plus tranquille de tous, s'il y a bien un pokemon capable d'insuffler un peu de confiance à cette meute nerveuse, c'est bien lui. Ainsi, il se fraye un chemin entre sa dresseuse et les canidés, offrant ainsi aux deux humains un accès au Grahyéna sifflant sur la neige. Son ventre se soulève faiblement, se voit parfois secoué d'une inspiration lourde et profonde qui se veut plus vivante mais Vanya n'est pas dupe. Du moins, elle commence seulement à comprendre ce qu'il se passe. Ce n'est pas les balles qui ont affaiblit le vieux meneur. Elles ne touchent aucun organes vitales et semble de toute manière plus centré sur le flanc, sur une tentative de ralentir sa course et non pas sur une véritable envie de tuer. Du poison ? Un narcotique ? Vanya embrasse péniblement du bout des doigts l'épiderme frissonnant de cette allégorie du sauvage pour inspecter la plaie et finalement remarquer cette minuscule aiguille niché parmi son épais pelage. Comment n'a t-elle pas pu le remarque plus tôt ? D'un mouvement habile, la demoiselle s'en saisit et arrache à cette beauté lupine un grondement douloureux qui éveille de nouveau la méfiance de sa meute. Alors Vanya se fait dictame, se perd en murmure et caresse tout en inspectant de nouveau ce corps malmené. «C'est un somnifère Yuuta... On le prend en chasse. » Si le ton demeure calme, décidé à n'éveiller en aucune manière la panique de ses congénères par un quelconque tremblement vocal, son regard se charge d'une gravité des plus sincère. «Je doute qu'il s'agisse des chercheurs d'Epiocée, et si c'est bien ce que je pense, il faut que nous bougions. Je doute qu'un braconnier parte sans son butin. Oracle, essaye de … De... De leur faire comprendre qu'il nous faut les mettre à...» L'abri ? Parce que tu crois vraiment qu'ils vont docilement attendre qu'on leur arraches leur chef ou les décimes tout entier ? Alors la rousse se redresse difficilement, marque un arrêt dans un grondement douloureux avant de finalement porter sa main à son ventre. Elle n'est pas en état pour jouer les rangers, pas cette fois. «J'appelle les rangers. On doit essayer de revenir au plus près de Bourg Cadran.» Sa main se referme brusquement sur son pokematos tandis qu'elle range rapidement de l'autre son sac, semblant un instant hésiter devant un pendentif soutenu d'une banale corde noire, mais voilà que la ranger Lester sœur décroche, prend son appel à l'aide avec attention, promettant des renforts au plus tôt. Il faut bouger. Vanya le sait mieux que personne. «Ramenez moi Finn, il est au centre Pokemon du QG. » Conclue alors la coordinatrice en jetant son gros sac sur son dos avant de finalement darder sur le groupe tenu devant elle un regard attentif. Ok. Maintenant il faut s'organiser. Oracle s'évertue à exposer la situation aux pokemons présent avant de finalement soulever via Psyko le blessé en l'air afin de gagner en vitesse et si le grahyéna doré semble un instant s'interposer, c'est d'un commun regard avec la rousse qu'elle finit par suivre la marche d'un pas décidé.

Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1461
Points : 3463
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Ven 7 Sep - 22:54
Sauvetage
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★



Les rangers sont en marche
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 49
Points : 191
Date d'inscription : 06/08/2018
Age : 21
Data

Feuille de personnage
× Team: Baku - Soporifik ♂ lvl 11
× Bonus: Bonus combat dresseur

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ] Lun 10 Sep - 13:06
Out of the trails, there is...

Quelques dents viennent gratter à ses lèvres, tandis que ses sourcils se plient au-dessus de ses yeux en une mine attristée. Cette pauvre bête avait été victime d'une attaque humaine. La poudre cendrée qui se mêlait au rouge qui s'égoutte de ses plaies ne laisse que trop peu d'autre suspect potentiel autre qu'une arme à feu. Pour une fois, il sentit sa voix se nouer au fond de sa gorge, le tenant de force en un silence grave. Il pouvait à peine comprendre comment quelqu'un aurait pu s'engager dans un acte aussi bas. Il y avait une différence claire et distincte entre combattre des bêtes sauvages avec ses propres pokémons, et directement tirer sur l'un d'eux.

" Hai. " En entendant son nom il acquiesce d'un mouvement de tête et d'un mot à demi-murmuré sous son souffle, avant de récupérer ce que la demoiselle lui a demandé. Potions et bandages... Il cale le tout entre ses bras et retourne vers la rousse, maintenant accompagné du pokémon aux allures d'astre. Il s'accroupit à coté d'elle et pose le matériel entre eux deux, observant la meute qui semble apaisée par la présence du Solaroc. Il se laisse lui-même mesmériser par le pokémon météorite, embrassant rapidement un tempérament plus tranquille. Peu importe ce qui est arrivé, ils ont eu la chance de trouver la meute avant qu'un drame ne se produise n'est ce pas ?

" Prendre en chasse des braconniers ? " L'excitation commençait doucement à lui revenir. Mais il n'était pas sûr de pouvoir tout à fait s'en sortir en considérant l'état terrorisé de Baku. Et si ces derniers avaient des armes, même sa naïveté n'était pas suffisante pour supprimer le risque potentiel que le tapir ou lui-même soient blessés. Il avait également confiance quant aux capacités de la maitresse coordinatrice et de son équipe, mais même là, le problème restait le même. Et ça, c'était sans compter le fait que la belle semblait apparemment pas en état de se battre. Appeler des rangers pour les aider ne sera pas de trop. Il se relève d'un bond et file récupérer ses affaires à son tour, caressant la tête de Baku au passage, lequel finit par réclamer de se faire porter. Il s’exécute sans broncher, serrant le pokemon contre lui pour le rassurer.

Il se pare d'un nouveau sourire en remarquant que l'alpha est maintenant maintenu en l'air par les pouvoirs du solaroc et que le petit groupe de grayena semble s'être résigné à les laisser faire. Les plus petits lèvent la truffe en l'air vers leur ainé, reniflant avec intérêt. Leurs grands yeux rouges passent de ce dernier au solaroc et vice-versa à plusieurs reprises, encore un peu anxieux, mais nettement plus apaisés. Le professionnalisme de Vanya lui rassurait Yuuta de son côté, et l'air plus clément des côtés de Bourg Cadran le conforta davantage dans ce sentiment.

GOTHEIM sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Data

Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]

MessageSujet: Re: Out of the trails, there is... [ ft. Vanya ]
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ L'Île Lernaïaque :: × Forêt des Pins d'Argent :: × Sentier 4-