AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Invité
Data

Praise the Edgy Lord !

MessageSujet: Praise the Edgy Lord ! Mer 1 Mar - 14:25


Duncan Karlaan
Des mesures Draconiennes ~

Pseudo × Duncan !
Âge × 17 ans.
Pays × France. ~
Avatar × Random avatar trouvé sur Deviantart -je crois-. .3.
Petit mot × This. Is. DRAMA !
Code du règlement ×
YOU



Nom × Karlaan.
Prénoms × Duncan. (Jugez pas, eh)
Âge × 17 ans. (Stop. Je sais que vous jugez. è.è)
Originaire de × Unys.
Groupe × Dresseur.
Bonus × Bonus de combat contre Dresseurs.
Starter × Coupenotte - Ascalon.
THEM
How's my mind ?
Ne vous fiez pas à cette sombre allure; sa mine sourit ! Et plus qu'elle ne le devrait, d'ailleurs. Duncan, jeune Dresseur à la fougue voilée -mais bel et bien présente-, est béni d'une bonté incroyable et de la volonté d'acier qui caractérisait son père. Il faut savoir se motiver pour que la vie ne puisse trop nous freiner, et la détermination du garçon est sans aucun doute un véritable trésor de conviction, indispensable à cette optique. Mais qui peut le stopper, lui qui vient de loin ? Il s'agit assurément d'un étrange spécimen, à la mentalité relativement paradoxale. Son perçant regard inspire compassion et plénitude, là où ses manières ne correspondent absolument pas à un simple enfant de la campagne.

On a appris à celui-là le respect d'autrui, et on lui a insufflé le plus tendre fond qui puisse animer le cœur d'un jeune adolescent en quête d'érudition et de force. Là où les autres remplissent joyeusement leur rôle en poursuivant les us et coutumes des précédentes générations, notre fin monster hunter y voit l'occasion d'exprimer une euphorie retenue depuis trop longtemps. Sa tête, bondée de fabulations excentriques du fait d'un goût prononcé pour les mythes et légendes antiques, a conservé jusqu'à ce jour une étincelle d'espièglerie qui ne fait pourtant pas vraiment défaut à son caractère. Sage et instigué d'une courtoisie; doublée d'une galanterie -presque- infaillible; rien ne l'empêche pourtant d'adorer l'idée qu'un beau jour, il devienne à son tour l'élu d'un conte où créatures symboliques viendraient à sa rencontre pour vivre une aventure rocambolesque...

... Ah, il n'y a rien qui ne le ferait plus frissonner qu'une telle découverte ! Car oui ! Duncan est un passionné; un véritable fanatique des fables ! Et cette admiration secrète pour l'inédit, l'incompris... Pour l'infini domaine de l'originalité et de l'intrigue, c'est ce qui lui a valu son amour inlassable pour le précieux Type Dragon... Illustre allégorie de la dominance et de la toute-puissance; objets d'histoires invraisemblables et époustouflantes; ces magnifiques créatures dont la n'a d'égal que leur majestuosité... Voici le centre de tous ses intérêts. En prime avec son besoin d'aventure, de quitter le nid familial et de fouler d'un pas ferme le sol d'un avenir prometteur; Karlaan aspire à accomplir son plus grand rêve... Devenir le meilleur Dracologue que le monde n'aie jamais porté.

La tête sur les épaules -parce qu'ailleurs, ce serait bizarre-, son ambition démesurée reste encore à l'état de chimère fantaisiste et glorieuse; mais si l'on ne peut ébrécher son désir de surpasser ses limites, c'est bien parce qu'elles sont déjà jugées et mesurées méticuleusement par les incessantes analyses du jeune homme ! La sérénité de sa réflexion lui permet de juger le pour ou le contre de ses plus grands dilemmes, malgré un pragmatisme éclatant au dernier moment...

Karlaan est ainsi; aimable, brave et puissant d'une témérité qui ne saurait que trop bien lui causer du tort... S'il reste un de ces êtres calmes aux airs passifs, son esprit persiste à rester insouciant et contraste avec le sérieux et la maturité dont il peut  faire habituellement preuve. Un défi obstrue sa voie, insurmontable et sans pareil ? C'est l'occasion parfaite de colmater ses failles, fonçons droit dedans ! Et malgré la douleur et les humiliations, c'est avec un sourire heureux et comblé qu'il pansera ses plaies après celles de ses compagnons. Une modestie ambiguë ou un sens du sacrifice en pleine évolution; voire même un courage indescriptible; il subira sans vergogne les conséquences de ses actes et fera passer les autres en priorité afin d'encaisser seul ses échecs.

Ce sont dans de pareils instants que Duncan exprime son optimisme empathique. Le monde avant lui. C'est le genre de professeur qu'on peut juger idiot parce qu'il apprend à marcher aux enfants malgré ses jambes paralysées, mais qui pourtant doit être le mieux placé, au vu de son expérience... Les jugements l'atteignent évidemment, lui et son cœur encore sensible et vivant d'émotions fortes, mais il bravera toutes les afflictions pour le bonheur de ses congénères. Sa famille, ses amis... Et ses prochains compagnons. Tout comme il s'occupe merveilleusement bien d'Ascalon, son Coupenotte et partenaire le plus fidèle.

Il s'agissait de son premier lien avec le monde des Dresseurs, et Duncan a su tisser une amitié qui perdurera malgré l'âge. Fier de son disciple et passionné par ce dernier, le Dracologue aime sincèrement son Pokémon; dont l'enthousiasme permet à son affection de vibrer en harmonie avec celle de son maître. Après avoir passé une longue enfance côtes-à-côtes, les deux garçons se lancent dans leur premier, et le plus excitant de tous les périples... Un long voyage débute pour eux, où ils souhaitent rencontres improbables, rencontres de nouveaux frères et sœurs...

... Et de se prouver l'un à l'autre qu'ils ont raison d'unir leur embrasement.

Physique
Si la beauté est effectivement relative, on ne peut nier à Duncan d'avoir son propre petit style. Qu'il s'agisse de ses goûts vestimentaires, de son allure ou de ses manières; le jeune garçon se démarque non seulement par sa plénitude, mais aussi par l'image presque asociale qu'il arbore. Et si l'on pouvait cependant exprimer peine et pitié pour un enfant visiblement isolé, on ne peut lui ôter ce voile de mystère drapant les fins attraits de son petit minois. Et d'ailleurs, personne n'est non plus en mesure de lui reprocher le moindre manque de courtoisie au moment de se présenter à son prochain : généreusement maniéré, son hygiène -si elle n'est pas irréprochable- est on ne peut plus honorable ! Comme quoi tout le monde n'a pas à être jugé trop dépendant, pour changer d'une diseuse de bonnes aventures couverte de boue !

Et parce que vous êtes là pour une description; parce que les détails font tout et valent mieux qu'un roman philosophique sur la mode d'un seul homme; le voici, son portrait... Duncan est donc un garçon abordant sa fin de croissance, florissant et instigué de l'inépuisable énergie de la jeunesse du haut de ses dix-sept ans, et qui se fond habilement dans la masse avec son mètre soixante-quinze. Si d'ailleurs un mot devrait tailler sa sculpture, ce serait svelte. Le jeune homme prône la souplesse de la minceur au quotidien, faisant intarissablement preuve de flegmatisme lorsqu'il s'agit d'exécuter les conseils impérieux que la société se tue à lui donner quant à ses formes. Pourtant, son odyssée à travers torrents et marais lui a apporté une fine musculature toute somme adorable, bien qu'elle ne fera jamais la différence, de toute évidence.

En rabattant son attention sur les atours de son noble visage, encadré par une coiffure d'ébène aux mèches batailleuses, rien ne vous permettra de passer outre ses perçants iris aux couleurs de l'assurance. À travers les teintes marronnées de son regard noisette, parcimonieuses et voltigeant à l'instar de véritables aurores boréales, vous décèlerez cette étincelle de conviction et de bienveillance à l'origine de la confiance qu'il vous inspirerait tant. Et si vous y étiez insensible ? Alors peut-être que vous apprécierez la sincérité de ses maigres lèvres, malgré leur rose terni. Oui, elles manquent de pulpe. Et peut-être de goût, à qui daignerait s'y oser... Mais elles restent inéluctablement le premier instrument de son honnêteté et de son affectueuse nature. Ses pensées le forgent ainsi, son corps s'harmonise et parle pour elles...

Un léger nez aux coutures délicates ponctue son minois, et s'ajoute naturellement à l'impression d'innocence émanant finalement de sa bouille. Et ce faciès aimant et chaleureux, dont le contraste échappe aux esprits ignorants, ne cesse jamais d'arpenter les rues et les sentiers avec l'infatiguable sensation de paix qu'il exulte sans arrêt. Drapez-le de son manteau de laine bruni, et d'un jean du même effet; voici un Dracologue embué de mystères ! ... Qui ne sont pas forcéments réels. Mais c'est toujours un bon sentiment à inspirer à qui sait prêter son intrigue facilement !

Et pour la conclusion, ajoutons la bandoulière de cuir soutenant un sac de bonne couture à sa hanche, orné d'un brin de soie immaculée pour délimiter les abords de son bien. Et la main experte d'une mère attentionnée -qui ne doit pas oublier d'être inquiète, tout de même- y a brodé un dragon en vague, en hommage aux goûts les plus chers de son fils. Pour cette marque d'affection, soyez certains que le premier à oser le tâcher risquera gros...

... Du genre, un poke accompagné d'un regard sévère.

code by Elle
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Data

Praise the Edgy Lord !

MessageSujet: Re: Praise the Edgy Lord ! Sam 4 Mar - 12:25


My story
« Here I come ! »


Le Pont du Hameau... Berceau de plénitude attendri par la douce chaleur de l'astre diurne, pourtant si peu apprécié pour son caractère aussi délicat... Ce sont des endroits aussi paisibles que celui-ci qui abritent bienveillance et quelques légendes pour occuper l'esprit relaxé de sa poignée d'habitants. Un village paisible et charmant, qui sait se contenter d'un rien pour vivre de joie et de sympathie. La bourgade parfaite pour accueillir une famille du même effet, il y a de cela dix-sept ans... Les Karlaan quêtaient le havre de quiétude le plus prompt à l'éducation de leur jeune enfant, pour lequel ils vouaient peut-être plus d'affection qu'ils ne le devraient. Mais on ne contredit jamais un couple aimant, n'est-ce pas ?

Kyle et Myrisia étaient comblés. Le premier, Dresseur de génie et Dracologue expert, avait trouvé sa belle au cours d'un voyage de longue haleine à travers Unys; leur région natale et celle où ils comptent écouler des jours heureux. Duncan, leur fils, avait reçu tout l'amour qu'il lui fallait pour une excellente croissance. Et le temps passant, il apprit de ses parents politesse, serviabilité et tout ce qui devait passer par l'éducation familiale; malgré quelques difficultés à rencontrer les tourtereaux ensemble... Le père, en effet, conservait honteusement la flamme de l'aventure au plus profond de son cœur. Et si le bien-être de sa petite lignée primait sur absolument tout, il ne pouvait jamais se retenir trop longtemps avant de fuguer dans l'optique de se perdre dans les méandres d'une folle histoire. Myrisia et son enfant vivaient facilement avec ça, et finissèrent même pas comprendre que Kyle était sûrement plus espiègle que l'était le petit.

Ils en riaient et passaient leur temps côte-à-côte; Duncan aidant autant qu'il le pouvait sa mère aux tâches quotidiennes; mais il fallait avouer que voir son symbole paternel revenir d'une semaine de silence était réellement soulageant. Et, il n'était pas en mesure de l'avouer -sinon qui sait comment réagirait Myrisia-, mais le fils s'impatientait à chaque voyage de son modèle adulte. Il savait pertinemment qu'à chaque fois qu'il partait, il reviendrait, bardé d'histoires loufoques et de mythes fantastiques pour lesquels il s'est avéré très friand. Et lorsque le soir venu, au moment de s'endormir, ses rêves étaient bercés par l'enthousiaste narration de Kyle, il se réveillait le lendemain en priant simplement pour que le prochain voyage de ce dernier ne rapporte que davantage de contes fabuleux à apprendre.

Lorsque vint son onzième anniversaire, Duncan tenait son mal en patience. Si ce que lui racontait son père lui plaisait infiniment, il n'avait plus qu'un seul véritable désir à exprimer... Lui aussi voulait partir à la découverte de sa région. De son monde. Et, en finalité, du monde lui-même. Ses espoirs scintillaient de mille feux et prenaient la forme que les Dragons de ses fameuses histoires empruntaient. Grandioses, prodigieux... Désormais, rien ne le faisait rêver plus que d'apprendre à les approcher. De son père il hérita sa future vocation, et de son père il compte bien gagner le respect le plus total. Duncan n'avait jamais eu l'occasion de quitter son hameau, mais lorsque l'opportunité se présentait enfin à lui... Kyle accepta. Mais, encore douteux des capacités de son enfant à dresser son premier compagnon, le paternel usait de belles paroles et d'artifices divers et variés pour retarder l'inévitable départ du foyer.

Il pensait aussi à Myrisia, qui se retrouverait finalement plutôt seule chez eux. Et Arceus sait comme le grand Dracologue ne lui souhaite absolument pas ce triste avenir. Celle-ci, en revanche, cachait bien son jeu... Et notamment le fait qu'elle intercepta la conversation des hommes de la maison. Elle fit le vœu de garder secret sa propre décision, jusqu'au jour où Kyle initierait enfin son fils au monde des Dresseurs. Mais pour les cinq années qui suivirent, celui-ci tendait à freiner le pas de son garçon en embellissant ses songes encore et toujours plus. À ses douze ans, Duncan reçut son premier lot de Poké Balls et de potions en tout genre, et l'anniversaire suivant; le sac qui allait les contenir.

À sa quatorzième fête, le petit rêveur obtint le Pokédex de son père; l'ultime rempart entre l'ennui le mordant jusqu'à la moelle et sa soif d'aventure inaltérable. Cette encyclopédie comptait majoritairement les espèces draconiques qui inspiraient tant à son lecteur... Il paraît futile de spécifier comme il était séduit par un tel trésor, et non plus de préciser qu'il n'était plus susceptible de passer ses journées sans au moins quelques bonnes heures d'instruction avec son ouvrage inédit. Myrisia surveillait ses excès d'euphorie, qu'en fin de compte le fiston maîtrisait sagement, et la femme se complaisait à la vue de son enfant affranchi d'un sourire aussi radieux.  Elle comprenait qu'elle pourrait encore profiter de sa présence pour bon nombre de mois, et se réconfortait dans l'idée de ne pas se perdre dans une solitude prématurée...

... Mais il fallait bien se faire à cette idée. Et la belle le devinait, elle le pressentait et l'appréhendait sans en montrer le moindre signe... Alors en fin de compte, le jour des seize ans de Duncan, elle n'exprimait aucun mot récalcitrant à ce sujet. Kyle revenait d'un séjour supplémentaire; l'étape de reconnaissance qui allait tracer la première épreuve de son fils, joliment mûri et bien assez sérieux et apte à le suivre où il irait. C'est après une vive promesse, selon laquelle ils reviendront le plus vite possible, que les garçons quittèrent la maison Karlaan en embrassant fortement leur maternelle et épouse.


Après d'éphémères adieux, les deux Dresseurs ravivaient le brasier de leur engouement en se rappelant leur destination... Direction la Grotte Parsemille ! Une belle trotte pour un merveilleux début ! Kyle n'avait pas gardé plus longtemps le secret de leur première rencontre, et Duncan était animé d'une toute autre forme de passion lorsqu'il se répétait en boucle qu'il allait capturer le premier Dragon d'une longue lignée... Et son partenaire serait un Coupenotte ! Un fier et valeureux Coupenotte, qui grandirait et deviendrait le puissant Tranchodon qu'il admirait tant plus tôt dans son enfance ! Sa patience commençait à lui faire défaut dès le premier détour hors du Pont du Hameau tant il était déterminé, mais Kyle s'en ravissait : il n'avait jamais vu son fils aussi heureux...

Leur excursion aux allures de pélerinage tardait longuement à travers les splendides sentiers forestiers d'Unys, mais plus Duncan souhaitait obtenir son Pokémon, et plus il lui semblait que le temps se plia à ses faveurs. Quelques semaines, qui lui parurent être une maigre poignée de jours, finirent par résulter sur leur arrivée à l'entrée de la célèbre caverne aux Coupenotte. Le duo restait fixe et contemplait l'obscurité dans laquelle ils se décidéraient d'une seconde à l'autre de s'engouffrer, mais là où son père faisait prévaloir son inquiétude pour les circonstances qui pourraient affliger Duncan, lui offrait simplement l'un de ses plus beaux portraits... Celui d'une conviction d'acier.

Quand ils achevèrent leur méditation, le plus expérimenté des deux offrit une protection à son second. Il s'arma d'une Hyper Ball, et d'un geste vertueux, celui-ci invoqua son Draco vénéré. L'élégant serpent joignit le flanc de son client, et sur un dernier hochement de tête, les Karlaan finirent par démarrer leur petite chasse...

Au moins une bonne heure s'était écoulée, emportant avec elle un brin d'enthousiasme et quelques fins espoirs. Trouver un Coupenotte allait s'avérer plus ardu que prévu, comme le songeaient Kyle et Duncan chacun de leur côté. Le chemin de se dernier se dévoilait à mesure que le Dragon protecteur forçait la faune obscure à fuir plus loin dans les tunnels, et c'est après une longue période monotone qu'ils finirent pas tomber sur une scène des plus étranges... Le Dracologue en herbe et le Pokémon qui l'assistait trouvèrent l'objet de leurs convoitises. Ou plutôt "les" objets. C'est tout un groupuscule entièrement constitué de Coupenotte affolés qui s'étaient recroquevillés au débouchement d'une impasse, et qui s'abandonnaient à un sort incertain...

Pourtant, lorsque le jeune futur Dresseur tenta la première avancée, ceux-ci trouvèrent l'ambition de s'éclipser dans les ténèbres de Parsemille à la suite d'un coup d'œil désemparé. Mais pas le temps de supposer que le Draco faisait un trop bel effet... Le grognement rocailleux d'une créature exaltant de force brute les cueillaient au dépourvu. La mine crispée d'indécision, Duncan fit volte-face et découvrit la présence inattendue d'un autre invité. Le Draco, quant à lui, s'était déjà armé de courage et tenu en garde face à leur adversaire... L'ambiance s'alourdit tout à coup, et la menace pesait mauvaisement sur le duo. Le pauvre Dracologue en devenir était perdu... Que faisait un Gigalithe ici ?


Le monstre de roche surgit d'une façade dans laquelle il s'était incrusté, et prenait en embuscade Duncan et son compagnon d'un jour. Un duel allait commencer, et il savait qu'il n'y pourrait rien... Le Pokémon ne l'écoute pas, et appartient de toute façon Kyle. Il pouvait seulement compter sur ses aptitudes à tenir en respect le Pokémon Surpression. Et dans un choc sans pareil, le début de ce combat mortel fut signé... ! Le Pokémon Dragon souffla une Dracocharge avec furie, et frappa son opposant de plein fouet... La poussière voltigeait et les échos de sa toute-puissance vibraient contre les parois dans toutes les galeries, jusqu'à se transformer en hurlement de force pure. Mais lorsque le voile retomba, le Gigalithe ne perdit pas un instant pour répondre avec autant de fougue.

Le rubis surgissant de son corps était électrisant, rutilant et exaltait un éclat irradiant... Sans avoir l'aptitude de ressentir les forces autour de lui, Duncan contemplait malgré lui la démonstration de force de son adversaire. Les ondes émanaient de ces fragments écarlates, avant qu'un autre faisceau d'énergie ne fonde sur sa proie... Le Rayon Gemme répondit avec une ampleur égale à celle du souffle draconique, mais le serpent azuré tint vaillamment le coup. Ce dernier se décida alors à prendre un risque, et s'élança en tout sens, habile et sans pareil, jusqu'à ce que son corps exulte à son tour une aura grondante de pouvoir... L'adolescent était d'autant plus admiratif lorsqu'il reconnut la Danse Draco...

... Et il n'était d'ailleurs pas le seul. Un ambitieux, dans l'ombre, ne pouvait plus se contenir et bondit sur le côté pour encourager le Draco en action. Cet élément perturbateur surprit aussi bien le Dracologue que son garde du corps... Un Coupenotte charbonneux rugissait de toutes ses forces pour exprimer un mélange de panique et de férocité ! La tension était déjà palpable, mais Karlaan aurait pu jurer qu'il allait mourir d'adulation... Si ce n'était d'autre chose...

Parce qu'il s'agissait d'une excellente opportunité afin de sceller l'issue de ce conflit, le Gigalithe lui, n'attendit pas pour que la raison rattrape le duo. Lui avait récupéré du précédent impact, et il était loin d'avoir abandonné... Son pas rauque frappait le sol si dangereusement que son geste en devenait sourd. Le sol vrombissait d'une mauvaise impression, si bien qu'il se brisait sous la colère du monstre... Et après une moindre seconde de paix, c'est un vrai tonnerre de rage et de mort qui s'abattait sur Duncan, Draco et le Coupenotte inconscient. Une myriade de stalagmites fendèrent la terre en deux, puis en trois, et en quatre... La ligne continue de l'attaque allait tous les meurtrir. Il n'y avait qu'eux dans une galerie linéaire, et personne n'en réchapperait... Chacun perdait ses repères et son équilibre, tous s'écroulèrent; et du coin d'un œil subjugué, un certain jeune Dresseur aperçut la première victime à venir de la Lame de Roc...

Dans un élan de désespoir, sans comprendre le courage et le sens du sacrifice qui ternissaient sa peur et étouffaient son désarroi à jamais, Duncan bondit miraculeusement jusqu'à emporter ledit Coupenotte contre son ventre. Là, il l'étreignit farouchement jusqu'à le protéger entièrement de son corps... Et le prochain contact fut la terrifiante pierre taillée qui vint percuter son crâne d'une barbarie sans précédent... Inconscient, la dernière pensée du garçon allait pour son nouveau protégé et le Draco qui l'accompagnait... Je suis désolé pour vous, je ne tenais pas à ce que ça se passe comme ça...


La fatalité semblait réclamer son du. Personne ne pouvait honnêtement s'y opposer, ni fausser compagnie à une destinée ainsi brutalisée. Alors, quand Duncan parvint à rouvrir les yeux et que ses prunelles furent assaillies d'une blancheur surprenante, il se croyait au paradis. Mais loin d'être trop naïf pour s'abriter dans quelque superstition que ce soit, il croisait juste les doigts en priant pour qu'il ne fasse aucune peine à quiconque... Et les soupirs de soulagement doublés de cris de joie étaient là pour exaucer son souhait. Sa vue se détaillait, le brun comprenait enfin son sort...

Lorsqu'il en était capable et que ses tympans ne le faisait plus souffrir, un décor agréable lui tendit les bras. Au sein d'une salle plus blanche que le mont argenté, dont les nuances se diversifiaient par les lampes qui témoignaient de son réveil et les personnes qui vinrent à ses nouvelles, Duncan se réveillait... Il était dans un hôpital intermédiaire, au sein d'un Centre Pokémon. Kyle, mort de honte et paradoxalement ranimé par la preuve que son fils était encore parmi eux; et Myrisia, tout simplement fondue en larmes, enlacèrent leur enfant avec peur et amour. Duncan, encore légèrement affecté, se laissait mener d'un fin rictus aux lèvres.

Après une vingtaine de minutes à louer les divinités pour la vie de leur garçon, c'est un mince poids qui vint remercier ensuite son sauveur. Le Coupenotte chromatique qu'il avait sauvé était là, reposé et allongé sur son ventre. Le débutant écarquilla sans plus tarder une mine confuse, sans manifestement saisir la signification de cette scénette...

On lui expliqua sans plus tarder qu'après la Lame de Roc, le Draco avait tenu bon et a trouvé plus judicieux d'aller chercher Kyle, qui était déjà alerté par la cacophonie du combat. Il est arrivé à la rescousse de chacun, et a vaincu le Gigalithe, qu'on supposait être un Géolithe fraîchement évolué et qui n'a pas eu le temps de migrer ailleurs -ou qui n'y tenait simplement pas-. Lorsque le paternel a retrouvé son enfant, martyrisé et marqué par un certain nombre de plaies, le Coupenotte en dessous n'avait rien quant à lui. Si ce n'est qu'il s'était évanoui, sans doute d'effroi. Tous ont été ramenés et pris en charge, et le petit Pokémon s'était rué sur le lit de Duncan dès son réveil. Les médecins ont préférés l'y laisser, en constatant qu'il ne le dérangeait pas plus que ça au cours de son rétablissement.

À la fin d'un tel périple, le nouveau Dracologue avait gagné un nouveau compagnon, qui lui devait tout... Et à qui il finira par tout devoir, assuré que cet être allait devenir son meilleur ami. En hommage aux histoires qui se réalisaient progressivement, il nomma son partenaire Ascalon, à l'instar d'un Dragon mythologique. L'incident fut vite passé et même si l'émoi régnait, les Karlaan ont tôt fait de passer à autre chose... Duncan passa quatre mois à récupérer, et avait donc son fameux Coupenotte cendré pour lui tenir compagnie. Ils en profitèrent pour faire plus ample connaissance et apprécier la présence de l'autre, ce qui fit sans encombres. Et lorsque Karlaan regagna son domicile, c'était captivé à l'idée de s'entraîner avec le Pokémon Crocs qu'il écoula le reste de l'année...

À ses dix-sept ans, Duncan apprit l'existence de Rigel; réputé jusque chez lui pour la difficulté de ses tournois et les risques encourus. S'il ne tenait clairement pas à perdre son acolyte, il s'agissait néanmoins de la conjoncture parfaite... Cet archipel serait la clef de son but absolu. S'il venait à vaincre l'adversité au sein d'un voyage régi par des règles aussi strictes, alors il aura prouvé au monde entier, et à sa famille par la même occasion, qu'il sera devenu le meilleur Dracologue de tous les temps. Si l'on pouvait imaginer que le cas de la Grotte Parsemille allait le freiner dans sa lancée, ça n'a fait que pousser son ambition à son paroxysme...

Kyle était ravi de constater qu'il pouvait compter sur Ascalon pour prendre soin de Duncan, et inversement. Et Myrisia était soulagée d'apprendre que son mari avait perdu goût à l'aventure, depuis les risques encourus. C'est toutefois à contre-cœur qu'ils libérèrent leur garçon de leur possessivité, et qu'ils l'embrassèrent une ultime fois avant le grand départ. Une bourse juste assez bondée pour payer le trajet et les vivres là-bas; quelques Poké Balls et objets de premier soin, et le voilà parti, paré, équipé et impérieusement téméraire...

... Rigel allait accueillir un valeureux challenger.
code by Elle
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 45
Points : 230
Date d'inscription : 21/02/2017
Localisation : Dans l'eau
Data

Praise the Edgy Lord !

MessageSujet: Re: Praise the Edgy Lord ! Sam 4 Mar - 12:56
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 1112
Points : 2895
Date d'inscription : 10/07/2016
Data

Feuille de personnage
× Team: Candela Yll Vanya Jessica
× Bonus: Queen ma gueule

Praise the Edgy Lord !

MessageSujet: Re: Praise the Edgy Lord ! Sam 4 Mar - 13:33
Congrats !
Like no one ever was ! To catch them is my real test, to train them is my cause. I will travel across the land, searching far and wide each Pokemon to understand the power that's inside. Pokemon, gotta catch 'em all ! It's you and me, I know it's my destiny. Pokemon, oh, you're my best friend, in a world we must defend Pokemon, gotta catch 'em all. A heart so true, our courage will pull us through. You teach me and I'll teach you.. Pokemon, gotta catch 'em all ★
Urgh ces gens qui réveillent les admins pour des pavés. Mais tout est merveilleusement bien écrit chère dramaqueen officielle du forum.   Non en vrai ça c'est de la fiche de compète je pleure. Alors on attend de voir à l'action ce preux chevalier sur son dragon blanc dresseur tenter de relever les défis de Rigel !

Tu es donc validé ! Tu obtiens 50 points pour ta validation et tu peux rajouter avec la pokéball de ton starter, trois autres pokéballs vides qui te seront précieuses pour commencer ton aventure ! Et comme tu fais partie des premiers inscrits, tu bénéficies d'un bonus de 3 pokéballs supplémentaires !

Mais la paperasse n'est pas encore terminée : n'oublies pas de recenser ta bouille, de faire ta fiche de liens, celle de tes pokémons avec la t-card et ensuite tu pourras faire un tour du côté des demandes de rp où se trouvent les attributions !

Et ensuite tu pourras partir à la conquête des dragons de l'archipel en espérant un jour arriver à la cheville de notre Alex !  kokoro brokoro
black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» The lord of the ringard
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Lord Voldemort
» Figurines Lord of the Ring
» Lord of Ultima

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Cosmos :: ❝ Paperasse et Diversion :: × limbes-